CODE BUSHIDO [GUIDE COMPLET]

CODE BUSHIDO [GUIDE COMPLET]

Le Bushido (武士道) qui signifie « la voie du guerrier »  symbolise les idéaux et le code d'honneur des samouraïs japonais. Ce code moral a 7 principes : la droiture, la loyauté, l’honneur, le respect, la loyauté, le courage et la cohérence

Le Bushido était un code de conduite moral non écrit pour les samouraïs. Aujourd'hui encore, il influence fortement la pensée et la société japonaise. Le contenu précis du code du Bushido a varié au cours de l'histoire, la classe des samouraïs étant passée sous l'influence de la pensée bouddhiste zen et confucéenne, mais ses idéaux immuables d'honneur et de vertu sont aujourd'hui bien vivants pour les pratiquants d'arts martiaux, de l'athlétisme et de la force de défense du Japon.

Nous verrons donc dans cet article :

  • L’histoire de ce code de moralité caché
  • L’explication des 7 principes de la voie du guerrier
  • La transformation des guerriers japonais en noble
  • Évolution des samouraïs
  • La mort du code samurai
  • L’héritage du Bushido
  • La perversion du code Bushido

CRÉATION DU BUSHIDO

la voie du sabre

Guerrier japonais en armure suivant la voie du sabre / Source image i.pinimg

Bien que le Japon soit entré dans sa période féodale (1185 - 1867), le nom de Bushido n'a pas été utilisé avant le 16e siècle.

L'idée du code s'est développée pendant la période Kamakura (1185-1333).

Ce code moral japonais s'est développé du XIIe au XIXe siècle.

Durant cette période les samouraïs faisaient partis des armées du shogun.

Il s’agit du chef du gouvernement militaire.

Du 13ème au 16ème siècle, la littérature japonaise célébrait le courage, l'intellect du guerrier, le dévouement extrême de la caste des combattants samouraï à la famille, à son clan, ou la soumission des vassaux envers leur seigneur (daiymo).

1. Ère des samouraï

La grande guerre civile connue sous le nom de guerre de Genpei (1180 à 1185), opposa les clans Minamoto et Taira. Ce conflit conduit à la fondation de la période Kamakura et de son shogunat.

Cette guerre marqua le passage du pays du soleil levant de sa période antique à l’ère médiéval.

Cela a aussi déclenché le début de l’ère des samouraïs et le commencement des conquêtes pour un royaume unifié plus pacifique. Cette ère de samouraïs guerriers a duré près de sept siècles, jusqu'à la fin du shogunat Tokugawa en 1867.

2. Dynastie Tokugawa

Au cours de la période Tokugawa, les formes d'art japonaises populaires parmi les samouraïs ont commencé à s'épanouir. Elles comprenaient la cérémonie du thé, les jardins de rocaille, l'arrangement floral ikebana et un style de peinture unique a été développé sur les estampes japonaise pendant la période Edo.

L'ordonnance des maisons militaires ou Buke shohatto, a été publiée en 1615. Cette injonction demandait aux samouraïs de s'entraîner non seulement aux pratiques martiales, mais aussi à la civilité et à la politesse. C'est à cette époque que les principes du Bushido sont devenus le code de conduite du peuple japonais. Le respect et la bonne conduite présent partout au sein de la société japonaise a fortement été influencé par les samouraïs ainsi que par le bouddhisme et le confucianisme. La notion de samouraï représente encore aujourd'hui l'incarnation de la virilité raffinée.

Dans l'ensemble, le code du Bushido appelle à l'appréciation et au respect de la vie, et enseigne que les gens doivent donner l'exemple, exprimer leur bienveillance et faire preuve de pitié.

LA VOIE DU GUERRIER

Illustration de Miyamoto Musashi vagabond par l'artiste Qi Sheng Luo / Retouche Shogun Japon

La voie du guerrier était régie par 7 grands principes... L'un des plus grands samourais à avoir vécu selon le bushido était Musashi Miyamoto dont nous évoquons la gloire passée dans notre article sur les guerriers Ronin...

À présent, nous te révèlons le code complet du Bushido juste ici :

Loyauté (忠義 chūgi) : la loyauté est la deuxième chose la plus importante dans la vie. Le samouraï doit toujours être loyal envers son maître. Le samouraï doit aussi croire que son devoir de protéger son maître est le sens de la vie. 

La droiture ( gi) : la justice est la vertu la plus importante pour le samouraï. Un vrai samouraï n'attaque pas l'ennemi sans raison importante.Nous allons maintenant rentrer dans le détail du code secret des guerriers samouraïs. Les guerriers samouraïs avaient un mode de vie particulier. Leur vie dépendait de ces 7 principes...

L'honneur (名誉 meiyo) : une vie sans honneur n'est pas une vie. Si un samouraï commet une erreur, il doit honorer son nom en se suicidant. Cette pratique s’appelle le seppuku ou harakiri. Nous évoquons dans notre article sur les Ronin japonais, l’histoire des 47 samouraïs qui se sont suicidés. Si tu veux en connaître la raison, nous t’invitons à lire leur histoire ! Un guerrier Ronin est un samourai sans maitre. L’un des plus connus étant Musashi 

Respect ( rei) : un samouraï doit toujours respecter son ennemi. Un samouraï respecte son adversaire avant et après le combat. Même si un samouraï tue son adversaire, il est très respectueux envers le cadavre.

Honnêteté ( sei) : un samouraï ne ment jamais. La "tromperie" n'existe pas dans le livre d'un samouraï. 

Courage ( yū) : un samouraï se bat jusqu'à la fin. Un samouraï n'a jamais peur de rien. Il n'a pas peur de la mort. Un samouraï est toujours courageux parce qu'il se bat pour quelque chose en quoi il croit. 

Cohérence ( makoto) : un samouraï ne change jamais de chemin. Il est comme une libellule, il avance toujours, il ne recule jamais.

DE GUERRIER À NOBLE

armure samourai japonaisGuerrier en armure samourai japonais, arc japonais, masque mempo et kabuto / Source photographie britannica

Le Bushido a atteint son apogée sous le règne du clan Tokugawa (1603-1867). Le gouvernement est devenu plus stable, la paix ayant duré près de trois cents ans. Lentement, les préceptes de la chevalerie et de la noblesse sont devenus très cérémonieux et les samouraïs se sont transformés en nobles de la cour et en érudits. Leur rôle passant de l'accomplissement militaire à un plan philosophique supérieur.

1. Le katana japonais

Le katana est le sabre japonais du samouraï. C’ est un symbole de l'esprit et de la fierté des samouraïs. Les samouraïs croyaient que leur esprit guerrier était contenu dans leurs épées. Il était considéré comme très sacré et n'était utilisé par un guerrier qu'en dernier recours. Les samouraïs croyaient que le long sabre était son âme et qu'il ne devait être sorti qu'au nom de l'honneur. Les samouraïs portaient également des épées de compagnon plus petites, connues sous le nom de wakizashi et tanto. Le port d'un long sabre (katana) avec un sabre plus petit comme le wakizashi ou le tanto est devenu le symbole des armes traditionnelles du samouraï.

2. La chute du shogunat

La période de l'histoire du Japon allant de 1853 à 1868 est connue sous le nom de période Bakumatsu (fin du shogunat). Cette période a été caractérisée par la chute du shogunat Tokugawa. Cela marqua la fin de la féodalité et le début de la modernisation du l’archipel japonaise.

De nombreuses batailles ont été livrées au cours de cette période, et bien que la féodalité ait rapidement disparu, l’histoire fut témoin de grands exemples de l’application au Bushido. De nombreux loyalistes Tokugawa se sont sacrifiés en sachant qu'ils se battaient pour une cause perdue.

LA MORT DU BUSHIDO

Source image thechive /  Ce samourai medieval est coiffé d'un chonmage (丁髷)

 Les préceptes du code des samouraïs ont évolué comme une philosophie et un style de vie qui étaient entrelacés avec la forme féodale du gouvernement japonais. 

Après la chute du shogunat Tokugawa, un nouveau gouvernement a été mis en place durant l’ère Meiji !

Soutenus par les occidentaux l’empereur japonais aboli l'ancien système féodal qui donnait un grand pouvoir au shogun protégé dans son fief.

Le nouveau gouvernement a rapidement intégré la culture des nations occidentales avancées.

Le gouvernement Meiji a publié un décret en 1872 interdisant le port ou l'utilisation d'épées en public par quiconque.

À la suite de cette interdiction, les samouraïs se sont retrouvés sans aucune source de revenus et le bushido a commencé à perdre de sa valeur dans le nouveau Japon. 

En 1853, la Voie du guerrier était profondément ancrée dans la psyché japonaise, avec des récits d'actes héroïques, ses philosophies inhérentes aux arts martiaux et ses influences comportementales ressenties dans toute la société japonaise.

Bien que le Bushido soit né de la rivalité entre clans et de l'agression de seigneurs de guerre ambitieux, il avait nettement évolué pour devenir un code éthique.

Tout ce mode de vie a été balayé en quelques décennies. L'avènement de l'ère moderne et le renoncement à la guerre par un peuple qui s'y est épanoui pendant un millénaire ont sonné le glas de ce mode de vie.

Même si le code du samouraï-bushido est mort, l'héritage du bushido et le stoïcisme de l'esprit des samouraïs perdurent dans le monde moderne à Le mythe du samourai est grandement reutilise dans les manga c, on pense notamment a samourai champloo ou afro samourai par ex

Manga SamouraiSource Illustration Santa Fung / Retouche Shogun Japon / Manga samourai avec un katana tranchant sur l'épaule

En 1853, la voie du guerrier était profondément ancrée dans la psyché japonaise, avec des récits d'actes héroïques, ses philosophies inhérentes aux arts martiaux et ses influences comportementales ressenties dans toute la société japonaise.

Bien que le Bushido japonais soit né de la rivalité entre clans et de l'agression de seigneurs de guerre ambitieux, il avait nettement évolué pour devenir un code éthique. Tout ce mode de vie a été balayé en quelques décennies. L'avènement de l'ère moderne et le renoncement à la guerre par un peuple qui s'y est épanoui pendant un millénaire ont sonné le glas de ce mode de vie.

Même si le code du samouraï-bushido est mort, l'héritage du bushido et le stoïcisme de l'esprit des samouraïs perdurent dans la société japonaise moderne, dans la pratique des arts martiaux modernes et dans le sport de la lutte sumo notamment ! 

L'HÉRITAGE DU BUSHIDO

Pendant plus de 700 ans, les samouraïs ont vécu et enseigné l'honneur, le devoir et le service, et ces vertus sont encore présentes dans la société japonaise aujourd'hui.

1. Culture Bushido

Les samouraïs ont contribué à jeter les bases de la culture traditionnelle japonaise. Cela est évident quand on voit les profondes notion de politesse et le respect dont les Japonais font preuves.

Le Bushido a favorisé l’éducation, l’écriture, arithmétique et éthique de la nation japonaise. Il a aussi contribué à développé les beaux-arts et l’esthétisme de la culture japonaise.

Les samouraï apprenaient les plaisirs simples d'une tasse de thé ou encore contrôler ses émotions en toute situation. Ce sont des exemples de trait de caractères que beaucoup de japonais possèdent.

2. Le Bushido et le sport

Karate BushidoLicence image Adobe Stock /Photographie retouchées par l'équipe Shogun Japon

Le Bushido est toujours d'actualité dans le sport japonais. Les entraîneurs de base-ball japonais appellent leurs joueurs "Samouraïs" et l'équipe internationale de football est aussi appelée "Samouraï bleu". Lors des conférences de presse, les entraîneurs et les joueurs évoquent régulièrement le bushido. Il est défini aujourd’hui comme un travail acharné, un esprit de fair-play et de combativité. Le bushido n'est peut-être mentionné nulle part ailleurs de manière aussi régulière que dans le monde des arts martiaux.

Le bushido est appliqué par de nombreux pratiquants d’arts martiaux comme :

  • le style de Karate Bushido
  • Le style Karat Justu
  • L’Aikido
  • Le Judo
  • Le Sumo
  • Le Kendo
  • Le Kyudo

Les artistes martiaux étrangers qui se rendent au Japon pour étudier leur sport sont généralement particulièrement attachés à une version historique, mais très attrayante, du bushido.

Il ne fait aucun doute que l'influence positive des samouraïs sur le Japon se fait encore sentir aujourd'hui dans toute la société nippone.

BUSHIDO IMPÉRIAL

Le bushido samurai a été perverti pendant l'ère moderne. Au cours de la période qui a précédé la Seconde Guerre mondiale, et tout au long de la guerre, le gouvernement japonais a imposé à ses citoyens une idéologie appelée "Bushido impérial". Cette idéologie mettait l'accent sur l'esprit militaire japonais, l'honneur, l'abnégation et une loyauté inébranlable et sans réserve envers la nation et l'empereur.

Kamikaze JaponSource photographie bibliothèque roche / Jeunes kamikaze au Japon en tenue de combat

Le Bushido a été utilisé comme propagande par le gouvernement et ses militaires, en l'adaptant à leurs besoins. Les spécialistes de l'histoire du Japon s'accordent à dire que le Bushido impérial qui s'est répandu dans le Japon moderne n'était pas une continuation des traditions éthiques antérieures. Les échos du seppuku ont été poussés à l’extrême par les troupes japonaises sur diverses îles du Pacifique, ainsi que dans les pilotes kamikazes. Ils conduisaient leurs avions sur des cuirassés alliés comme des bombes humaines. Ils ont bombardé Hawaï pour pousser l'Amérique dans la guerre.

Il y a eu beaucoup de dérives et notamment les échelons supérieurs de l'armée impériale japonaise qui ont poussé des jeunes à sacrifier  leur vie même lorsqu'il était évident que la guerre était perdue. Lorsque le Japon a subi sa défaite écrasante dans cette guerre, et que le peuple nippon ne s'est pas levé comme l'exigeait le Bushido impérial pour se battre jusqu'au dernier souffle, le concept du bushido semblait totalement anéanti.

Dans l'après-guerre, seuls quelques nationalistes purs et durs ont utilisé ce terme. La plupart des Japonais étaient gênés du fait des liens que cette notion a avec la cruauté, la mort et les excès de la Seconde Guerre mondiale.

LE BUSHIDO AUJOURD'HUI

Bushido definitionLicence Adobe Stock / Bushido definition moderne

Il semblait que la "voie des samouraïs" avait pris fin à jamais. Cependant, à partir de la fin des années 1970, le boom économique du Japon a redonné de la fierté à cette nation vaincue. Lorsque le pays est devenu l'une des principales puissances économiques mondiales dans les années 1980, les gens, au Japon comme à l'étranger, ont recommencé à utiliser le mot "bushido".

À l'époque, ce mot signifiait un travail extrêmement dur, la loyauté envers la société pour laquelle on travaillait, et le dévouement à la qualité et à la précision en signe d'honneur personnel. Les organisations de presse ont même fait état d'un type de seppuku (suicide rituel) des employés de l'entreprise, appelé karoshi, dans lequel les gens travaillaient littéralement à mort pour leur entreprise.

Alors nous te rassurons nul besoin d’aller aussi loin que nos amis Japonais. Tu l’auras compris le Bushido que nous défendons chez Shogun Japon est celui de la voie du guerrier. Ces valeurs peuvent te pousser à t’améliorer au quotidien dans le respect de l’autre et de toi même. Si tu souhaites marquer ta différence et te souvenir tous les jours de ces préceptes alors jette un coup d’oeil à nos collections de T-shirt et pull Japonais qui s’inspirent de cet univers samouraï !

univers samourai


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.