Notre tableau Kimono représente une geisha portant la tenue traditionnel japonaise. Elle se protège du soleil avec un parapluie car. Dans la culture japonaise les femmes souhaite conserver la blancheur de leur peau. Synonyme d'une beauté fantasmagorique ⛩️

  • Dimension au choix : 20x27cm | 30x40cm | 40x50 cm | 50x70cm 
  • Design : tableau contemporain s'inspirant du design et du folklore japonais ancestral
  • Impression "Canvas" : il s'agit d'une qualité d'impression numérique haute définition. Le rendu est celui d'un tableau sur toile
  • LIVRAISON STANDARD OFFERTE

Art Japonais

💯Je te conseille de bien te référer aux dimensions pour être certain(e) que ton tableau mural aille au mieux avec ta décoration d’intérieur ⛩️

💯GamaChan se charge elle même de rouler et glisser ton tableau d’art dans un tube en carton résistant pout te garantir un envoi sans encombre

L’ART JAPONAIS

tableau japonais

La shinobi Gamachan va t'offrir un léger cours d'histoire sur l'art nippon. Les tableaux japonais sont considérés comme les plus splendides trésors du monde.

Le style contemporain japonais se défini par l'innovation et le modernisme. Notre équipe Shogun Japon se réjouie d'évoquer avec toi certains des artistes japonais les plus ingénieux et talentueux de tous les temps. Avant de découvrir notre collection de peintures modernes, peintures abstraites et tableaux décoratifs, voici l'histoire portant sur les artistes peintres, grands tableaux ou encore l’art figuratif et minimaliste japonais.

CULTURE JAPONAISE

La nature et les montagnes représentent un sujet de prédilection dans la culture nippone. Avant l'introduction du bouddhisme en provenance de Chine, la religion japonaise massivement pratiquée s'appelait Shinto. Les pratiquants du shintoïsme ont un profond respect pour les divinités ou kami. Ils étaient persuadés que ces derniers avaient élu domicile au sein des forêts, dans les arbres, les rivières, les rochers et les montagnes.

Un animal sauvage que l'on voit souvent dans l'art nippon est le kitsune, ou démon renard. Il joue un rôle important dans ce folklore particulier. Les Japonais aiment beaucoup se dissimuler derrière un masque kitsune pendant des festivals tel que le Setsubun !

Tableau paysage japonais : Zen

Avec le temps les liens directs avec l'Asie se sont dissipés pendant la période Heian. Le style yamato-e et la culture du Japon se sont encore plus affirmés.

Le zen (forme de méditation venant de la chine et vision philosophique) a quant à lui commencé à s'ancrer dans différentes formes d'art japonais. Les moines zen se sont beaucoup intéressés à la peinture à l'encre, sumi-e. Elle reflète l'importance et la simplicité d'un environnement vide au centre de l'art et de la religion japonaise. L'un des plus grands maîtres du style tableau zen est Sesshu Toyo (1420-1506).

Parmi les représentations iconiques de l'île on peut mentionner le mont fuji. La parfaite forme de ce volcan endormi et la menace réaliste de son courroux mortel se combinent en une entité presque divine vénérée et peinte depuis l'ère Edo. 

L’Ère Edo

Estampe Japonaise

L'ère Edo (1615-1868) a connu une longue période de stabilité. Le peupled'Edo était en plein essor. Les villes proches ont eu une croissance à une échelle sans précédent. Les classes sociales étaient définies à la naissance. En haut de l’échelle sociale, il y avait les "samuraï" qui servaient le gouvernement Tokugawa, et ensuite les fermiers et les artisans. Enfin, au plus bas du rang social les marchands.Même si, économiquement parlant ce sont les commerçants qui en profitaient le plus grâce à leur rôle de distributeurs et de fournisseurs de services. Avec les artisans, ils étaient surnommés chonin (citadins).
Cette nouvelle prospérité a permis aux marchandises nippones et notamment celles de Tokyo de croitre beaucoup plus. En particulier les triptyques ou estampes peints sur bois: l’ukiyo-e.

C'est aussi à cette époque que les techniques d'impression ont fait un véritable bon technologique. La production de gravures sur bois était mise en place par ce qu'on appelait alors un quatuor ukiyo-e. Ce dernier comprenait Le coupe-bloc, l'imprimeur, l'artiste et l'éditeur, qui dirigeait l'entreprise.En 1740, les estampes d'art ukiyo-e étaient déjà réalisées avec des couleurs vives. Une autre caractéristique importante de ces estampes est le matériel qu'elles utilisent, notamment le papier japonais washi.

Le but des estampes ukiyo-e était mettre en lumière le style de vie élégant des chonins d'Edo. Les marchands étaient restreints leur statut social et par la loi. De fait, ceux qui en avaient les moyens; recherchaient uniquement le plaisir et luxe, comme c'était le cas dans le quartier du plaisir de Yoshiwara !

Les courtisanes de Yoshiwara étaient magnifiquement dessinées en ukiyo-e. Leurs somptueux kimono, leur éventail japonais, leur coiffure et leur maquillage traditionnel japonais étaient soigneusement choisis.

Avec ces estampes relativement "bon marché" et grandement distribuées, elles étaient reconnues comme des starlettes locales.  

L’ère Meiji

L’ère Meiji et Taisho (1868-1926) a marqué un tournant dans l'histoire japonaise.
Sous la tutelle de l'empereur Meiji l’archipel était dans un état constant d'évolution.Concernant les arts, il y a eu d'importants développements technologiques et stylistiques, notamment grâce à l'engagement de l'empereur pour le développement d'expositions internationales et nationales.  

L’ Art Japonais Moderne

art-contemporain-japonais

L’art contemporain et l’art abstrait du XXIe siècle marquent l'émergence de grand talents du pays du soleil levant. Créatifs et innovants en terme d'expérimentations et de matières utilisées. Aujourd'hui, les artistes passent rapidement d'un média ou d'un type d'art contemporain à l’autre. Il est commun de voir un créateur de manga s'essayer à la mode ou création de tableaux design et vice versa. Ces artistes tentent de rompre les frontières et les cadres grâce à leur vision ultra moderne ! Nous pouvons notamment citer Kusama, Muramaki ou Shohei Otomo.Otomo Shohei est le fils du légendaire Katsuhiro Otomo, illustrateur, créateur et auteur japonais du manga et animé culte : AKIRA. Shohei Otomo a hérité du génie de son père. Il estl’un des artistes modernes japonais en voque du moment. Il se plonge intensément dans chacune de ses de ses oeuvres. 

Véritable Van Gogh ou Rodin des temps modernes, il mixe parfaitement la spécificité de la culture nippone et modernisme via : dessin minimaliste et sculpture dans un design « Neo Tokyo » parfois même futuriste inspiré des mangas.

Yayoi Kusama (née le 22 mars 1929 à Matsumoto, Japon)est une artiste japonaise décrit comme une « artiste obsessionnelle ». Elle est connue pour son gout très prononcé pour les pois et pour ses installations et créations abstraites. Afin d’exprimer son art elle utilisa toutes sortes de supports comme : le polyester, le verre, l’acrylique, la sculpture, le Plexiglas, les installations et l’art de la performance dans des styles variés, y compris minimalisme et le pop art. Elle utilise plusieurs techniques dont notamment : la peinture acrylique, la peinture à l’huile et la peinture sur toile.

Murakami Takashi (né le 1er février 1962 à Tokyo, Japon)est un artiste et entrepreneur nippon grandement reconnu pour sa capacité à mixer les éléments de la culture populaire et l’esthétisme de l'art traditionnel japonais. On peut faire référence à son exposition artistique décalée au niveau du style et des visuels en contradiction avec le classicisme du château de Versailles. Ses sculptures multicolores et peintures modernes ont surpris et choqué beaucoup de visiteurs du château.

Ces peintres contemporains et modernes influencent le monde qui les entoure : street art, galerie d’art, pop art, Wall art, fine art, la mode. Avec de tels artistes nippon, les idées déco ne manquent pas. Notre Shinobi Gamachan a d’ailleurs un très fort penchant pour la déco intérieure style Wabi-Sabi. On trouve dans son antre toute une série de tableaux modernes, tableaux contemporains et Deco design de tout style. Du célèbre tableau triptyque de la grande vague de Kanagawa aux reproductions de peintures modernes style ukiyo-e
Comme Gamachan laisse toi tenter par un grand tableau mural afin d’arborer chez toi un style minimaliste, abstrait ou authentique et surtout japonais !

TABLEAU JAPONAIS
KIMONO

  • €17,99

L'offre est terminée
l univers du japon

Notre tableau Kimono représente une geisha portant la tenue traditionnel japonaise. Elle se protège du soleil avec un parapluie car. Dans la culture japonaise les femmes souhaite conserver la blancheur de leur peau. Synonyme d'une beauté fantasmagorique ⛩️

  • Dimension au choix : 20x27cm | 30x40cm | 40x50 cm | 50x70cm 
  • Design : tableau contemporain s'inspirant du design et du folklore japonais ancestral
  • Impression "Canvas" : il s'agit d'une qualité d'impression numérique haute définition. Le rendu est celui d'un tableau sur toile
  • LIVRAISON STANDARD OFFERTE

Art Japonais

💯Je te conseille de bien te référer aux dimensions pour être certain(e) que ton tableau mural aille au mieux avec ta décoration d’intérieur ⛩️

💯GamaChan se charge elle même de rouler et glisser ton tableau d’art dans un tube en carton résistant pout te garantir un envoi sans encombre

L’ART JAPONAIS

tableau japonais

La shinobi Gamachan va t'offrir un léger cours d'histoire sur l'art nippon. Les tableaux japonais sont considérés comme les plus splendides trésors du monde.

Le style contemporain japonais se défini par l'innovation et le modernisme. Notre équipe Shogun Japon se réjouie d'évoquer avec toi certains des artistes japonais les plus ingénieux et talentueux de tous les temps. Avant de découvrir notre collection de peintures modernes, peintures abstraites et tableaux décoratifs, voici l'histoire portant sur les artistes peintres, grands tableaux ou encore l’art figuratif et minimaliste japonais.

CULTURE JAPONAISE

La nature et les montagnes représentent un sujet de prédilection dans la culture nippone. Avant l'introduction du bouddhisme en provenance de Chine, la religion japonaise massivement pratiquée s'appelait Shinto. Les pratiquants du shintoïsme ont un profond respect pour les divinités ou kami. Ils étaient persuadés que ces derniers avaient élu domicile au sein des forêts, dans les arbres, les rivières, les rochers et les montagnes.

Un animal sauvage que l'on voit souvent dans l'art nippon est le kitsune, ou démon renard. Il joue un rôle important dans ce folklore particulier. Les Japonais aiment beaucoup se dissimuler derrière un masque kitsune pendant des festivals tel que le Setsubun !

Tableau paysage japonais : Zen

Avec le temps les liens directs avec l'Asie se sont dissipés pendant la période Heian. Le style yamato-e et la culture du Japon se sont encore plus affirmés.

Le zen (forme de méditation venant de la chine et vision philosophique) a quant à lui commencé à s'ancrer dans différentes formes d'art japonais. Les moines zen se sont beaucoup intéressés à la peinture à l'encre, sumi-e. Elle reflète l'importance et la simplicité d'un environnement vide au centre de l'art et de la religion japonaise. L'un des plus grands maîtres du style tableau zen est Sesshu Toyo (1420-1506).

Parmi les représentations iconiques de l'île on peut mentionner le mont fuji. La parfaite forme de ce volcan endormi et la menace réaliste de son courroux mortel se combinent en une entité presque divine vénérée et peinte depuis l'ère Edo. 

L’Ère Edo

Estampe Japonaise

L'ère Edo (1615-1868) a connu une longue période de stabilité. Le peupled'Edo était en plein essor. Les villes proches ont eu une croissance à une échelle sans précédent. Les classes sociales étaient définies à la naissance. En haut de l’échelle sociale, il y avait les "samuraï" qui servaient le gouvernement Tokugawa, et ensuite les fermiers et les artisans. Enfin, au plus bas du rang social les marchands.Même si, économiquement parlant ce sont les commerçants qui en profitaient le plus grâce à leur rôle de distributeurs et de fournisseurs de services. Avec les artisans, ils étaient surnommés chonin (citadins).
Cette nouvelle prospérité a permis aux marchandises nippones et notamment celles de Tokyo de croitre beaucoup plus. En particulier les triptyques ou estampes peints sur bois: l’ukiyo-e.

C'est aussi à cette époque que les techniques d'impression ont fait un véritable bon technologique. La production de gravures sur bois était mise en place par ce qu'on appelait alors un quatuor ukiyo-e. Ce dernier comprenait Le coupe-bloc, l'imprimeur, l'artiste et l'éditeur, qui dirigeait l'entreprise.En 1740, les estampes d'art ukiyo-e étaient déjà réalisées avec des couleurs vives. Une autre caractéristique importante de ces estampes est le matériel qu'elles utilisent, notamment le papier japonais washi.

Le but des estampes ukiyo-e était mettre en lumière le style de vie élégant des chonins d'Edo. Les marchands étaient restreints leur statut social et par la loi. De fait, ceux qui en avaient les moyens; recherchaient uniquement le plaisir et luxe, comme c'était le cas dans le quartier du plaisir de Yoshiwara !

Les courtisanes de Yoshiwara étaient magnifiquement dessinées en ukiyo-e. Leurs somptueux kimono, leur éventail japonais, leur coiffure et leur maquillage traditionnel japonais étaient soigneusement choisis.

Avec ces estampes relativement "bon marché" et grandement distribuées, elles étaient reconnues comme des starlettes locales.  

L’ère Meiji

L’ère Meiji et Taisho (1868-1926) a marqué un tournant dans l'histoire japonaise.
Sous la tutelle de l'empereur Meiji l’archipel était dans un état constant d'évolution.Concernant les arts, il y a eu d'importants développements technologiques et stylistiques, notamment grâce à l'engagement de l'empereur pour le développement d'expositions internationales et nationales.  

L’ Art Japonais Moderne

art-contemporain-japonais

L’art contemporain et l’art abstrait du XXIe siècle marquent l'émergence de grand talents du pays du soleil levant. Créatifs et innovants en terme d'expérimentations et de matières utilisées. Aujourd'hui, les artistes passent rapidement d'un média ou d'un type d'art contemporain à l’autre. Il est commun de voir un créateur de manga s'essayer à la mode ou création de tableaux design et vice versa. Ces artistes tentent de rompre les frontières et les cadres grâce à leur vision ultra moderne ! Nous pouvons notamment citer Kusama, Muramaki ou Shohei Otomo.Otomo Shohei est le fils du légendaire Katsuhiro Otomo, illustrateur, créateur et auteur japonais du manga et animé culte : AKIRA. Shohei Otomo a hérité du génie de son père. Il estl’un des artistes modernes japonais en voque du moment. Il se plonge intensément dans chacune de ses de ses oeuvres. 

Véritable Van Gogh ou Rodin des temps modernes, il mixe parfaitement la spécificité de la culture nippone et modernisme via : dessin minimaliste et sculpture dans un design « Neo Tokyo » parfois même futuriste inspiré des mangas.

Yayoi Kusama (née le 22 mars 1929 à Matsumoto, Japon)est une artiste japonaise décrit comme une « artiste obsessionnelle ». Elle est connue pour son gout très prononcé pour les pois et pour ses installations et créations abstraites. Afin d’exprimer son art elle utilisa toutes sortes de supports comme : le polyester, le verre, l’acrylique, la sculpture, le Plexiglas, les installations et l’art de la performance dans des styles variés, y compris minimalisme et le pop art. Elle utilise plusieurs techniques dont notamment : la peinture acrylique, la peinture à l’huile et la peinture sur toile.

Murakami Takashi (né le 1er février 1962 à Tokyo, Japon)est un artiste et entrepreneur nippon grandement reconnu pour sa capacité à mixer les éléments de la culture populaire et l’esthétisme de l'art traditionnel japonais. On peut faire référence à son exposition artistique décalée au niveau du style et des visuels en contradiction avec le classicisme du château de Versailles. Ses sculptures multicolores et peintures modernes ont surpris et choqué beaucoup de visiteurs du château.

Ces peintres contemporains et modernes influencent le monde qui les entoure : street art, galerie d’art, pop art, Wall art, fine art, la mode. Avec de tels artistes nippon, les idées déco ne manquent pas. Notre Shinobi Gamachan a d’ailleurs un très fort penchant pour la déco intérieure style Wabi-Sabi. On trouve dans son antre toute une série de tableaux modernes, tableaux contemporains et Deco design de tout style. Du célèbre tableau triptyque de la grande vague de Kanagawa aux reproductions de peintures modernes style ukiyo-e
Comme Gamachan laisse toi tenter par un grand tableau mural afin d’arborer chez toi un style minimaliste, abstrait ou authentique et surtout japonais !