Top 12 des Samouraï japonais

Un Samourai Japonais tient un katana dans la main. Classement du top 12 des guerriers japonais

Être un Samouraï Japonais, c'est suivre le bushido. Il s'agit du code de l'honneur ou la voie du guerrier. Nous allons voir dans cet article de blog le top 12 des samurais les plus célèbres au pays du soleil levant, ainsi que leur histoire !

Ces hommes et femmes ont marqué leur ère, l'histoire et la culture japonaise. Voici le top 12 des plus puissants ou influents guerriers Japonais :

  1. Miyamoto Musashi
  2. Oda Nobunaga
  3. Tokgawa Ieyasu
  4. Tomoe Gozen
  5. Yasuke
  6. Date Masume
  7. Toyotomi Hideyoshi
  8. Kusunoki Masashige
  9. Sanada Yukimura
  10. Uesugi Kenshin
  11. Minamoto no Yoshitsune
  12. Takedaa Shingen

Alors commençons cette liste de puissants samouraï tant sur le plan de leurs faits d'armes que leur influence politique...

1. Miyamoto Musashi, le samouraï légendaire

un dessin du samurai miyamoto musashi

Le samurai Miyamoto Musashi est sans conteste le guerrier le plus emblématique de l'histoire du Japon. Il est né en 1584 et commence à parfaire son art du sabre à un très jeune âge. À 13 ans, il remporte son premier duel, prouvant déjà sa maitrise exceptionnelle de l'art martial.

Musashi est connu pour sa technique unique de combat à deux sabres: Niten Ichi-ryū (二天一流). Alors que la plupart des samouraïs utilisaient un seul sabre katana, Musashi préférait combattre avec un katana dans une main et un wakizashi (un sabre court) dans l'autre. Cette technique lui a permis de remporter plus de 60 duels, une prouesse inégalée à ce jour.

En plus d'être un guerrier japonais exceptionnel, Musashi était également un érudit accompli. Il a écrit "Le Traité des cinq roues" (Gorin no sho en japonais: 五輪の書), un texte qui dépasse le cadre du simple manuel de stratégie pour le combat. Cet ouvrage explore des principes philosophiques et propose une véritable manière de vivre, basée sur l'honneur, la discipline, la maîtrise de soi et l'éveil de l'esprit. Le livre de Musashi est encore lu et respecté par les artistes martiaux et les personnes en quête de sagesse spirituelle.

Musashi était aussi un artiste talentueux. Il a excellé dans la calligraphie, la sculpture sur bois et la peinture à l'encre. Ces disciplines font partie de la formation d'un samouraï.

À la fin de sa vie, Musashi Miyamoto se retire pour vivre en ermite et se consacre à l'écriture et à la méditation. Il décède en 1645, laissant derrière lui un héritage qui continue d'influencer et d'inspirer des millions de personnes dans le monde entier. Sa vie et son œuvre symbolisent l'esprit du véritable samouraï : un guerrier, un artiste et un philosophe.

Ce personnage est très populaire au sein de la culture pop japonaise. Il y a même un manga qui s'inspire de son histoire : le manga vagabond de Takehiko Inoue. On peut le voir également dans des films japonais et drames d'époque.

2. Oda Nobunaga : Unificateur du Japon

nobugana oda est un samourai japonais. C'est un chef de guerre très connu au Japon, Il porte une armure samouraï

Nobunaga Oda est né en 1534 dans la province d'Owari. C'est l'un d'un trois grands unificateurs du Japon, aux côtés de Toyotomi Hideyoshi et Tokugawa Ieyasu.

C'est un homme ambitieux et innovateur. Il débute son ascension au pouvoir en reprenant le contrôle de sa propre famille à l'âge de 17 ans après la mort soudaine de son père. Il étend son influence en conquérant les provinces voisines. Pour vaincre sur le champs de bataille, il utilise une combinaison de tactiques militaires audacieuses, d'alliances stratégiques et d'une administration efficace.

Nobunaga marque l'histoire du Japon en utilisant des arquebuses. Ce sont des armes à feu importées par les marchands portugais. Alors que d'autres seigneurs de guerre étaient réticents à utiliser ces nouvelles armes, Nobunaga les a rapidement adoptées et intégrées dans ses forces armées. Cette décision joue un rôle clé dans ses victoires militaires et a transforme le paysage de la guerre au Japon.

Au-delà du champ de bataille, Nobunaga se passionne pour les arts japonais et la culture. Il encourage le théâtre Noh, favorise le commerce et soutient le christianisme pour établir des liens avec l'Europe.

Cependant, l'ascension de Nobunaga est brusquement interrompue lorsqu'il est trahi en 1582 par un de ses généraux, Akechi Mitsuhide. Lors de l'Incident du Honnō-ji, Nobunaga se fait attaquer par surprise dans le temple de Honnō-ji à Kyoto. Plutôt que de se rendre, il se suicide en réalisant le seppuku... C'est un acte de suicide japonais populaire au sein de la caste des samouraï. Le seppuku est utilisé pour mourir dans l'honneur.

Malgré sa fin tragique, l'impact de Nobunaga sur l'histoire du Japon est indéniable. Ses réformes politiques et militaires ont posé les bases de l'unification ultérieure du Japon et son héritage continue d'influencer le pays à ce jour.

3. Tokugawa Ieyasu : Le dernier grand unificateur du Japon

Le shogun leyasu tokugawa est en armure de samouraï

Ieyasu Tokugawa (徳川家康) est le fondateur du shogunat Tokugawa, qui gouvern e pays du soleil levant pendant plus de deux siècles. Il nait en 1543 pendant une période de conflit intense connue sous le nom d'époque Sengoku, ou "époque des pays en guerre". C'était un temps de guerres civiles continues, où les seigneurs de guerre, ou daimyos, luttaient pour le contrôle des terres.

Ieyasu a acquis une expérience précieuse en politique et en guerre en servant comme vassal de plusieurs seigneurs puissants, dont Oda Nobunaga. À la mort de Nobunaga en 1582, Ieyasu profite de la situation pour accroître son propre pouvoir.

Son moment décisif est arrivé en 1600, à la bataille de Sekigahara, où il a réussi à vaincre une alliance de daimyos rivaux pour prendre le contrôle de tout le Japon. En 1603, il est nommé shogun par l'empereur japonais. Il établit ainsi le shogunat Tokugawa. Cela inaugure une période de paix et de stabilité qui dure plus de 250 ans. On appelle cette période : l'ère Edo.

Au-delà de ses exploits militaires, Ieyasu est également reconnu pour sa sagesse et son pragmatisme en matière de gouvernance. Il met en place une structure politique complexe qui lui permette de maintenir l'ordre et la stabilité dans tout le pays. Le shogun Tokugawa Ieyasu fait appel au Ninja pour protéger son reigne. L'un des ses vassaux est Haori Hanzo (un redoutable ninja). Il favorise les arts et la culture, en contribuant à la floraison de la culture traditionnelle japonaise que nous connaissons aujourd'hui.

Ieyasu est décédé en 1616, mais son héritage a perduré. Le shogunat qu'il a établi a continué à gouverner le Japon jusqu'à la restauration Meiji en 1868, et son influence se fait encore sentir aujourd'hui dans la culture et l'histoire du Japon.

4. Tomoe Gozen : une femme samouraï exceptionnelle

Gozen tomoe est une femme samourai. Elle est habillé avec une tenue de guerrière japonaise. C'est une guerrière Onna bugeisha

Lorsqu'on évoque l'histoire des samouraïs, le nom de Tomoe Gozen (巴御前御前) se distingue parmi les figures masculines dominantes. Cette femme japonaise samouraï est née vers 1157. Elle est célèbre pour sa bravoure et ses compétences en combat.

Tomoe Gozen est une femme d'une grande beauté, mais également reconnue comme une guerrière redoutable. Elle maitrise parfaitement le tir à l'arc. C'est aussi une cavalière accomplie qui excelle dans le maniement du naginata. C'est une arme japonaise avec un long manche q'utilisaient les femmes samouraïs.

Cette Ona bugeisha sert sous les ordres de Minamoto no Yoshinaka pendant la guerre de Genpei, une guerre civile qui marque la fin du pouvoir de la cour impériale de Heian. Son exploit le plus célèbre est la bataille d'Awazu en 1184, où elle combat aux côtés de Yoshinaka. 

Après la bataille d'Awazu, les récits historiques concernant femme japonaise guerrière divergent. Certains prétendent qu'elle est capturée et forcée de devenir une nonne. Tandis que d'autres suggèrent qu'elle a réussi à s'échapper et a continué à combattre sous un autre seigneur.

Quoi qu'il en soit, l'histoire de Tomoe Gozen est un hommage aux femmes qui ont brisé les barrières de genre dans une société patriarcale. Son héritage continue d'inspirer et rappelle que les femmes, tout comme les hommes, ont joué un rôle essentiel dans l'histoire des samouraïs.

5. Yasuke: le premier samouraï noir 

Yasuke kurusan est le premier samouraï noir. Il tient un sabre katana dans la main

Le samouraï Yasuke Kurusan (弥助) nait en Afrique vers 1555. Il arrive au Japon en 1579 en tant qu'esclave d'un missionnaire jésuite italien. Il attire l'attention de Oda Nobunaga de part sa musculature et carure imposante. Il rentre alors au service de Nobunaga.

Yasuke est le premier samouraï d'origine africaine. Sa taille imposante, sa force physique et son teint foncé le distingue nettement de ses contemporains japonais. Cependant, au-delà de sa différence physique, Yasuke est un excellent guerrier dévoueé corps et âme à son seigneur.

Il est le vassal de Nobunaga pendant plusieurs années, il participe à de nombreuses campagnes militaires. Il est aussi témoin de moments clés de l'histoire japonaise. Notamment l'assaut de Honnō-ji en 1582, où Nobunaga met fin à ses jours avec le suicide rituel.

Après la mort de Nobunaga, la trace du samouraï africain se perd dans l'histoire. Certaines sources suggèrent qu'il est retourné au service des jésuites, tandis que d'autres racontent qu'il a continué à vivre au Japon.

Quelle que soit la vérité, l'histoire de Yasuke reste une anecdote fascinante de l'époque des samouraïs. Il est un symbole de l'ouverture du Japon à l'influence étrangère pendant l'époque Sengoku et reste une figure inspirante dans l'histoire culturelle du pays.

6. Date Masamune : Le dragon borgne du Nord

Le chef de guerre Date Masamune est un samourai en armure avec un casque Kabuto avec un signe de croissant de lune

Masamune Date (伊達政宗) est l'un des samouraïs les plus célèbres de l'époque Sengoku. On le reconnait grâce à son casque orné d'un croissant de lune et de son cache-oeil. On le surnomme le "Dragon Borgne", Dokuganryu (独眼竜). Il est Né en 1567 dans une famille de puissants seigneurs du nord du Japon. Masamune est initié aux arts de la guerre dès son plus jeune âge. Après la mort de son père, il prend le contrôle du clan Date à l'âge de 18 ans. Il commence à étendre son territoire, gagnant une réputation de dirigeant ambitieux et impitoyable.

Malgré son tempérament de guerrier, Masamune est aussi connu pour son appréciation des arts et de la culture. Il encourage le commerce avec les étrangers et a même envoyé une mission diplomatique au Vatican, faisant de lui l'un des premiers dirigeants japonais à établir des relations avec l'Europe.

Masamune est également connu pour avoir fondé la ville de Sendai, qui est devenue l'une des plus grandes villes du nord du Japon. Il construit un magnifique château et a encouragé le développement de la culture et des arts dans la région.

Malgré ses méthodes parfois brutales, Date Masamune est célébré pour son audace, son esprit stratégique et son influence sur l'histoire du Japon. Son image de samouraï impitoyable mais culturellement sophistiqué continue d'être une source d'inspiration, aussi bien dans les livres d'histoire que dans la culture populaire.

7. Toyotomi Hideyoshi : le 2ème Unificateur du Japon

Hideyoshi Toyotomi est un chef de guerre et samourai japonaise en armure avec un casque Kabuto et un sabre katana

Hideyoshi est un personnage qui sort de l'ordinaire dans l'histoire du Japon. Parti de rien, il a réussi à se hisser au sommet du pouvoir, devenant l'un des trois grands unificateurs du Japon pendant l'époque Sengoku.

Né dans une famille de paysans au milieu du XVIe siècle, Hideyoshi est entré au service de Oda Nobunaga en tant que simple soldat. Malgré ses origines modestes, il s'est distingué par son intelligence, sa détermination et ses compétences stratégiques. À la mort de Nobunaga en 1582, Hideyoshi reprend le flambeau et continue l'effort d'unification de son seigneur.

Il réussi à pacifier et à unifier le Japon. Il instaure un système de caste rigide pour maintenir la stabilité sociale, et il lancé deux invasions infructueuses de la Corée dans une tentative d'expansion militaire. Il instaure une loi sur les épées, qui désarme les paysans et consolide le monopole des samouraïs sur le port des armes.

Hideyoshi favorise l'épanouissement du théâtre Nō, de la cérémonie du thé et a construit de nombreux temples et châteaux, dont le château d'Osaka. C'est l'un des plus célèbres chateaux japonais.

Hideyoshi décède en 1598, mais son héritage perdure. Bien qu'il n'ait pas été en mesure de fonder une dynastie durable, son rôle dans l'unification du Japon et son impact sur la culture et la société japonaises font de lui une figure emblématique de l'histoire des samouraïs.

8. Kusunoki Masashige : le sacrifice du guerrier japonais

Ce samourai japonais en armure est Kusunoki masashige

Masashige Kusunoki (楠木 正成) occupe une place de choix parmi les héros historiques du Japon. Ce samouraï du XIVe siècle est reconnu pour son dévouement inébranlable à l'empereur Go-Daigo et pour son sacrifice ultime lors de la bataille de Minatogawa.

Né dans une famille de classe moyenne, Masashige a montré un talent précoce pour les stratégies militaires. C'est un soldat japonais émérite pour avoir soutenu l'empereur Go-Daigo dans sa tentative de reprise du pouvoir des mains des shoguns Kamakura. On appelle cette période : la restauration de Kenmu.

Masashige est célèbre pour ses brillantes tactiques militaires lors de la défense du château de Chihaya. Face à une force d'invasion largement supérieure, il utilisa le terrain montagneux à son avantage pour résister aux attaques répétées de l'ennemi.

Toutefois, le succès de Masashige fut de courte durée. En 1336, il est chargé de combattre la puissante armée des Ashikaga à Minatogawa. Conscient que la bataille est perdue d'avance, il obéi néanmoins à l'empereur et se bat avec ses hommes jusqu'à la mort. Il devient un symbole de loyauté et de sacrifice.

Kusunoki Masashige est respectée au Japon pour son intégrité, sa bravoure et son engagement envers son seigneur. Il est souvent cité comme l'incarnation des idéaux du bushido, le code d'honneur des samouraïs.

9. Sanada Yukimura : Le héros de la résistance durant la bataille d'Osaka 

Yukimura Sanada a une armure rouge de samouraï

Sanada Yukimura (真田幸村) est appelé "le samouraï parmi les samouraïs". Il nait en 1567 dans le clan Sanada. Yukimura prouve son talent en tant que stratège et guerrier. Lors de la bataille d'Osaka en 1614-1615, Yukimura défend le château d'Osaka contre les forces de Ieyasu. Ieyasu cherchait à consolider son pouvoir en éliminant le dernier héritier du clan Toyotomi. Yukimura orchestre une résistance farouche, utilise des tactiques de guérilla pour infliger de lourdes pertes à l'armée de Ieyasu.

Bien que les défenseurs du château samouraï soient vaincus et que Yukimura meurt, son courage et sa détermination laisse une marque indélébile dans l'histoire du Japon. Aujourd'hui, Sanada Yukimura est vénéré comme un héros, symbole du courage samouraï face à l'adversité. Son histoire est racontée et répétée, de la littérature aux séries télévisées, témoignant de la pérennité de son héritage.

10. Uesugi Kenshin : le Dragon d'Echigo

le samouraï kenshin uesugien armure de guerrier japonais

Uesugi Kenshin est souvent représenté comme un guerrier quasi-divin. C'est un guerrier samouraï connu pour ses exploits sur le champ de bataille mais aussi pour sa piété bouddhiste. On le surnomme: le "Dragon d'Echigo".

Il es né en 1530, Kenshin et devient le daimyo de la province d'Echigo à l'âge de 14 ans. Il stabilise sa province et renforce son pouvoir. Kenshin est surtout connu pour ses duels épiques avec Takeda Shingen, un autre daimyo puissant de l'époque. Leurs affrontements à Kawanakajima sont parmi les plus célèbres de l'histoire des samouraïs.

Uesugi Kenshin est également un dirigeant compétent. Il met en place une administration efficace, promu le commerce et l'agriculture. Il fourni du secours lors des famines. Kenshin était un fervent bouddhiste et il vivait de manière frugale malgré sa position de daimyo. Kenshin déce1de en 1578, laissant un héritage de bravoure militaire et de dévotion religieuse. Il est souvent cité comme l'exemple du bushido: la voie du guerrier. 

11. Minamoto no Yoshitsune : L'icône tragique de la bravoure et du destin 

Minamoto Yoshitsune sur un cheval et en armure samourai. Il tient dans la main un katana japonais

Minamoto no Yoshitsune 源義経 est né en 1159. Il est le frère cadet de Minamoto no Yoritomo, qui deviendra le premier shogun du Japon. Orphelin très jeune, Yoshitsune est élevé dans un monastère avant d'être formé au maniement du sabre katana par un moine guerrier.

Il se distingue lors de la guerre Genpei (1180-1185), une lutte pour le pouvoir entre les clans Minamoto et Taira. Ses prouesses au combat et ses tactiques audacieuses, notamment lors de la bataille de Dan-no-ura, contribuent grandement à la victoire des Minamoto.

Malgré ses exploits, Yoshitsune tombe en disgrâce auprès de son frère Yoritomo, qui voit en lui une menace pour son pouvoir. Traqué et exilé, Yoshitsune finit par mourir dans des circonstances tragiques, à l'âge de 30 ans.

L'histoire de Yoshitsune est un mélange de bravoure et de tragédie qui inspire de nombreuses œuvres, des récits épiques aux pièces de théâtre Nō et Kabuki. Son nom est devenu synonyme de loyauté et de bravoure, mais aussi de destin tragique. Aujourd'hui encore, Minamoto no Yoshitsune demeure l'une des figures les plus romantiques et mémorables de l'histoire des samouraïs.

Dans la culture nippone, Yoshitsune symbolise un héros tragique. Il est une figure populaire du théâtre kabuki, ainsi que le personnage central de la troisième section du poème épique, Le Conte du Heike (平家物語, Heike Monogatari). Cette histoire raconte les événements de la guerre des Genpei.

12. Takeda Shingen : Le Tigre de Kai

le samourai Shingen takeda en tenue de guerrier japonais. Il a un casque Kabuto en forme de tigre

Takeda Shingen (武田信玄信玄) est surnommé le "Tigre de Kai". C'est lui aussi un légendaire guerrier samurai de l'ère Sengoku. Ce puissant daimyo est surtout connu pour ses prouesses stratégiques et sa rivalité avec Uesugi Kenshin. Ces deux grands guerriers symbolisent associés à la lutte entre le tigre (Shingen) et le dragon (Kenshin).

Né en 1521 dans la province de Kai, Shingen prend le contrôle du clan Takeda à l'âge de 21 ans après une rébellion contre son père. Shingen montre rapidement son talent pour la stratégie militaire. Il élargit le territoire de son clan samouraï et repousse plusieurs fois les forces du clan Uesugi.

En dehors du champ de bataille, Shingen est un dirigeant compétent. Il met en place une série de réformes fiscales et agricoles qui contribuent à la prospérité de ses terres. Son célèbre "Furin Kazan", un étendard de guerre portant les idéogrammes pour "Vent, Forêt, Feu, Montagne", résume sa philosophie de commandement. "Aussi rapide que le vent, aussi silencieux que la forêt, aussi dévastateur que le feu, aussi immobile que la montagne".

Nous avons vu le top 12 des samouraï du Japon. Voici ci-dessous l'histoire de Miura Anjin qui (initialement) n'était pas un habitant de l'archipel nippon...

William Adams : Miura Anjin, le Samouraï Britannique

william adams avec un kimono et des sabres katana attaché avec sa ceinture Obi

Dans le panthéon des samouraïs, une figure occidentale se distingue : William Adams (三浦按針). C'est un navigateur anglais qui devient le premier samouraï britannique. Son histoire unique offre un aperçu de la rencontre entre l'Occident et le Japon à l'aube du 17ème siècle.

Né en Angleterre en 1564, Adams devient marin et participe à plusieurs expéditions avant de rejoindre une expédition néerlandaise en direction de l'Extrême-Orient. Son navire s'échoue sur les côtes japonaises en 1600, où lui et son équipage sont initialement pris en captivité.

Cependant, les connaissances nautiques et de construction navale d'Adams attirent l'attention de Tokugawa Ieyasu, le futur shogun. Adams devient un conseiller précieux pour Ieyasu, l'aidant à construire des navires de style occidental et à naviguer dans les eaux politiquement délicates des relations avec les Européens.

En reconnaissance de ses services, Ieyasu accorde à Adams le statut de samouraï en 1602. Il reçoit un fief, une épouse japonaise et un nouveau nom, Miura Anjin. Malgré ses privilèges, Adams ne retournera jamais en Angleterre, passant le reste de sa vie au Japon.

L'histoire de William Adams est un témoignage de l'adaptabilité et de l'ouverture du monde des samouraïs. Sa vie, qui a inspiré le roman "Shogun" de James Clavell, offre un aperçu fascinant de l'époque où le Japon s'ouvrait lentement à l'Occident, et reste une partie intrigante de l'histoire des samouraïs.

FAQ sur les samurai japonais

les samurai japonai portent une armure, un casque Kabuto et un sabre katana

Voici les 5 questions récurrentes à propos des valeureux guerriers samouraï. Lisez aussi cet autre article de blog pour découvrir les secrets que cachent les guerriers samouraï japonais derrière leur terrifiant masque Mempo

Comment dit-on Samuraï en japonais ?

En japonais, le mot "samuraï" est écrit "侍", qui est prononcé "samuraï".

Qui est le samouraï le plus connu ?

Miyamoto Musashi est sans doute le samouraï le plus célèbre. Il est connu pour ses duels légendaires et son livre "Le Traité des cinq roues".

Qui est le meilleur sabreur du monde ?

Il est difficile de déterminer qui est le meilleur sabreur du monde, car cela dépend de nombreux facteurs. Cependant, Miyamoto Musashi est souvent considéré comme l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur, sabreur de l'histoire.

Comment s'appelle le chef des samouraïs ?

Le chef des samouraïs est généralement appelé un "Shogun". Le Shogun était le dirigeant militaire du Japon pendant l'ère féodale.

Les femmes pouvaient-elles être samouraïs ?

Oui, il y avait des femmes samouraïs, appelées "Onna-bugeisha". Elles étaient formées aux mêmes disciplines que les hommes et pouvaient combattre en cas de besoin


2 commentaires


  • Gosi

    De nos jour le samouraï existe encore
    Comment faire partire dans leur clans


  • achour cémir

    Vraiment un super site bravo


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.