Vêtements japonais traditionnels [GUIDE COMPLET]

Vetements Japonais Traditionnels

Les vêtements japonais traditionnels comprennent de nombreux types différents : fundoshi, furisode, hakama, hanten, happi, jinbei, gūnihitoe, kimono, obi (ceinture), samue, sokutai, tomesode, uwagi et yukata. Les habits nippons sont faits pour s'adapter à toutes les saisons.

La plupart des gens ont entendu parler du kimono, et aussi beau qu'il soit, le kimono n'est pas le seul vêtement traditionnel japonais porté encore aujourd'hui.

Des vestes d'hiver chaudes aux vêtements de travail amples, des tenues d'arts martiaux aux tenues de festival élaborées, il existe de nombreuses options pour apprécier la mode japonaise.

Ces vêtemens ont en la qualité indéniable et la beauté des motifs inspirés de la culture japonaise et de son folklore !

Voici les types de vêtements japonais traditionnels les plus populaires que vous devez connaître !

Kimono japonais : habit de geisha et samouraï

Achat kimono japonais pour homme

Le kimono (着物) est la tenue la plus emblématique parmi les vêtements traditionnels japonais. C'est un vêtement commun pour de nombreux Japonais mais son attrait international ne cesse tout de même de croître.

S'inspirant des anciens vêtements de style chinois, le kimono était initialement porté avec un hakama. Il s'agit d'une sorte de jupe longue. Au fil du temps, les goûts ont toutefois évolué et il est devenu beaucoup plus populaire de porter le kimono sans la jupe en le maintenant avec une ceinture appelée obi.

Généralement porté pour des occasions spéciales, traditionnelles ou contemporaines, le kimono a résisté à l'épreuve du temps. Sa silhouette flatteuse et enveloppante est une représentation intemporelle de la grande appréciation du Japon pour une beauté soigneusement étudiée.

Jinbei : le kimono d'été

achater un kimono d'été

Un peu comme les samue, les jinbei japonais (甚平) sont souvent portés par les gens du peuple. Ils présentent souvent plus d'ornements que leur cousin bouddhiste zen. Fabriqué à partir de matériaux résistants mais naturels comme le chanvre et le coton, le haut et le pantalon assortis constituent une tenue de maison estivale portée par les hommes et les femmes, et même les enfants.

Cet habit japonais est surtout apprécié des hommes japonais. Ils portent un jinbei lors d'un événement alors que les filles ont tendance à porter un yukata. Bien qu'il soit principalement porté à la maison, les jinbei sont aussi adaptés pour faire des courses, se rendre à des festivals de matsuri et se détendre dans une station de onsen.

Vous pouvez aussi le porter comme un pyjama japonais pour homme ou pour femme...

Samue : le jinbei à manches longues

samue achat boutique japonaise

Samue (作務衣) est une tenue simple portée par le clergé bouddhiste zen japonais. Ils portent encore aujourd'hui cette tenue japonaise lorsqu'ils réalisent une activité physique notamment connue sous le nom de samu.

Les activités qui relèvent du samu comprennent la cuisine, le nettoyage, le travail en plein air. On raconte que ce sont d'excellentes façons de pratiquer l'art de la pleine conscience.

Composé d'un simple pantalon et d'un haut, il est généralement fabriqué en lin ou en coton et teint en bleu indigo, en marron ou en noir. Sa simplicité discrète et son design soigneusement étudié sont une excellente représentation de la pratique du bouddhisme zen.

Yukata : le kimono léger

Le yukata (浴衣) est un kimono léger. Fabriqué dans un tissu doux et léger comme le coton ou le polyester, le nom du vêtement se traduit par "linge de bain", duquel il tire son origine.

Porté par les hommes et les femmes, le yukata japonais s'attache par une ceinture japonaise obi et est très facile à porter. On le met lors des bains onsen.

Cette sorte de peignoir élégant et aéré est également le vêtement non officiel des événements de matsuri d'été qui se déroulent pendant les mois de grandes chaleurs.

Hanten : le manteau japonais

manteau Hanten traditionnel

Un hanten (半纏) est un manteau d'hiver nippon. Il était généralement porté par les gens du peuple pendant la période Edo.

L'histoire  du manteau japonais Hanten est peut-être lointaine, mais grâce en grande partie à son design simple et minimaliste, la veste est aujourd'hui un vêtement très souple qui peut s'adapter sans problème à une garde-robe moderne.

Cette veste nipponne est rembourrée et taillée pour un ajustement confortable, mais flatteur. Si vous souhaitez apporter une touche japonaise à ton style, c'est un excellent premier vêtement

Haori : la veste de kimono

veste kimono haori achat

Aujourd'hui la veste haori homme ou femme conserve le symbolisme de l'époque tout en s'adaptant à la mode streetwear et moderne. Vous pouvez retrouver les designs traditionnels dans notre collection mixte de Haori japonais ! 

L'incarnation plus formelle du hanten est un un haori (羽織). C'est une veste de longueur moyenne conçue pour être portée par-dessus le kimono. Auparavant, il n'était accessible qu'aux personnes appartenant à une classe sociale supérieure.

À l'époque Sengoku, les hommes portaient des variantes sans manches du haori par-dessus leur armure, comme le tabard était porté en Europe. Les femmes enfilaient également une veste japonaise haori comme vêtement guindé. Le haori femme était beaucoup porté par les geishas dans les années 1800.

La veste kimono haori était teinte à la main selon la technique minutieuse du shibori. Cette technique consiste à attacher des parties du tissu avant de l'immerger pour créer des motifs complexes entre les parties teintes et le tissu brut. Chacun des centaines de petits points de coutures étaient fait à la main pour créer des motifs uniques. 

Obi : ceinture kimono

la ceinture obi japonaise

La ceinture japonaise qui maintient le kimono ensemble, l'obi (), est souvent négligée, mais lorsqu'elle est bien portée, c'est une pièce esthétiquement indispensable de l'habit japonais traditionnel. Aussi simple ou aussi extravagante que vous le souhaitez, il existe un type d'obi pour chaque occasion et chaque style.

Les motifs japonais peuvent être choisis pour s'harmoniser avec la matière du kimono nippon, ou pour offrir un contraste marqué. Les obi des hommes sont plus étroites que celles des femmes, et jouent un rôle plus pratique en gardant le kimono serré.

Pour les femmes, la fonction première de la ceinture obi est d'être décoratif, tandis que le morceau de tissu qui maintient le vêtement ensemble est caché en dessous.

Robe de kimono

la robe de nuit kimono

Les robes kimono ressemble en fait à un yukata, car elle se porte de façon plus informelle et plus détendue du kimono. L'histoire du kimono robe est entrelacée avec la culture des bains et les ryokans, ou auberges de style japonais, avec les sources chaudes de onsen. La culture des bains au Japon remonte à la période Kamakura, au 12e siècle environ.

De nos jours, les yukata japonais que vous verrez dans un ryokan ont été simplifiés de sorte qu'ils peuvent être portés très facilement avec une simple ceinture autour de la taille, tout comme un peignoir de bain. Les personnes fan de streetwear les portent par dessus un petit top pour un style Neo Tokyo !

C'est une robe de nuit japonaise qui ne nécessite pas de sous-vêtements spéciaux, de ceintures supplémentaires ou de plis compliqués.

C'est exactement ce qu'est une robe kimono, un simple yukata que l'on porte surtout à la maison au lieu du ryokan.

Nagajuban : le sous-vêtement de kimono

nagajuban kimono achat

Caché sous un kimono se trouve un nagajuban japonais (長襦袢), une fine robe portée pour garder le reste du kimono propre. Généralement fabriquée en coton ou en soie, le vêtement sépare les couches du kimono du corps. 

Le kimono nippon peut être très difficile à nettoyer, surtout lorsqu'il est en soie, et le nagajuban est donc important pour maintenir la sueur à l'écart de la matière extérieure.

Le nagajuban n'est généralement visible qu'au niveau du col, où l'on voit une fine bande blanche.

Gakuran : l'uniforme japonais étudiant

uniforme japonais gakuran

Si vous vous intéressez à la culture nipponne, vous avez déjà du voir des séries du pays du soleil levant, manga ou animé avec un uniforme japonais gakuran (学ラン). Vous pouvez notamment le voir porter dans le manga Code Geass par le grand méchant (ou gentil selon les points de vues) Lelouch.

C'est l'uniforme japonais de lycée traditionnel des garçons. Il se compose d'un long manteau boutonné avec un col droit, un pantalon long et qui se porte généralement avec des chaussures noires.

Bien que nous le considérions comme faisant partie du paysage de la mode japonaise actuelle, cet uniforme a été initialement imaginé sur la base de vêtements portés par le personnel de la marine européenne. 

Sailor Fuku : l'uniforme japonais de marin

uniforme japonais pour femme

Il s'agit de la version féminine Gakuran. L'uniforme d'étudiante japonaise classique se compose d'une jupe bleu marine, d'une chemise ou bien d'un chemisier blanc. 

Nous vous conseillons d'ajouter un foulard aux couleurs de l'école de votre choix. Faites un rappel de couleur avec le reste de la tenue d'écolière. Vous pouvez également enfiler des chaussettes hautes avec une paire de chaussures japonaises noires type derbies montantes...

Streetwear Japonais : t-shirt et hoodie

t-shirt-japonais-collection

Les japonais ont une telle culture de la mode que celle-ci a influencé le monde entier. Des grands couturiers occidentaux se sont inspirés du style Made In Japan pour leur défilé tendance. 

La mode Streetwear à quant à elle parfaitement su intégrer le style vestimentaire japonais avec les classiques de la mode européenne. 

Cela a permi la création de vêtements japonais s'inspirant des légendes du folklore japonais comme les kitune, oni, kami, tengu, kappa, tanuki, maneki neko etc...

Alors fais toi plaisir avec un T-shirt japonais ou un pull inspiré des thémathiques japonaises de l'une de nos collections streetwear Harajuku !

Sukajan : la veste bomber Japonais ("Souvenir Jacket")

souvenir jacket, le bomber japonais du pays du soleil levant

Le Sukajan ressemble aux manteaux de baseball japonais ou encore aux vestes de motards. Ce manteau emblématique rappelle ceux que l'on voit porté dans le manga Akira. Des jeunes adolescents (dont Kaneda le hero de l'histoire) font parti d'un petit  gang de bosozoku (motards japonais). Ils font face aux déboires d'une société emprunte aux vices et aux crises politiques dans un Neo Tokyo futuriste. 

Le style du manga a marqué toute une génération, et c'est avec plaisir qu'on retrouve des Bomber Sukajan de ce type...

Des patchwork sont brodés dans le dos. Ils symbolisent des symboles japonais du folklore Shinto comme des dieux Kami ou encore des démons Yokai... 

Happi : la veste kimono des festivals matsuri

veste kimono de festival japonais Matsuri

Ce vêtement nippon est souvent d'un bleu indigo ou en brun profond. Sivous voyez quelqu'un porter un happi japonais (法被), cela signifie une chose : il part pour un festival. Il s'agit d'une veste légère et confortable, avec des manches assez courtes...

Le dos du happi japonais est généralement orné d'un écusson. Ces écussons étaient autrefois des écussons de famille, car le happi était porté par les domestiques japonais. Aujourd'hui, ils servent surtout à identifier les membres d'un même groupe lors d'un matsuri (festival japonais), ou comme un membre d'une troupe de mikoshi (porteurs de sanctuaires).

Tanzen : kimono long et épais pour l'hiver

kimono d'hiver, kimono long et epais

Le tanzen (丹前) est une autre forme de kimono japonais. Il est porté principalement par les hommes pendant les froids mois d'hiver. Il conserve forme générale du kimono, mais au lieu de la simple doublure du vêtement habituel, il est épais et rembourré pour lutter contre le froid.

Il est fabriqué en coton épais, plutôt qu'en soie. Il est généralement de couleur foncée et avec des motifs nippons sobres pour répondre aux goûts des hommes en matière de mode. On le trouve beaucoup dans les régions comme Tohoku et Hokkaido.

Fundoshi : le slip des sumo

comment porter un fundoshi

Les fundoshi () sont des accessoires incroyables de la mode traditionnelle japonaise. Ce slip en coton étaient le précurseur japonais des sous-vêtements de style occidental après la seconde guerre mondiale.

Le fundoshi a plusieurs styles différents, mais le plus connu de nos jours estcelui avec le devant ample en forme de tablier, on peut le voir au festival Hadaka Matsuri. Il s'agit du célèbre festival de nudité du pays du soleil levant qui se tient en février à Okayama.

Nous vous invitons à lire notre article pour en savoir plus sur cet étrange sous-vêtement japonais...

Tobi : le pantalon cargo

pantalon japonais cargo achat

Le tobi () est un pantalon japonais large. La coupe est ample et ressemble a celle du pantalon cargo ou a un sarouel des années 90.

Le nom tobi signifie "cerf-volant", comme dans l'expression "oiseau de proie", qui vient de l'argot des ouvriers du bâtiment qui le portent. La coupe ample permet confort et flexibilité.

Tabi : les chaussettes à doigt

chaussettes a doigts en coton

Les chaussettes tabi (足袋) est un hybride chaussure-chaussette. Il s'agit d'une chaussure traditionnelle portée par les hommes et les femmes à des fins très diverses. Le style tabi est une séparation entre le gros orteil et les autres, comme une mitaine pour le pied !

La façon la plus courante de porter les tabi est en forme de chaussette avec un kimono. La fente dans la chaussette rend le vêtement facile à porter avec des chaussures traditionnelles comme les geta et les zori. La couleur traditionnelle était le blanc, mais de nos jours, vous pouvez obtenir des tabi dans toutes sortes de couleurs et de motifs.

Geta / Zori : les sandales en bois 

sandales en bois japonaises achat

Sandales en bois élégantes et simples, traditionnellement portées avec un kimono ou un yukata, les geta sont un élément fondamental du style traditionnel japonais.

Les sandales japonaises geta (下駄) sont traditionnellement surélevées du sol à l'aide de dents en bois. Cela permet de garder tes chaussettes tabi blanches et bien propres.

Vous pouvez apercevoir ces chaussures de samouraï dans les films ou animé japonais du genre...

Les Zori (草履) ressemblent un peu plus à des tongs classiques européennes. Souvent fabriquées à partir de paille de riz, de tissu ou de bois laqué, leur conception simple en fait une accéssoire japonais facile à intégrer à une garde-robe d'été.

Hachimaki : le ruban japonais

Accessoire très apprécié des chefs de sushi de tout le pays, l'hachimaki (鉢巻) est un morceau de tissu ressemblant à un bandana porté autour de la tête.

Il est pratique pour les journées chaudes afin d'éviter que la sueur ne coule dans les yeux. De nos jours, on le porte généralement pour le style, lors de compétitions et de tournois, car beaucoup ont des phrases d'encouragement écrites.

Il aurait aussi été portés par les samouraïs pour éviter que le casque ne leur abime le front.

Tenugui : le foulard

Tenugui (手拭い) est modeste dans sa conception, mais son rôle est important. Il dispose de magnifiques motifs japonais.

Cet accessoire est utilisé dans la maison et comme emballage cadeau, il est également porté comme une sorte de foulard.

Il très apprécié des combattants de kendo pour dégager leurs cheveux du reste de leur visage...

Hakama : le pantalon d'aïkido et de kendo

Hakama le pantalon d'aïkido

Inspiré par le pantalon porté à la cour impériale chinoise durant les dynasties Sui et Tang, le hakama () est l'ancêtre du kimono.

Il existe deux variétés de hakama japonais, le hakama andon, qui ressemble un peu à une longue jupe plissée, et l'umanori, qui se traduit par hakama d'équitation. Il ressemble à un pantalon japonais ample.

Avec le temps, la place du hakama dans la société japonaise a changé. Aujourd'hui, les hommes portent le hakama sous leur kimono lors d'occasions formelles et informelles. Tandis que le hakama femme est porté pour les cérémonies de remise de diplômes. Ou lorsqu'elles pratiquent des sports traditionnels japonais comme l'aïkido et le kendo.

Karategi / Judogi : kimono de sport

kimono de judo

Ce sont deux vêtements distincts pour deux sports différents, mais leur but, leur silhouette, leurs matériaux et leur utilisation sont très similaires. Comme vous l'avez peut-être deviné, un karatégi (空手着) est le nom officiel du vêtement porté par les pratiquants de karaté, tandis que les compétiteurs de judo portent un judogi (柔道着). 

Les deux vêtements sont fabriqués à partir d'une toile résistante, pour lutter contre l'usure. La coupe et l'ajustement des vêtements sont ce qui les différencie le plus, le karatégei étant un peu plus léger et plus ample que le judogi.


3 commentaires

3 commentaires

Merci pour toutes ces explications.
Chez moi, j’adore porter le Jinbei en été et le Sumue en hiver, quel confort!
Il n’y a nulle comparaison possible avec nos vêtements occidentaux.

Philippe Valentin 12 mai 2022

Je trouve ces commentaires très enrichissants ! Merci 🙏🏻

Engel 20 juillet 2021

Je trouve ces commentaires très enrichissants ! Merci 🙏🏻

Engel 08 octobre 2021

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés