Les Guerriers japonais Samouraïs : 42 faits incroyables

guerrier-japonais

Pendant plus de deux siècles, les samouraïs japonais ont fasciné l’imagination des occidentaux. Ces hommes d’armes étaient de redoutables guerriers qui appartenaient à la plus haute caste de l’empire du soleil levant.

Ils étaient sous les ordres d’un daimyo ou bien d’un shogun (c’est un seigneur de guerre).

Découvre leur histoire dans notre article sur les shogun japonais. C’est au 12ème  siècle, que la première dictature nippone fut établie. On l’appela le shogunat. Les samouraïs et leurs suzerains successifs détenaient le pouvoir pendant toute la période du Japon.

Ce n’est qu’à partir de 1868 que le déclin total des samouraïs s’est manifesté. L’empereur Meiji récupéra le pouvoir impérial qui lui était du en modernisant le pays du soleil levant avec une grande ère de développement industriel. Il interdit le port des sabre japonais (katana) car il s’agissait du symbole iconique du samurai…

symbole-samouraiLe symbole samourai réside dans les éléments qui composent son armure à savoir, son katana, son heaume et son masque japonais

La culture guerrière a eu un impact énorme sur l’évolution de l’archipel. Aujourd’hui au Japon, l’essence des vertus militaires samouraï comme le courage, l’intelligence et la discipline influencent toujours la société nippone.

Tu découvriras dans cet article 42 faits étonnants que tu ne soupçonnais pas à propos des samouraïs.

1. Vivre selon le code Bushido

Les samouraïs agissaient tout en respectant un code d’honneur de combattant, appelé le bushido ; ce qui signifie la voix du guerrier. Ce concept se rapproche beaucoup du code chevaleresque des histoires occidentales car ils reposent tous les deux sur la même éthique. 

2. Dark Vador était un samouraï ?

dark-vador-samouraiDark Vador samourai ?

Même sans avoir vu Star Wars, tu connais probablement Dark Vador ? Son casque intègre une sorte de protège cou qui s’inspire des armures samouraïs : on appelle ce casque un kabuto. 

3. Que signifie samouraï ?

Samouraï est un terme japonais dont l’origine provient de « saburau ». Cela signifie, « ceux qui servent dans l’entourage de la noblesse ». C’est pourquoi, les combattants nippons étaient aussi appelés buke ou bushi.

4. Est-ce qu’il y avait des femmes samouraïs ?

Cela te surprendra peut-être car on l’évoque très peu, mais les femmes japonaises prenaient part aux combats. On le sait notamment d’après des tests ADN prélevés sur le champ de bataille de Senbon Matsubaru. On y a découvert 35 corps de femmes…

5. Que signifie Ronin ?

dessins-de-ronins-japonaisVoici l'un de nos dessins de ronin japonais

A l’époque, il existait des samouraïs qui vivaient en dehors de la société japonaise. C’était le cas de ceux qui n’avaient ni maître ni seigneur suite à une disgrâce ou à la mort de l’un d’eux. On les surnommait des ronin. Cela signifie « homme errant ». 

Ils étaient mal vus au sein de la société, car dans les coutumes japonaises, chaque guerrier devait honorer la mort de son maître en pratiquant le rituel du seppuku (aussi appelé Hara-kiri). Il s’agit d’un suicide traditionnel, ou le guerrier vêtu d’un simple kimono s’ouvre le ventre à l’aide d’une lame. Un samouraï errant devenait la plupart du temps des mercenaires. Ce qui va à l’encontre du code moral bushido…

6. Les 47 ronin

Même si les ronin avaient une mauvaise image, le conte des 47 ronin montrent à quel point un samouraï sans maître peut être honorable… Après la mort de leur chef, il décidèrent de le venger plutôt que de mettre fin à leur jour. Ils tuèrent le responsable de sa mort après avoir réussi plusieurs exploits guerriers, comme vaincre son armée sans essuyer aucune perte dans le camps des Ronin… Aujourd’hui, il y a même des films et des mangas à leur effigie…

7. Miyamoto Musashi : le ronin invincible

musashi-duelMusashi duel et invincibilté

Tu as peut-être déjà entendu parler de Miyamoto Musashi ? C’est l’un des combattants japonais les plus connus de l’histoire des îles nippones. C’est un samouraï ronin qui aurait vaincu 61 adversaires en combat singulier au cours de sa vie. Il était invincible grâce à sa maitrise du sabre à deux lames.

En 1614, il affronta le terrible Sasaki Kojiro, surnommé « Démon des provinces de l’Ouest ». Il maniait une épaisse lame japonaise. Pour perturber son adversaire Miyamato arriva grandement en retard pour le duel. Et pour pousser son adversaire dans ses retranchements, il se permis même de venir uniquement muni d’une simple épée en bois. Bien entendu, il remporta la victoire.

8. La coiffure samouraï

Le samouraï se distinguait énormément par sa coupe en chignon que l’on appelle en anglais « top knot ». C’est une coiffure japonaise que portait les guerriers. L’intérêt de cette coiffure nippone repose avant tout sur la praticité et non l’esthétisme… Elle permettait de porter le casque samouraï tout en ayant les cheveux tirés en arrière. 

9. Pourquoi les samouraïs se rasent une partie du crane ?

Au Japon féodal, la plupart des samouraïs se rasaient la tête en plus de porter un chignon en haut du crane. Le port du casque était plus agréable… Il fallait bien mettre toutes les chances de son côté pendant un combat...

10. Le Kabuto japonais

kabuto-casqueLe traditionnel kabuto casque samouraï

Pour se protéger contre les épées et les flèches, les samouraïs portaient un casque Kabuto. Il était en métal, et couvrait le front, le visage et le cou. Il était coutume d’également porter un masque Mempo. Ces masques japonais traditionnels représentaient un démon Oni ou un fantôme Yurei. Ce sont des créatures fantastiques et malfaisantes du folklore japonais et de la religion Shinto… 

11. La hiérarchie samouraï

Dans le pays au soleil levant, les samouraïs représentent une classe aristocratique organisée selon une hiérarchie bien établie. Ces guerriers travaillaient au service de seigneurs féodaux appelés daimyos. L’empereur avait beau représenter le pouvoir, les daimyos se devaient de servir la dynastie du shogunat qui était réellement à la tête du Japon. L'empire du Japon était organisé comme une dictature militaire et l’empereur était un simple pantin.

12. L’impératrice Jingu

Jingu est l’une des premières Onna-bugeisha du Japon. Après la mort de son mari au combat, elle lança une invasion sur les terres coréennes. Le conte japonais raconte qu’elle trouva le chemin de la victoire perdre un seul soldat.

Elle aurait fait appel aux pouvoirs des kami. Ce sont des dieux japonais. Cette histoire reste une légende, néanmoins, l’Onna-bugeisha Jingu est devenue une référence nippone à l’image des idéaux samouraïs. 

13. Quelles sont les huit vertus guerrières du samouraï ?

code-samourai-bushidoLes valeurs du code samourai bushido

Nitobe Inazo scinda le bushido en 8 vertus au 20ème  siècle afin d’unifier la grande idéologique samouraï. Ces huit vertus comprennent le courage, la loyauté, le devoir, l’honneur, l’honnêteté (sincérité), le respect, la maîtrise de soi, et enfin de la bienveillance…

14. Les courbes des sabres japonais

Les lames des samouraïs n’ont cessé d’évoluer au fil du temps, s’incurvant de plus en plus avant de finir par devenir le sabre que nous connaissons tous aujourd’hui, le katana.

15. L’arme japonaise des femmes samouraïs

Les femmes guerrières du pays du soleil levant se battaient avec une sorte de lance à la lame incurvée appelée Naginata. C’est une arme très légère et maniable durant les batailles.

16. L’armure samouraï

armure-samourai-japonL 'armure samourai protégeait les valeureux guerriers 

L’armure d’un samouraï était très esthétique mais son principal objectif était la mobilité. La manière de se battre était très différente de celle des chevaliers en armure occidentaux qui étaient lents et puissants… L'armure japonaise était plus légère pour faciliter la rapidité et la vivacité des attaques

17. Le chokuto

Avant le développement du katana, les guerriers étaient munis d’une arme nommée chokuto. C’est un petit sabre droit et fin utilisé par les combattants à pied avant le 10ème siècle…

18. La classe des samouraïs

Contrairement à ce que l'on imagine, les samouraïs représentaient près de 6 à 8% de la population nippone. Il ne représentaient donc pas uniquement une force armée d’élite. À eux seuls, ils formaient une classe sociale à part entière.

19. Pourquoi les samouraïs ont deux sabres ?

daisho-katanaLe célèbre Daisho-katana

On reconnaît les samouraïs grâce aux deux sabres qu’ils portent à la ceinture : leur katana et leur wakizashi. Le katana est une épée longue que les guerriers pouvaient facilement dégainer sur le champ de bataille. Tandis que le wakisashi est une épée courte utilisée dans les espaces restreints comme une forêt de bambou ou les couloirs d’un fief (château japonais).

On appelait cet ensemble d’armes un daisho. Un expert en art martial utilisait ses sabres pour tromper l’ennemi sur le style d’attaque qu’il allait porter…

20. Qui avait le droit de porter le Daisho ?

Dans le Japon médiéval, certains individus portaient des armes sans être pour autant samouraï. C’est le cas d’Eugène Collache, un officier marin français qui s’est battu au 19ème siècle pour la République d’Ezo. Il y a aussi eu John Henry Schnell, un allemand qui était instructeur militaire au même siècle.

21. Est-ce que les samouraïs étaient tous japonais ?

le-premier-samourai-noirLe premier samourai noir s'appelait Yasuke

Les légendes japonaises précisent qu’il y eu de nombreux samouraïs occidentaux. Cependant, on ne connaît l’existence que de quelques uns. L’un des plus connus est William Adams, un anglais qui travaillait auprès de la Compagnie hollandaise des Indes orientales en tant que marin. 

Son bâteau fut l’un des seuls à parvenir jusqu’au pays au soleil levant. Il s’y installa avec son second : Jan Joosten. Il devint rapidement important auprès du Shogun Tokugawa Ieyasu. Ils furent tous deux considérés comme des samouraïs à part entière. Adams avait une famille qu’il laissa derrière lui en quittant l’Angleterre. Il se fit renommer Miura Anjin par Tokugawa. Adams reconstruisit sa vie sans jamais retourner en Angleterre.

Il y a également Yasuke le samouraï noir, connu pour sa force et sa brutalité.

22. Le mariage samouraï

A l’époque, les mariages des samouraïs étaient souvent arrangés par un individu de rang similaire ou supérieur. Il était courant que les guerriers se marient à une femme issue d’une lignée de samouraï.

Les samouraïs de classe inférieur faisaient parfois le choix de se marier à des roturières car elles avaient une dot importante. Cela permettait de supprimer les dettes du mari, d’acheter une nouvelle maison et une tonne de sushis…

23. Onna-Bugeisha signification

les-onna-bugeishaLes onna-bugeisha sont des femmes guerrières du Japon

Samouraï est un mot masculin, cependant, il existait dans la classe dirigeante des combattantes nippones que l’on surnommait Onna-bugeisha. Elles se battaient au côté des hommes durant les guerres des clans. La plus connue est Tomoe Gozen réputée pour ses grandes qualités guerrières…

24. Se battre plus intelligemment

On a souvent l’image du samouraï avec son katana mais ils utilisaient également d’autres armes selon les situations. Avec le temps, les samouraïs ont appris à développer de stratégies de groupe. Les lances sont venues s'ajouter à leur attirail guerrier, ainsi que les yumis. Ce sont des grands arcs en bambou laminé.

25. La grandeur des guerriers samouraïs

Les samouraïs semblaient très impressionnants vêtus de leur gigantesque parure. Mais en réalité ces grands guerriers étaient de petites tailles et ne dépassaient pas les 1,50m au 16ème siècle.

26. Les règles du code samouraï

samourai-a-chevalDessin de samourai a cheval

De nombreux aspects du code des samouraïs ont perduré malgré les évolutions de la société. Parmi les règles du code, seul les guerriers de classe supérieure avaient le droit de monter à cheval. Paradoxalement, c’était aussi le cas des seigneurs et chevaliers occidentaux…

27. Qu'est ce que le Wakashudo ?

Au même titre que les Spartiates, les samouraïs étaient très ouverts d’esprit avec les relations qu’ils entretenaient avec les autres hommes. Le wakashudo, était une relation entre un samouraï en apprentissage et samouraï qui a de l’expérience (un sensei). C’était une pratique extrêmement conseillée et pratiquée. Le wakashudo samouraï n’est pas souvent évoqué, car il ne met pas en avant la virilité des hommes…

28. La plus grande arme est une bonne éducation

L’éducation était un aspect capital pour la formation d’un bon samouraï. Leur niveau de lecture et d’écriture étaient excellentes, de même que leur niveau en mathématique. À la même époque, les européens étaient bien moins avancés qu’eux au niveau intellectuel. 

29. Arts et artisanat japonais

estampe-japonaise-samouraiSplendide estampe japonaise samourai (montage team shogun Japon)

Les samouraïs étaient aussi très cultivés. Ils étudiaient les domaines artistiques, tels que la poésie Haiku, les arrangements floraux Ikebana, la peinture Ukiyo-e  (estampes japonaises), la conception de jardins japonais et le respect des codes pour la cérémonie du thé.

30. La couleur de peau

Les Japonais étaient à l’époque très attentifs à leu couleur de peau. Ils tenaient à maintenir une descendance pure. Dans la mentalité japonaise de l’époque, lorsqu’un samouraï était clair de peau, cela signifiait qu’il ne descendait pas de la race impure des Ainou. C’est un groupe ethnique qui était dénigré et considéré comme inférieur. 

31. Le divorce samouraï

Lors des mariages avec des samouraïs, il était possible de divorcer. Néanmoins, cela arrivait rarement car cela signifiait rembourser la dot. C’est aussi un affront pour le mari ou la femme…

32. Le dernier samouraï

rébellion-de-satsumaLa rébellion de Satsuma

La dernière bataille impliquant des samouraïs fut celle de Shiroyama lors de la rébellion de Satsuma en 1867. Le shogunat Tokugawa était énormément contesté, ce qui déclencha une rébellion. La restauration Meiji entraîna la chute des samouraïs avec l’arrivée de l’influence occidentale et de leurs armes à feu

33. La plume ou le katana

Tu ne t’en doutes peut-être pas, mais un grand nombre de samouraïs ont abandonné les armes pour user de leur plume afin de faire éclater les vérités après la Restauration Meiji par l'empereur japonais. Beaucoup sont devenus écrivains ou journalistes. Certains ont même pris la tête journaux japonais.

34. Vêtement samouraï japonais

Les vêtements japonais samouraïs sont pour l’époque innovant en matière de style. Ils étaient conçus pour permettre aux combattants de se déplacer et de se battre de façon plus fluide. Leur ensemble se compose d’un hakama, c’est un large pantalon japonais, et d’un hilatare, c’est un long cardigan japonais aux manches longue qui offre une grande mobilité.

35. Le ninja Hatori Hanzo

hanzo-hattori-ninjaPhoto imagée d'Hanzo Hattori le ninja

Parmi les ninjas les plus connus de l’histoire nippone, Hatori hanzo est l’un des plus importants. Il a sauvé le shogun Tokugawa en le protégeant de ses ennemis. Il fut grandement récompensé et devint un proche du shogun.

36. Arme à feu samouraï : le Tanegashima

Les armes ne cessant d’évoluer, les samouraïs abandonnèrent leurs arcs lorsque la poudre à canon entra en circulation sur l’archipel nippon. Ils privilégièrent alors les Tanegashima, des fusils de longues distances à platine à mèche qui furent très utilisés dès le 16ème siècle.

37. Mourir selon le code : seppuku

Afin de respecter le code d’honneur de la voie du guerrier, ce dernier réalisait le seppuku après une défaite, ou si sa légitimité était remise en question. Le guerrier s’ouvrait le ventre et se faisait décapiter par un autre guerrier afin d’abréger sa souffrance. Stephen Turnbull affirmait "Dans le monde des guerriers, le seppuku était un acte de bravoure admirable pour celui qui se savait vaincu... Ou mortellement blessé."

38. Comment se déroule le seppuku ?

harakiri-artLe seppuku aussi appelé Harakiri l'art dans la mort

Comme dit plus haut, le seppuku est une méthode rituelle de suicide par éventration. Cette pratique fut beaucoup utilisée comme peine de mort pour ceux qui ne respectaient pas le code. Cette punition se tenait devant un public lors d’une cérémonie ritualisée.

39. Le shogun Tokugawa

Tokugawa Ieyasu est connu pour être un des shoguns les plus célèbres de l’histoire nippone. Il était à la tête du shogunat Tokugawa, qui dura près de 268 ans, à partir de 1600. Ce fut le dernier shogunat avant la restauration Meiji.

Cet homme était réputé pour sa patience et sa sagesse. Cependant, il unifia le pays en ayant beaucoup de sang sur les mains. Il tua sa famille simplement pour transmettre un message politique à ses adversaires et montrer de quoi il était capable… 

40. Les devoirs des épouses japonaises

Si le mari est déshonoré, la femme devait aussi s’ôter la vie. Les japonaises s’attachaient les genoux afin que leur corps reste dans une position gracieuse après s’être tranché la gorge. 

41. Nakano Takeko : l'amour entre sœurs

nakano-takekoReprésentation de la splendide Nakano Takeko dans un style geisha samouraï

Dans les plus grandes histoires de samouraïs, Nakano Takeko est de loin la plus connue. Elle était la chef des Joshitai, une armée de femme indépendante lors de la bataille d’Aizu en 1868. Elle fut formée aux arts martiaux dès son plus jeune âge. En 1868, elle reçue une balle en pleine poitrine. Elle demanda à sa sœur de l’achever et de prendre sa tête pour que l’ennemi ne puisse la récupérer comme trophée.

42. Le dernier empereur

Lors de la période Heian, l’empereur voulu prolonger son règne. Il engagea des combattants venus d'un clan voisin. Il s’agissait de chefs militaires qui prirent le nom de shogun. À l’origine ce terme était supposé être un simple titre sans grand pouvoir et pourtant l’histoire nous montra le contraire. Au fil du temps, ce titre gagna en importance, et l’empereur perdit petit à petit le pouvoir. Il fut remplacé par la puissance militaire des shoguns et des samouraïs.

Que reste-t-il des samouraï aujourd'hui ?

Entre légendes, code moral et style vestimentaire... Tu as pu apprendre dans cet article les 42 faits les plus importants portant sur l’histoire des samouraïs.

En terme de style, les samouraïs ont aussi marqué le monde de la mode car les kimono japonais, ou les masques traditionnels sont toujours portés par les fans de streetwear ou les amateurs de cosplay.

Ces guerriers redoutables ont eu une telle importance que l'idéologie samouraï continue d’imprégner la société japonaise. Les nobles principes du bushido sont partagés au sein des dojo de Kendo (escrime japonaise), ou encore dans les cours d’Aïkido, de Judo, de Karaté et de Sumotori. Les mafieux Yakuza utilisent eux aussi certains de leurs principes moraux. C'est dire à quel point leur code de conduite a influencé les japonais...

Pour en savoir plus sur leur code moral nous t'invitons à lire l'article sur le code bushido et ses fondamentaux...


Écrire un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés