Histoire et légende des samouraïs

Samouraï

Les samouraïs sont des membres d'une puissant caste militaire du Japon féodal. Ces guerriers japonais suivaient le code d'honneur du bushido.

Ce sont à l’origine des guerriers de province avant de prendre le pouvoir au XIIe siècle avec le début de la première dictature militaire du pays, le shogunat. En tant que combattants et vassaux (serviteurs) des daimyos, ou grands seigneurs, les samouraïs ont soutenu l'autorité du shogun et lui ont donné le pouvoir sur le mikado (empereur).

L’un des plus important daimyos de cette ère Sangoku étant Oda Nobunaga. C'est un des 12 plus grands samourai de tous les temps !

oda-nobunaga

Les samouraïs domineront le gouvernement, la société japonaise et les empereurs successifs jusqu'à ce que la restauration Meiji de 1868. Celle-ci a conduit à l'abolition du système féodal médiéval. Bien qu'ils aient été privés de leurs privilèges traditionnels, beaucoup de samouraïs sont entrés dans les rangs de l'élite politique et industrielle du Japon moderne. Plus important encore, le code traditionnel d'honneur, de discipline et de moralité des samouraïs, connu sous le nom de bushido ou "la voie du guerrier" a été rétabli et a servi de code de conduite de base à une grande partie de la société japonaise.

Si tu un grand fan des samouraïs, sache que nous avons une collection de Tableau Japonais Samouraï digne de Musashi Miyamoto lui même. 

Tableau Japonais

Nous allons donc voir dans cet article l'histoire et la légende des samouraïs en nous interessant :

  • À l'origine des samourai
  • À la période Kamakura
  • Au shogunat Ashikaga
  • À la restauration Meiji
  • Au japon Moderne
  • Nous verrons également ou se plonger dans l'univers des samouraïs

ORIGINE DES SAMOURAI

Durant la période Heian (794-1185), les samouraïs composaient le bras armé des riches propriétaires terriens. Beaucoup ont quitté la cour impériale pour chercher leur propre fortune après avoir été exclus du pouvoir par le puissant clan Fujiwara. Le mot "samouraï" se traduit en gros par "ceux qui servent". Un autre mot plus général pour un guerrier est « bushi ». Dont le bushido est dérivé. Le bushido symbolise la voie du guerrier, son code de l'honneur. 

Bushido

Le saviez-vous ? La richesse d'un samouraï du Japon féodal se mesurait en koku. Un koku, est supposé être la quantité de riz nécessaire pour nourrir un homme pendant un an. Cela équivalait à environ 180 litres.

À partir du milieu du XIIe siècle, le pouvoir politique réel au Japon s'est progressivement déplacé de l'empereur et de ses nobles à Kyoto vers les chefs de clans et de leurs grands domaines. La guerre des Gempei (1180-1185) opposa deux de ces grands clans.

  • Le clan Taira 
  • Le clan Minamoto

guerre-japon

Il s’opposèrent dans un combat martial pour le contrôle de l'Etat japonais. La guerre prit fin lorsque l'un des plus célèbres héros samouraïs et seigneur de guerre de l'histoire du Japon, Minamoto Yoshitsune, mena son clan à la victoire.

Après cette cuisante défaite, de nombreux guerriers japonais samouraïs pratiquèrent l’une de ces fameuses coutumes asiatiques : l’ Hara-kiri ou seppuku.

Il s’agit d’une forme de suicide réalisé après un échec pour expier ses fautes.

Dans certains cas les samouraïs n'y avait pas recours. Ils devenaient alors des Ronin japonais !

LA PÉRIODE KAMAKURA

Le leader triomphant Minamoto Yoritomo, demi-frère de Yoshitsune (qui fu exilé) a établi le centre du gouvernement à Kamakura. L'établissement du shogunat Kamakura, une dictature militaire héréditaire, a déplacé tout le pouvoir politique réel au Japon vers les samouraïs. Comme l'autorité de Yoritomo dépendait de leur force, il s'est donné beaucoup de mal pour établir et définir le statut privilégié des samouraïs ; personne ne pouvait s'appeler samouraï sans la permission de Yoritomo.

yoritomo

Le bouddhisme zen, introduit au Japon en provenance de Chine à cette époque, avait un grand attrait pour de nombreux samouraïs. Ses rituels austères et simples, ainsi que la croyance que le salut viendrait d'eux mêmes, fournissaient une base philosophique idéale pour le code de conduite du samouraï.

Également pendant la période Kamakura, l'épée a pris une grande importance dans la culture samouraï. On disait que l'honneur d'un homme résidait dans son épée et son armure. Le travail de l'épéiste et armurier est ainsi devenu une forme d'art.

L'équipe Shogun Japon travaille même avec un artisan qui a remis au gout du jour le Masque Traditionnel Japonais samouraï. On appelle aussi ce genre de masque, des mempos.

masque japonais

SHOGUNAT ASHIKAGA

L'effort de vaincre deux invasions barbares mongoles à la fin du XIIIe siècle affaiblit le shogunat Kamakura, qui tomba sous la rébellion d'Ashikaga Takauji. Le shogunat Ashikaga, centré à Kyoto, a commencé vers 1336. Pendant les deux siècles qui suivirent, le Japon fut dans un état de conflit quasi permanent entre ses clans territoriaux. Après la guerre d'Onin de 1467-1677-1677, le shogun d'Ashikaga a cessé d'être efficace et le Japon féodal n'avait pas d'autorité centrale forte.

Les seigneurs locaux et leurs samouraïs sont intervenus dans une plus grande mesure pour maintenir la loi et l’ordre impérial.

ashikaga

Malgré les troubles politiques, cette période connue sous le nom de Muromachi, du nom du district de Kyototo a connu une expansion économique considérable au Japon. C'était aussi un âge d'or pour l'art japonais, car la culture et la noblesse samouraïs a subi l'influence croissante du bouddhisme zen. En plus des formes d'art japonais aujourd'hui célèbres comme la cérémonie du thé, les rocailles et l'art floral, le théâtre et la peinture ont également prospéré pendant la période Muromachi.

Tu peux jeter un oeil sur notre article Guide de l'Art Japonais si tu souhaites en savoir plus.

RESTAURATION MEIJI

Au milieu du XIXe siècle, la stabilité du régime des Tokugawa a été minée par une combinaison de facteurs, dont les troubles paysans dus à la famine et à la pauvreté.

L'incursion des puissances occidentales au Japon, et en particulier l'arrivée en 1853 du commodore Matthew C. Perry de la marine américaine, en mission pour que le Japon ouvre ses portes au commerce international, fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase.

Matthew-C-Perry

En 1858, le Japon a signé un traité commercial avec les États-Unis, suivi de traités similaires avec la Russie, la Grande-Bretagne, la France et les Pays-Bas. La décision controversée d'ouvrir le pays au commerce et aux investissements occidentaux a contribué à encourager la résistance au shogunat parmi les forces conservatrices au Japon, y compris de nombreux samouraïs, qui ont commencé à réclamer la restauration du pouvoir de l'empereur.

Les puissants clans de Choshu et de Satsuma ont uni leurs efforts pour renverser le shogunat Tokugawa et annoncer une " restauration impériale " au nom de l'empereur Meiji au début de l'année 1868. Le féodalisme fut officiellement aboli en 1871 ; cinq ans plus tard, le port de l'épée fut interdit à quiconque. Sauf aux membres des forces armées nationales, et toutes les allocations des samouraïs furent converties en obligations gouvernementales. Souvent d'ailleurs à perte d'un point de vu financier. La nouvelle armée nationale japonaise réprima plusieurs rébellions de samouraïs dans les années 1870.

Le film le Dernier Samouraï avec Tom Cruise est un film que l'on vous conseille de regarder si vous souhaitez vous imprégner de l' univers du japon pendant cette période controversée pour ces guerriers du soleil levant. On y voit de quelle manière les combattants japonais tentent de résister à la modernisation de l'ère Meiji tout en honnorant le bushido.

Certains samouraïs mécontents de leur situation rejoignirent des sociétés ultra-nationalistes secrètes, dont la célèbre Black Dragon Society, dont l'objectif était de provoquer des troubles en Chine afin que l'armée japonaise ait une excuse pour envahir et maintenir l'ordre.

Ironiquement, étant donné la perte de leur statut privilégié, la restauration Meiji a en fait été conçue par des membres de la classe des samouraïs elle-même. Trois des dirigeants et aristocrates les plus influents du nouveau Japon :

  • Inoue Kaoru,
  • Ito Hirobumi
  • Yamagata Aritomo

avaient étudié avec le célèbre samouraï Yoshida Shouin, exécuté après une tentative ratée de tuer un fonctionnaire Tokugawa en 1859. Ce sont d'anciens samouraïs qui ont mis le Japon sur la voie de ce qu'il allait devenir, et beaucoup sont devenus des leaders dans tous les domaines de la société japonaise moderne.

LE JAPON MODERNE

Dans le sillage de la restauration Meiji, le shintoïsme est devenu la religion d'Etat du Japon (contrairement au confucianisme, au bouddhisme et au christianisme, il était entièrement japonais) et le bushido a été adopté comme son code moral dominant. En 1912, le Japon avait réussi à renforcer ses forces militaires. Il avait signé une alliance avec la Grande-Bretagne en 1902 et vaincu les Russes en Mandchourie deux ans plus tard.

À la fin de la Première Guerre mondiale, le pays a été reconnu comme l'une des " cinq grandes puissances " avec la Grande-Bretagne, les États-Unis, la France et l'Italie à la conférence de paix de Versailles.

Guerre Du Japon

Les années 1920 libérales et cosmopolites ont cédé la place à une renaissance des traditions militaires japonaises dans les années 1930. Menant directement à l'agression impériale et à l'entrée du Japon dans la Deuxième Guerre mondiale.

Au cours de ce conflit, les soldats japonais apportèrent sur le champ de bataille d'anciennes épées de samouraïs et firent des attaques suicidaires "banzai" selon le principe du bushido. La mort avant le déshonneur ou la défaite pour ces kamikaze japonais !

kamikaze-japonais

À la fin de la guerre, le Japon a de nouveau mis à profit son sens aigu de l'honneur, de la discipline et du dévouement et loyauté à une cause commune. Non pas aux daimyos ou les shoguns du passé, mais au suzerain et le pays. Pour se reconstruire et devenir l'une des plus grandes puissances économiques et industrielles du monde au cours du 20e siècle.

OU VOIR DES SAMOURAI AUJOURD'HUI

Les attractions liées au samouraï peuvent être trouvées à travers le Japon sous forme de châteaux, de résidences historiques, de musées, de parcs d'attractions à thème historique. Voici quelques-unes des nombreuses façons dont les touristes peuvent en apprendre davantage sur la culture et le mode de vie des samouraïs et en faire l'expérience aujourd'hui :

1. Châteaux japonais

Les châteaux ou fiefs se sont développés au fil des siècles à partir de petits forts défensifs construits en hauteur sur les montagnes pour devenir d'immenses complexes au cœur des villes, où ils ont servi de symbole de statut, de centre administratif et de résidence au seigneur local. Chaque vassal samouraï du seigneur se devait de résider dans les villes ou provinces entourant le fief : plus le rang du seigneur / gouverneur était élevé, plus le samouraï avait le droit de résider près du château.

chateau-japonais

Plus d'une centaine de châteaux nippons existent aujourd'hui au Japon, dont douze châteaux originaux (qui ont survécu aux années post-féodales) et de nombreuses reconstructions modernes. La plupart abritent des expositions ou des musées entiers qui présentent des objets de samouraïs tels que : armure, katana / sabre, mempo, kimono, arc et flèches.

2. Districts et hôtels particuliers de Samouraïs

Afin de séparer les castes sociales traditionnelles, les samouraïs ont été contraints de résider dans des quartiers désignés comme des villes châteaux pendant la période Edo. Aujourd'hui, certains de ces quartiers de samouraïs sont encore préservés avec leur atmosphère historique de ruelles étroites, de murs de terre, de portes d'entrée et de résidences, et permettent aux touristes d'avoir un aperçu de la vie des samouraïs. Dans d'autres cas, des hôtels particuliers de samouraïs ont été conservés et ouverts au public.

Vous trouverez ci-dessous une liste de quelques-uns des meilleurs quartiers et résidences au pays du soleil levant :

Kakunodate

Le quartier des samouraïs de la petite ville de Kakunodate, dans le nord-est du Japon, est l'un des plus agréables et des mieux conservés du Japon avec de nombreuses anciennes résidences et son sanctuaire ouvert au public. Les cerisiers plantés dans le quartier offrent une vue saisonnière spectaculaire vers la fin avril et le début mai.

kakunodate

Kitsuki

Kitsuki est unique pour avoir deux districts de samouraïs sur les collines et un district de marchands dans la vallée entre les deux. Ils comptent parmi les districts de samouraïs les mieux conservés du Japon.

Kanazawa

Le quartier des samouraïs de Kanazawa s'appelle Nagamachi et conserve plusieurs ruelles aux murs de terre, de grandes portes d'entrée et quelques résidences et musées ouverts au public. 

Ville du château de Hagi

L'ancienne ville-château de Hagi conserve plusieurs ruelles, bordées par les murs blancs et les portes en bois des anciennes maisons de samouraïs. Certaines résidences sont ouvertes au public.

Bitchu-Takahashi

La vieille ville de Bitchu-Takahashi au pied du château de Matsuyama conserve plusieurs bâtiments anciens, dont quelques maisons de samouraïs auxquelles les touristes peuvent accéder.

Chateau

3. Musée Japonais

Alors que la plupart des musées d'histoire du Japon exposent au moins quelques épées ou armures de samouraïs, il existe quelques musées spécialisés qui présentent exclusivement des reliques de samouraïs comme les Yoroi par exemple.

Yoroi

Il s'agit notamment du Musée de l'épée de Tokyo, qui abrite l'une des plus grandes collections publiques d'épée du pays, du Tokugawa Art Museum de Nagoya, qui expose des armures, des épées, des ustensiles à thé, des objets d'art et des articles ménagers, et des musées Maeda et Honda à Kanazawa, qui présentent les reliques des deux plus grandes familles samuraï de la région

4. Parcs à thème et musée

Il y a quelques parcs d'attractions historiques nippon qui présentent des villes recréées de l'époque féodale. Les parcs offrent généralement une variété d'attractions, de spectacles, de musées, de boutiques et de restaurants et sont généralement animés par une foule de "citadins" en costumes d’époque. Ce qui en fait un moyen amusant de découvrir la culture, histoire et coutumes du samouraï.

Nikko Edomura

Situé à Kinugawa, Nikko Edomura est le meilleur des parcs à thème historiques du Japon. Le parc se compose d'une ville recréée de la période Edo (1603-1867) peuplée de citadins, de samouraïs et de ninjas en costume d'époque. Le parc offre une variété de spectacles scéniques traditionnels, de comédies et de spectacles ninjas, ainsi que des musées, des boutiques et des restaurants.

Nikko Edomura

Royaume Samouraï Ninja Ise

Ce parc à thème historique d'Ise se situe pendant la période Azuchi-Momoyama (1573-1603) et se compose d'une ville château au pied d'une réplique du château d'Azuchi. Il comprend un petit musée ninja, un labyrinthe de tours, divers magasins et restaurants, ainsi que des divertissements traditionnels et des spectacles ninja en direct.

Noboribetsu Date Jidaimura

Noboribetsu Date Jidaimura est un autre parc à thème historique qui présente la vie urbaine pendant la période Edo. Elle est située à Noboribetsu, Hokkaido. Comme les parcs d'attractions énumérés ci-dessus, il offre plusieurs attractions, spectacles, boutiques et restaurants au milieu d'une ville peuplée de citadins en costume d'époque, mais il est plus petit que les deux autres.

Toei Uzumasa Eigamura

C'est un plateau de tournage et un parc à thème historique à Kyoto. Il comprend des rues à thème de l'époque d'Edo, une réplique du vieux pont Nihonbashi, un palais de justice traditionnel, un poste de police de l'époque Meiji et une partie de l'ancien quartier rouge de Yoshiwara qui sont utilisés pour le tournage de films historiques et de séries télévisées. Les comédiens en tenue samouraï rejouent certains combats légendaires.

Tenue Samouraï

Musée Iga Ueno Ninja

Situé à Iga Ueno, où se trouvait l'une des principales écoles ninja à l'époque féodale du Japon, ce petit mais excellent musée ninja se compose d'une résidence ninja avec des murs tournants, des trappes, des compartiments cachés et des salles d'exposition présentant des outils et armes du commerce. Des spectacles et des démonstrations de ninjas ont lieu tous les jours au musée.

CULTURE JAPONAISE ET SAMOURAI

On retrouve encore aujourd’hui les samouraïs dans le folklore et la culture japonaise. De nombreux Mangas en font l’éloge comme Afro Samouraï, Vagabond ou l'un de nos favoris Samurai Champloo !

Samurai Champloo

L’histoire de ce trio raconte les aventures de Fuuu, une serveuse qui travaille dans une maison de thé nipponne (peut être Osaka). Elle sauve deux maîtres épéistes experts en arts martiaux, Mugen et Jin, de leur exécution pour l'aider à retrouver le « samouraï qui sent le tournesol ». Ce manga (animé) parfois violent se déroule pendant l’ère Meiji !

Si tu souhaites toi aussi te plonger dans l'univers des samourais avec des vêtements uniques jette un oeil à notre collection de vêtements japonais samourai inspirée de ces grands guerriers. 

Collection guerrier samourai


Écrire un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés