Cyberpunk Style : Neo Tokyo

cyberpunk-style

As-tu déjà entendu parler du Cyberpunk? Il est possible que ce terme te soit familier si tu affectionnes les manga japonais futuristes...

Le style Cyberpunk désigne un sous-genre de la science-fiction né dans les années 80. Il décrit souvent une société dominée par la technologie (cybernétique et informatique) le capitalisme et le crime.

Tout comme le mouvement kawaii et le style streetwear une véritable sous-culture japonaise a découlé de ce genre. Aujourd'hui, le cyberpunk est associé à une culture post-moderne.

Le cyberpunk est aussi un individu qui adopte souvent une attitude rebelle ou anarchiste, individualiste et savant dans le domaine de l’informatique.

Si ce n’est toujours pas assez clair ? Je t’invite à continuer la lecture de cet article pour en apprendre plus sur cette culture singulière qui a révolutionné la science-fiction et qui a su lire dans l’avenir de l’humanité et de la technologie avec une clarté étonnante.

Découvre dans cet article de blog :

  • Ce qui constitue le genre cyberpunk
  • Les origines et l'histoire de la tendance cyberpunk
  • Sous quelles formes la cyberculture se manifeste au pays du soleil levant et dans le monde

Prépare-toi à plonger ton esprit dans la matrice cybernétique...

Cyberpunk histoire

cyberpunk-histoire

Le genre cyberpunk nous projette dans une vision sombre d’un futur (proche) où la société loin d’être rendue meilleure par la technologie tombe dans la décadence. On assiste à une déshumanisation robotique du genre humain.

Low life High Tech

Dans le monde cyberpunk, la technologie a transformé l’homme en cyborg. Les modifications cybernétiques sont monnaie courante. La plupart des gens ont des prothèses bioniques, des puces intégrées au cerveau qui booste leurs capacités mentales. Le corps est devenu quelque de chose de remplaçable, d’accommodable et il devient difficile de distinguer l’homme de la machine.

Mais cette technologie qui semble améliorer le genre humain est l’instrument de contrôle totalitaire des grandes multinationales. Ces symboles du capitalisme dictent et fixent les règles. Tout le monde, y compris les gouvernements, ne sont que des pantins. Cette situation de “Low Life High Tech” est sans doute le trait le plus représentatif du genre.

Réalité Virtuelle

Un autre aspect majeur de ce genre est celui de la réalité virtuelle et de l’hyperconnectivité. William Gibson est le premier à introduire dans son œuvre du Neuromancien, avant Internet, le concept d’un monde virtuel créé à partir d’un réseau d’ordinateurs et de données : Le Cyberespace...

Un monde auquel il est possible d’accéder en projetant son esprit directement dans la matrice de données. Le cyberespace est souvent calqué sur le monde réel, si bien que la frontière entre le virtuel et le réel, le faux et le vrai, devient fine. Le cyberespace vient accentuer l’idée d’un monde où la technologie a pris le pas sur l’homme. La réalité du cyberespace est préférée à celle du monde réel et le corps devient un fardeau, un tas de chair sans vie.

Cyberpunks, Cyber-criminels

On est également plongé dans une société ou le crime abonde. Les organisations criminelles parfois liées aux multinationales ont du pouvoir et de l’influence. Les personnages cyberpunks appartiennent souvent à ce milieu : piraterie informatique, narco-trafic, contrebande.

Ces anti-héros se retournent souvent contre les organisations qui utilisent leurs services et tentent également de les contrôler. Mais Ils ne parviennent pas toujours à améliorer leurs statuts.

A travers ces protagonistes rebelles et insoumis, le genre semble embrasser une attitude nihiliste de la vie. Des caractéristiques similaires que l’on retrouve dans la culture Punk, d’où son assimilation à ce genre

Cyberpunk et Postmodernisme

Le cyberpunk est également considéré comme un sous-genre important de la littérature postmoderniste. Les auteurs cyberpunks comme tant d’autres apparentés au postmodernisme écrivent dans un style ironique, enjoué, avec de l’humour noir. Paradoxalement, les sujets abordés sont sérieux, souvent d’ordre politique. Ils créent de nouveaux genres et styles en mélangeant ceux des auteurs d’anciennes époques. Nous verrons plus bas quel mélange de genres a donné naissance au cyberpunk.

Inspirations, Influences et naissance du mouvement “cyber” et “punk”

cyberpunk-art

Bien qu’il soit un sous-genre de la science-fiction, le cyberpunk s’est également inspiré de plusieurs genres en dehors de la science-fiction.

La Nouvelle Vague

Le genre cyberpunk a été grandement influencé par des mouvements comme celui de la Nouvelle Vague d’auteurs science-fiction des années 1950 (Brian Aldiss, J.G. Ballard, Michael Moorcock). Ces prédécesseurs abordaient des thèmes liés à la dégradation de l’environnement, au milieu urbain, la technologie, le crime, l’addiction à la drogue et la sexualité. Des thèmes que l’on retrouve au cœur du genre cyberpunk.

Pré-Cyberpunk

Philip K. Dick et son œuvre “Do Androids Dream of Electric Sheep” a également eu une part très influente dans le développement du Cyberpunk. C’est chez lui qu’on retrouve cette atmosphère dystopique presqu’apocalyptique et les problèmes d’ordre moral et éthique liées à la cybernétique et à l’intelligence artificielle qui a inspiré des auteurs comme Gibson et Bruce Sterling.

Roman Policier Cyberpunk

Le genre emprunte aussi des aspects du roman policier. Le héros cyberpunk, comme celui des romans policiers, est souvent un personnage solitaire qui compte sur ses capacités (physique et intellectuelles) pour se sortir de situations compliquées.

Signification Cyberpunk

Cyberpunk est la combinaison de deux mots. « Cyber » fait référence à la cybernétique, une science qui compare le fonctionnement du corps humain et celui de la machine. « Punk » désigne une culture urbaine et une attitude rebelle à l’ordre social. De cette combinaison nait un genre où les personnages subissent souvent des modifications cybernétiques et vivent marginalisés, refusant de s’intégrer dans le système en place.

Naissance officielle du style cyberpunk

Le terme “Cyberpunk” fut utilisé pour la première fois, en 1983, par Bruce Bethke dans le titre de l’une de ses nouvelles apparue dans une édition du magazine Amazing Science-Fiction Stories. Il fut alors popularisé, l’année suivante, par Gardner D Rozois quand il l’utilisa pour faire référence à un groupe d’auteurs précurseurs d’un tout nouveau genre : Bruce Sterling, William Gibson, Lewis Shiner, Pat Cadigan et Greg Bear.

Gibson avec son œuvre Neuromancien joua un rôle fondateur dans l’histoire du cyberpunk. On lui doit des concepts comme le cyberespace qui est une véritable prédiction de l’internet de nos jours. D’autres auteurs comme Sterling jouent aussi un rôle assez important. Dans sa préface au livre Mirrorshades : A Cyberpunk Anthology, une collection de nouvelles écrites par plusieurs auteurs cyberpunks, il définit les fondements du genre et de la cyberculture.

Le style Punk

steampunk-japonais

D’autres sous-variétés de genre sont nées du cyberpunk, parmi celles-ci on peut citer le solarpunk, qui est une vision plus optimiste du futur où la technologie des énergies renouvelable aide l’homme à faire de la terre un monde meilleure. Le Biopunk est une variété de cyberpunk caractérisée par la dominance de la technologie de la modification génétique. Le steampunk se déroule généralement dans cadre technologique semblable à celui de la révolution industrielle (Machine à vapeur) à une époque victorienne. Il existe encore un grand nombre de “style punks” :

  • Atompunk
  • Biopunk
  • Bronzepunk
  • Clockpunk
  • Dieselpunk
  • Oceanpunk
  • Ironpunk
  • Desertpunk
  • Lunarpunk
  • Nowpunk
  • Tupinipunk

Adaptations et Influences

Le genre cyberpunk a connu diverses adaptations : Au cinéma, dans les jeux, dans les mangas et comics. La cyberculture a aussi eu une influence dans le domaine de la mode, de la musique et de l’art en général. 

Le Cyberpunk au Cinéma

cyberpunk-blade-runner

Le genre cyberpunk, d’abord littéraire, s’est ensuite développé en un genre cinématographique. Il a connu des adaptations à l’écran comme celle de l’œuvre influente de Philip K. Dick, sous le titre Blade Runner en 1982. C’est la toute première. D’autres réalisations lui succèdent comme la trilogie culte du film Matrix (1999) inspirée de Simulacra and Simulation un livre de Jean Baudrillard. Plusieurs autres œuvres cinématographiques s’inscrivent dans le genre cyberpunk :

  • Blade Runner (Ridley Scott, 1982; réadapté en 2017)
  • Tron (Steven Lisberger, 1982 réadaptation en 2010)
  • RoboCop (Paul Verhoeven, 1987). Ce film a fait l'objet d'un remake en 2014.
  • Total Recall (Paul Verhoeven, 1990 ; une réadaptation en 2012.)
  • Hardware (Richard Stanley, 1990)
  • Demolition Man (Marco Brambilla, 1993)
  • Johnny Mnemonic (Robert Longo, 1995)
  • Judge Dredd (Danny Cannon, 1995).
  • Strange Days (Kathryn Bigelow, 1995)
  • Nirvana (Gabriele Salvatores, 1996)
  • Le Cinquième Élément (Luc Besson, 1997)
  • New Rose Hotel (Abel Ferrara, 1998)
  • La trilogie Matrix (les Wachowskis, 1999)
  • Avalon (Mamoru Oshii, 2001)
  • Minority Report (Steven Spielberg, 2002)
  • Cypher (Vincenzo Natali, 2002)
  • Immortel, ad vitam (Enki Bilal, 2004)
  • Babylon A.D (Mathieu Kassovitz, 2008)
  • Chappie (Neill Blomkamp, 2015)
  • Blade Runner 2049 (Denis Villeneuve, 2017)
  • Alita: Battle Angel (Robert Rodriguez, 2018)
  • Upgrade (Leigh Whannell, 2018)

Bande Dessinée Cyberpunk

On retrouve des qualités cyberpunks (Science-fiction sombre) dans certains comics. The Long Tomorrow de Moebius et Dan O’Bannon sera l’une des sources d’inspiration pour Neuromancien de Gibson et le film Blade Runner. Moebius fera ensuite paraitre une autre oeuvre (The Incal) dans le cadre d’une nouvelle collaboration avec Alejandro Jodorowsky.

Frank Miller dessina Rōnin chez DC comics. L’œuvre, publiée en même temps que plusieurs grands titres du genre cyberpunk, possède des caractéristiques qui s’y apparentent beaucoup. Notamment, les facultés télépathiques retrouvées dans Akira

Mangas et Animés Cyberpunks

akira-neo-tokyo

Bien que né au Etat Unis, le cyberpunk n’est pas l’apanage d’auteurs Américains. Un cyberpunk japonais émerge en 1982, la même année que Blade Runner, en manga avec une première œuvre emblématique : Akira, dessinée par le mangaka Katsukiro Omoto.

Akira sera adapté en anime en 1988 et comme Blade Runner sera fondamentale au développement du manga anime cyberpunk. Cowboy Bebop et Ghost in the Shell pour ne citer que quelques-uns des plus célèbres animés, font partie des productions que l’oeuvre d’Omoto a inspiré. Il a été lui-même inspiré par la culture punk japonaise. On peut citer :

  • Akira (Katsuhiro Ōtomo,1982 ; animation en 1988)
  • Serial Experiments (Lain Ryutaro Nakamura, 1998)
  • Bubblegum Crisis (1987)
  • Silent Möbius (Kia Asamiya, 1989)
  • Ergo Proxy (Shukō Murase, 2006)
  • AD Police (Tony Takezaki, 1989)
  • Gunnm (Yukito Kishiro,1990)
  • Cyber City Oedo 808 (Yoshiaki Kawajiri,1990)
  • Armitage III (1994)
  • Ghost in the Shell (Masamune Shirow, 1989 ; adapté en anime en 1995 et en film en 2017)
  • Eden (1998)
  • BLAME! (Tsutomu Nihei, 1998)
  • Metropolis (Rintarō, 2001)
  • Appleseed (Masamune Shirow,1985)
  • Mardock Scramble (Tow Ubukata, 2003)
  • Texhnolyze (2003)
  • Wonderful Days (Kim Moon-Saeng, 2003)
  • Mardock Scramble (2010), inspirés des romans illustrés de Tow Ubukata (2003)
  • Vexille (2007)
  • Accel World (2010 manga, animation en 2012)
  • Psycho-Pass (2012)

Jeux-video cyberpunk

jeux-video-cyberpunk

L’univers fascinant du cyberpunk apparait aussi dans les jeux. Les joueurs vivent des aventures se déroulant dans des cadres typiques du genre. Ainsi, gadgets, prothèses bioniques, aventures dans le cyberespace et conflit avec les multinationales ou autres organisation de contrôle sont au rendez-vous. Le Jeu Cyberpunk 2077 récemment développé par CD Projekt Red et apparu sur PC et console a connu un franc succès malgré quelques bugs.

  • Cyberpunk 2013 ; Cyberpunk 2020 ; Cyberpunk Red (Jeux de rôles, R. Talsorian Games)
  • GURPS: Cyberpunk (Steve Jackson Games; Une anecdocte sur la conception du jeu implique les services secrets américains)
  • Final Fantasy VII (Square Enix)
  • Deus Ex: Human Revolution (Eidos Montréal, 2011)
  • Shin Megami Tensei II (Atlus)
  • System shock I & II (1994, 1999)
  • Nomad Soul (1999)
  • Devil Summoner: Soul Hackers
  • Cyberpunk 2077 (CD Projekt Red)

Musique cyberpunk

L’ambiance musicale des films de genre cyberpunk comme Blade Runner a été la source d’inspiration d’un genre musical qualifié de cyberpunk. Ce genre se caractérise par ses tonalités produites par synthétiseurs et ses thèmes qui traitent souvent d’un future sombre et d’une humanité mécanisée. Plusieurs artistes et groupe de musicaux appartiennent à cette catégorie ou ont déjà produit des œuvres qui présentent des traits cyberpunks :

  • Afterworld (Siren, 2015)
  • Cyberpunk (Billy Idol, 1993)
  • Trinity (Laylow)
  • Man-Machine (Gary Numan)
  • Year Zero (Nine Inch Nails)
  • Daydream Nation (David Bowie)

Art cyberpunk

Le néon, de couleur souvent rouge/rose ou bleu vif associées au noir pour produire un rayonnement futuriste est très présent dans l’art visuel cyberpunk. Il affiche aussi des espaces sombres, souterrains, des formes surtout géométriques.

Du point de vue architectural, le milieu cyberpunk est dominé par les hauts gratte-ciels et les zones de précaire de banlieue. Le Sony Center à Berlin est pour certains une représentation réelle d’un environnement cyberpunk.

Vêtement cyberpunk

masque-cyberpunk-shogun-japonLe cyberpunk désigne aussi une mode. La Techwear est un style vestimentaire inspiré du genre et de la mode urbaine street (de la rue). Le style a souvent un aspect vieux et recyclé, pratique et fonctionnel. Il utilise aussi des gadgets ou des accessoires high tech (lunettes, masque à gaz). On trouve également le style Cybergothique (cybergoth) qui associe les couleurs sombres du style gothique aux néons vifs de la cyberculture. 

Comment s'habiller en cyberpunk ?

Pour respecter les codes de la mode cyberpunk, il est impératif de porter des habits au style futuriste, et avant-gardiste. On pense notamment aux :

  • Habits techwear
  • Au masque japonais facial
  • Aux bombers japonais (sukajan)
  • Au pantalons japonais Cargo

Tu peux également compléter ta tenue avec des accessoires hauts en couleurs et flashy. N'hésite pas à enfiler une veste réfléchissante, des lunettes translucides ou encore un t-shirt futuriste pour ressembler à un vrai personnage de cyberpunk...

Le cyberpunk c’est maintenant !

cyberpunk-style-vestimentaire

Aujourd’hui plus qu’hier, dans les années 80s, le futur cyberpunk devient une réalité. La technologie a évolué et fait plus que jamais partie intégrante de nos vies. Peu d’entre nous sauraient imaginer la vie sans nos appareil électriques et électroniques (Smartphones, ordinateurs, télévisions etc..) Ils nous facilitent la vie, nous rendent plus performants, se font chaque jour de plus en plus ergonomiques réduisant ainsi la distance qui nous sépare... Comme des prothèses. Nous ne sommes donc pas si différents des cyborgs.

Rares sont ceux qui pourraient s’imaginer passer une seule journée sans envoyer des textos, poster et réagir à des publications, des tweets, des commentaires, suivre le contenu de ses pages pages préférées etc.. Une bonne partie de nos interactions se fait sur Internet. L’hyperconnectivité décrite dans la fiction de William Gibson est bien réelle. Pour beaucoup d’entre nous, elle a pris le pas sur la vie réelle. Et c’est comme si leur esprit résidait dans cette matrice de données qu’est l’internet, le cyberespace.


Écrire un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés