Ronin Japon

Samouraï -

RONIN : LE SAMOURAÏ LÉGENDAIRE

Un rōnin était un samouraï sans seigneur, ni maître pendant la période féodale du Japon. Le mot "ronin" (浪人) se traduit par "homme des vagues", ce qui signifie qu'il ère tel un guerrier vagabond.

Un samouraï pouvait devenir un ronin de plusieurs façons différentes. Son maître (daimyo) pouvait mourir ou perdre son pouvoir; le samouraï pouvait perdre sa faveur et être rejeté. Sachet qu'un Ronin ne suit pas le code du Bushido : la voie du guerrier des samouraïs.

Nous allons voir dans cet article :

  • Comment les samouraïs deviennent-ils des Ronin ?
  • Est ce que le mythe des 47 ronin est une histoire vraie ?
  • Est ce qu’un ronin peut redevenir un samouraï ?
  • Qui était le plus grand ronin de tous les temps ?
  • Ronin et manga

QUEL EST LE RÔLE D’UN RONIN ?

Dans les temps de guerre les samouraïs étaient des allié cruciaux. Ils permettaient aux daymos de faire la différence sur les champs de bataille.
Mais une fois les guerres terninées... À quoi servaient ces grands guerriers japonais ?

1. Origine des Ronin

Les RoninsSource illustration IFrAgMenTIx Deviant Art / Les Ronins Japonais prêts à combattre leurs ennemis / Retouche Shogun Japon

Le terme est assez péjoratif. À l'origine, pendant les périodes Nara et Heian, le mot était associé aux serviteurs qui fuyaient la terre de leurs maîtres et prenaient la route en signe de révolte. Ils se tournaient souvent vers le crime ou les pratiques guerrières pour subvenir à leurs besoins, devenant ainsi des voleurs et des bandits de grand chemin.

Au fil du temps, le terme ronin symbolisait les samouraïs renégats. Ces samouraïs étaient considérés comme des hors-la-loi et des vagabonds, des hommes qui avaient été expulsés de leurs clans ou qui avaient renoncé à leurs seigneurs.

2. La voie du Ronin

Ronin SamuraiArtiste Benoit Godde / Ronin Samurai avec son katana japonais

Pendant la période Sengoku, de 1467 à 1600 environ, un samouraï pouvait facilement trouver un nouveau maître si son seigneur était tué au combat. Dans cette période chaotique, chaque daimyo avait besoin de soldats expérimentés et le ronin ne restait pas longtemps sans maître. Cependant, une fois que Toyotomi Hideyoshi, qui a régné de 1585 à 1598, a commencé à pacifier le pays et que les shoguns Tokugawa ont apporté l'unité et la paix au Japon, il n'y avait plus besoin de guerriers supplémentaires. Ceux qui choisissaient la vie de ronin vivaient généralement dans la pauvreté et la disgrâce. 

Cela avait aussi pour objectif d'éviter les meurtres liés à la vengeance et les vendettas. Le second point était de réduire le nombre de guerriers « vagabonds » afin de ne pas contrebalancer l'équilibre des forces.

Dans la culture nippone, il ne faut pas oublier que les samouraïs étaient initialement issus de la noblesse. Certains pour survivre ont du revendre leurs biens comme :

  • Leur armure samouraï
  • Leur mempo, il s’agit d’une partie du masque samouraï
  • Un de leur katana
  • Le célèbre Haori ronin 

Haori roninVeste kimono Haori Ronin

Quelle autre alternative avait un samouraï à part devenir un ronin ? Après tout, ce n'était pas la faute du samouraï si son maître mourait soudainement, était destitué de son poste de daimyo ou était tué au combat. Dans les deux premiers cas, le samouraï servait généralement le nouveau daimyo, généralement un parent proche de son seigneur d'origine.

3. L’honneur du Ronin

Au sein de la culture japonaise, les samouraïs sans maître qui ont choisi de s'écarter de la tradition et de continuer à vivre tombent dans le discrédit.

Dans les moments difficiles, ils étaients contraints de vendre une des deux deux épées qui font la fiereté du samouraï. En tant que guerriers de la classe supérieure, et dans la stricte hiérarchie féodale, ils ne pouvaient pas légalement entreprendre changer de carrière. Impossible pour eux de quitter les combats et d'entreprendre une vie paisible de fermier, d'artisan ou de marchand. D'autant plus que la plupart auraient dédaignait ce genre de travail.

Le plus honorable des ronin pouvait servir de garde du corps ou de mercenaire pour les riches commerçants ou marchands.

ronin 电影Illustration par l'artiste rashomike - Deviant Art / ronin 电影 vs armée japonaise / Retouché par la team Shogun Japon

Mais beaucoup d'autres se sont tournés vers une vie de criminel, travaillant pour des gangs qui tenaient des bordels et des boutiques de jeux illégaux. Certains ont même menacé les propriétaires de commerces locaux.

On peut associer cela au style de raquette orchestré par les clans de yakuza. Ces derniers imposent leur protection en échange d’argent. Ce genre de comportement a contribué à renforcer l'image des guerriers ronins comme des criminels dangereux sans foi ni loi.

La grande exception à la terrible réputation des ronin est l'histoire des 47 ronin que nous allons te raconter dans le prochain paragraphe !

LES 47 RONIN

Au pays du soleil levant, l’histoire du 47ème ronin est l'une des plus célèbres de l'histoire du Japon médiéval, et c'est une histoire vraie. Pendant l'ère Tokugawa, l empire du soleil levant était dirigé par le shogun. Il s’agit du plus haut responsable militaire qui disposent de nombreux vassaux. Ce dernier agit au nom de l‘ autorité impérial. Sous ses ordres se trouvaient un certain nombre de seigneurs régionaux, les daimyo, qui employaient chacun un contingent de guerriers samouraïs.

Toutes ces élites militaires devaient suivre le code d’honneur du bushido, la "voie du guerrier". Parmi les exigences du bushido figuraient la loyauté envers son maître et l'intrépidité face à la mort.

1. L’histoire des 47 ronin

47 ronin filmExtrait 47 ronin film de 2013 / Retouche Image Shogun Japon

En 1701, l'empereur Higashiyama envoya des émissaires impériaux depuis son siège à Kyoto à la cour du shogun à Edo (Tokyo). Un haut fonctionnaire du shogunat, Kira Yoshinaka, servi de maître de cérémonie pour cette visite. Deux jeunes daimyos, Asano Naganori d'Ako et Kamei Sama de Tsumano, étaient dans la capitae pour remplir leurs fonctions de suppléants. Le shogunat leur confia la tâche de s'occuper des émissaires de l'empereur.

Asano et Kamei offrirent des cadeaux à Kira, mais le fonctionnaire les jugea totalement inadéquats et était furieux. Il commença à traiter les deux daimyos avec mépris et sans le respect qui leur était du.

Kamei, furieux contre ce traitement humiliant voulait tuer Kira, mais Asano prêchait la patience. Craignant pour leur seigneur, les serviteurs de Kamei ont versèrent secrètement à Kira une grosse somme d’argent. Le fonctionnaire commença à mieux traiter Kamei mais continua de tourenter Asano, jusqu'à ce que le jeune daimyo ne puisse plus le supporter. 

 seppuku harakiriIllustration de l'artiste Jake Rowlands / Cérémonie traditionnelle japonaise du seppuku harakiri / Image retouchée par Shogun Japon

Lorsque Kira traita Asano de "rustre de la campagne sans manières" dans la salle principale, ce dernier dégaina son épée et l'attaqua. Kira ne fut blessé que superficiellement à la tête, mais la loi du shogunat interdisait strictement à quiconque de dégainer son épée dans le château d'Edo. Asano, âgé de 34 ans, reçu l'ordre de commettre un seppuku afin qu'il puisse garder son honneur dans la mort !

Après la mort d'Asano, le shogunat confisqua son domaine, laissant sa famille appauvrie et ses samouraïs réduits au statut de ronin.

2. Vengeance Ronin

Les SamouraisCréation par l'artiste Miranda Golosiy sur Deviant Art / Les Samourais d'Asano / Retouches faites pas Shogun Japon

D’ordinaire, on attendait des samouraïs qu'ils suivent leur maître dans la mort plutôt que d'avoir à faire face au déshonneur d'être un samouraï sans maître. Mené par Oishi Yoshio, quarante-sept des 320 guerriers d'Asano décidèrent cependant de rester en vie pour se venger de cette injustuuce.

Craignant un tel événement, Kira fortifia sa maison et posta un grand nombre de gardes. Les ronin décidèrent d'attendre leur heure, le temps que la vigilance de Kira se relâche.

Pour piéger Kira, les rônins se dispersèrent dans différents domaines, prenant des emplois comme marchands ou ouvriers. L'un d'entre eux s'est marié avec la famille qui avait construit le manoir de Kira afin qu'il puisse avoir accès aux plans.

Le 14 décembre 1702 au soir, les quarante-sept ronin se réunissèrent une nouvelle fois à Honjo, près d'Edo, pour préparer leur attaque. Le plus jeune ronin parmi les 47 fut chargé d'aller à Ako et de raconter leur histoire.

samourai dessinSamoura dessin d'Andrew Leung - Deviant Art / Les 47 ronin samouraïs prenant leur revanche / Image retouchée par Shogun Japon 

Après le combat, les quarante-six étaient tous vivants. Ils avaient tué pas moins de quarante samouraïs de l'armée de Kira. Ils n'y eu que 4 blessés légers. C’est clairement l’un des exploits guerriers les plus impressionnants que l'on connaisse parmi les combattants nippons.

Au lever du jour, les ronin traversèrent la ville pour se rendre au temple shintô Sengakuji, où leur seigneur fut enterré afin de terminer le cycle et de rejoindre leur maître dans la mort.

L'histoire de leur vengeance se répandit rapidement dans la ville, et des foules se rassemblèrent pour les acclamer en chemin.

Leurs actions, bien que techniquement illégales, incarnaent la notion de loyauté et du service à son seigneur poussés à l'extrême. Et c’est pourquoi c’est un mythe très populaire au sein de la société japonaise !

3. Les 47 ronin dans la culture populaire

Les 47 roninImage crée par Andrew Leung - Deviant Art / Les 47 ronin sur le point de rèalise le rituel Harakiri Seppuku / Image Retouche de Shogun Japon

Pendant l'ère Tokugawa, le Japon était en paix. Comme les samouraïs étaient une classe de guerriers ayant peu de combats à mener, de nombreux Japonais craignaient que leur honneur et leur esprit ne s'effacent. L'histoire du quarante-septième ronin a donné aux gens l'espoir qu'il restait encore des vrais samouraïs.

L'histoire a son propre conte japonais mais elle a aussi été adaptée dans :

  • de nombreuses pièces de théâtre kabuki,
  • des spectacles de marionnettes bunraku,
  • des gravures sur bois,
  • des estampes japonaises,
  • des films,
  • des animés
  • et des émissions de télévision

Des versions revisitées de l'histoire sont connues sous le nom de Chushingura et continuent d'être très populaires encore aujourd’hui. Les 47 ronins sont présentés comme des exemples en terme de code de l’honneur, de dévotion et de respect du bushido samouraï… C’est une véritable source d’inspiration japonaise inépuisable !

Des gens du monde entier se rendent encore au temple Sengkuji pour voir le lieu d'enterrement d'Asano et des quarante-sept ronin. Ils est aussi possible de voir la lêttre originale donnée au temple par les proches de Kira lorsqu'ils sont venus réclamer sa tête pour l’enterrement.

Alors est-ce que la seule fin possible d’un ronin est la mort ? Ou il y a-t-il des alternatives ? C’est ce que nous allons voir juste ici...

UN RONIN PEUT-IL REDEVENIR UN SAMOURAÏ ?

Dessin Samourai

Dessin Samourai de Jarek Nocon

Les samouraïs changeaient beaucoup de maîtres, surtout à l'époque Sengoku. Un rōnin qui vient d'un clan vaincu où son maître a été tué peut rejoindre un autre clan et servir de samouraï.

Dans le film les 7 samourais, plusieurs fermiers engagent des rōnin pour protéger leurs fermes des bandits. Le film les décrit comme de nobles héros qui défendent les fermiers opprimés. La réalité est bien différente de celle qui a été dépeinte dans la plupart des films.

Ainsi, nous pouvons voir dans l'exemple ci-dessus qu'un rōnin peut toujours protéger et combattre.

Dans la bataille de sekigahara en 1600, beaucoup de samouraïs sont par la suite devenus des rōnin. La plupart d'entre eux ayant perdu leurs maîtres dans la bataille. Les statistiques montrent qu'environ 500 000 rōnin auraient existé.

À l'époque du Shogun tokugawa, il y eu deux rebellions rōnin !

La première, menée par Yui Shosetsu, fut annulée avant la grande attaque finale. Et la seconde rébellion fut stoppé net.

Au début et à la fin du 17ème siècle, les Tokugawa se sont engagés dans une campagne de répression et ont conseillé aux maîtres de ne pas autoriser l'entrée des soldats rōnin au sein de leurs fiefs.

Donc oui, un rōnin peut avoir d'autres maîtres, si le maître a besoin d'un rōnin.

QUI ÉTAIT LE PLUS GRAND DES RONIN ?

musashi miyamotoSource illustration Jazz Siy / Le Ronin musashi miyamoto avec un katana / Image retouchée Shogun Japon

Shinmen Musashi no Kami Fujiwara no Genshin, plus connu sous le nom de Miyamoto Musashi, est le samouraï le plus connu au monde. Et cela est du notamment à ses qualités guerrières et et à son livre sur les arts martiaux : les cinq anneaux. 

1. Musashi Miyamoto

Il est né à Miyamoto-Sanoma dans la province féodale japonaise de Mimasaka, au  en 1584. C'était un enfant prodigieux, et il s'est entraîné très tôt à l'art du combat et à l'épée. À tel point qu'à l'âge de treize ans, il remporta son premier duel.

Il remporta soixante duels dans sa vie, dont certains contre plusieurs ennemis en même temps. 

Il est né dans une famille de samouraïs et a probablement grandi avec sa mère ou sa belle-mère. Son père, Shinmen Munisai, lui rendait régulièrement visite et lui donnait une formation au sabre. Il lui enseigna aussi les codes de la culture des samouraïs. Il n'avait que dix ans lorsque ses parents sont morts, il s'est retrouvé à vivre dans un monastère où il appris le bouddhisme zen auprès des moines.

À 16 ans, il quitta le monastère. Il était prêt pour son deuxième duel. Il le mena contre un puissant samouraï nommé Akiyama. Le combat s'est rapidement terminé avec la mort d'Akiyama.

2. Samouraï Musashi

miyamoto musashi vagabond

Création visuelle de Miyamoto Musashi vagabond par Qi Sheng Luo

Plus tard, il combattu dans la bataille de Sekigakarai (1600). Son camps perdit la bataille mais il se battu courageusement et réussi à rester en vie. Il était désormais un samouraï sans maître, connu sous le nom de ronin. Il améliora ses compétences de combat et sa philosophie guerrière avec la série de duels qu'il remporta.

Dans sa quête pour être le plus grand epeiste du japon, il se rendit à la capitale de Kyoto, pour défier le meilleur sabreur du pays. Il défia Seijuro Yoshioka en duel avec un bokken (sabre en bois). Il réussi à casser le bras de Seijuro et il gagna le combat. Il vaincu ainsi le chef de l'une des plus prestigieuses écoles d'arts martiaux du pays.

Cette défaite jeta le discrédit et la honte sur toute la famille Yoshioka. Le clan décida de défier Miyamoto à nouveau. Le frère cadet de Seijuro Yoshioka, Denshichiro, fut le suivant à défier Musashi en duel.

C’était également un grand guerrier et un samouraï très accompli. Mais cette fois, Musashi tua son adversaire. Leur nom souillé et leur famille en ruine, ils décidèrent de tuer Musashi quoi qu'il en coute. Et cela sans suivre forcément le bushido...

3. Ascension Musashi

Musashi roninCréation artistique par Felix Ortiz / Musashi ronin / Retouches réalisée par Shogun Japon

Un groupe d'hommes de Yoshioka attaqua Musashi pour laver leur nom. Bien qu'en surnombre, Musashi parvint à tuer leur nouveau chef et il se fraya un chemin parmi les hommes qui tentaient de le tuer. Il s'échappa dans les rizières.

Son adversaire suivant était Sasaki Kojiro. C’était le guerrier le plus craint et le plus respecté du pays. Ils combattirent en 1612. Musashi trancha la gorge de son adversaire, le tuant instantanément.

Vers 1642, Musashi tomba malade et sentant que sa fin était proche, il se retira dans une grotte où il écrit son chef-d'œuvre, Go Rin No Sho (Le livre des cinq anneaux).

Il écrit un livre sur l'autodiscipline appelé Dokkodo, qu’il acheva en 1645, quelques mois avant sa mort. Il mourru le 19 mai 1645, à l'âge de soixante et un an, de causes naturelles.

C'est de loin l'un des plus grands sabreurs qui aie jamais vécu. Nous avons aussi réalisé un top 12 des plus grands sabreurs japonais, nous te laissons découvrir qui sont les autres dans notre article. Musashi était quand à lui tellement talentueux que certains mangas nippons se sont inspirés de son talent et notamment l'animé Kenshin le Vagabond !

KENSHIN LE VAGABOND

Kenshin le VagabondIllustration de Kenshin le Vagabond par Shiroho-Art - Deviant Art / Image retouchée par Shogun Japon

Rurouni Kenshin ou Samurai X, est une série de manga japonais écrite et illustrée par Nobuhiro Watsuki. L’histoire se situe au début de la période Meiji au Japon. Ce manga japonais raconte les aventures d’un dénommé Himura Kenshin.

Kenshin est un ronin vagabond qui décide de protéger le peuple japonais. Watsuki a écrit cette série pour répondre à son désir de créer un manga shōnen différent des autres manga publiés à cette époque.
Ce qui est interessant est que Kenshin étant un ancien assassin et l'histoire devient de plus en plus dramatique au fur et à mesure de son avancée. Ce qui est étonnant pour un shonen ! 

Le manga est d'abord apparu dans le Shueisha's Weekly Shōnen Jump et publié entre le 2 septembre 1994 et le 4 novembre 1999. 

Kenshin le Vagabond mangaExtrait de Kenshin le Vagabond manga / Retouche de l'image scan par Shogun Japon

L'ouvrage complet se compose de 28 volumes. Il a ensuite a été réimprimé en vingt-deux volumes kanzenban. Les studios Gallop, Deen et SPE Visual Works ont adapté le manga en une série d'anime diffusés au Japon entre le 10 janvier 1996 et le 8 septembre 1998.

Deux OAV ont également été produits. Le premier s'inspire des histoires du manga qui ne figurent pas dans l'anime. Et la seconde est une suite du manga. L'écrivain Kaoru Shizuka est l'auteur de trois romans officiels de Rurouni Kenshinlight qui ont été publiés par Shueisha.

Plusieurs jeux vidéo sont également sortis sur les consoles PlayStation et PlayStation 2.

Kenshin jeux-videosExtrait Kenshin Jeux video Jumpforce / Extrait image retouche Shogun Japon

La série a été très populaire au Japon, aux États-Unis, au Brésil et en Europe. Le manga s'est vendu à plus de 47 millions d'exemplaires au Japon en 2007, tandis que l'anime s'est classé à plusieurs reprises parmi les 100 séries les plus regardées au Japon. L'anime et le manga ont reçu les éloges et les critiques de diverses publications pour les anime, les manga et d'autres médias.

Les deux ont aussi reçu de bonnes critiques sur la qualité des dessins, les personnages et le cadre historique.

RONIN DES TEMPS MODERNES

Aujourd'hui, au Japon, on utilise le mot "ronin" en plaisantant pour désigner un diplômé du secondaire qui n'est pas encore inscrit à l'université ou un employé de bureau qui n'a pas de travail pour le moment.

Nous avons donc vu dans cet article que pour le samouraï cette dénomination est on ne peut plus sérieuse. Ces guerriers légendaires japonais sont emprunts d’un tel sens de l'honneur et d'une fidélité sans faille envers leur maître qu’ils sont prêts à les suivre dans la mort…

La coutume du seppuku est synonyme d'une philosophie japonaise et d'une vertu guerrière très forte. Le respect du code de l’honneur en dehors et sur le champ-de-bataille ont fait la renommée de ces guerriers nippons.

Mais nous te rassurons nul besoin d’aller aussi loin et de passer toutes ces étapes pour devenir un Ronin. Si tu souhaites arborer un style Ronin, c'est très simple et nous t'expliquons la marche à suivre !

De nombreux amateurs de cosplay ont l’habitude de se déguiser en Ronin en piochant des articles de samouraï ou ninja sur notre site. Si tu cherches de l’inspiration pour un Cosplay samourai ou pour te déguiser en samourai ronin, nous t’invitons à te plonger tel un ronin dans la bataille sur nos vêtements traditionnels japonais 🇯🇵 

Cosplay samourai


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevoir en exclusivité nos dernier articles