Daruma, les secrets de la statuette japonaise

daruma

Connais-tu les poupées japonaises daruma ? Tu en as peut être déjà vu dans un dessin animé manga, dans un film japonais ou peut-être sur l'étagère d'un restaurant japonais. Même si tu ne connais pas la signification de la poupée daruma, tu connais certainement ce visage nippon si singulier. 

Les daruma sont des petites poupées japonaises rondes, rouges, avec un œil coloré en noir et l'autre laissé blanc. C’est un porte bonheur japonais placé dans des sanctuaires ou temples, des pièces de maisons ou d’entreprises. La statuette Daruma représente le boddhirama (le père fondateur du bouddhisme zen).

Que sont exactement les poupées daruma ? Que signifie daruma ? D'où viennent-ces petites statuettes rouges et pourquoi sont-elles si appréciées dans la culture japonaise ? Mais tout d'abord voyons comment les utiliser...

1. Comment utiliser un Daruma ?

statuette-daruma-japon-produits

Aujourd'hui, les poupées daruma sont utilisées comme un symbole de chance et de fortune. Au pays du soleil levant, on place cet objet porte bonheur sur une étagère à la maison, dans une entreprise ou un bar etc…

Toutefois, avant de les exposer, le propriétaire doit formuler un souhait qu'il espère voir se réaliser, ou un objectif qu'il souhaite atteindre dans sa propre vie. Ensuite, la coutume japonaise recommande de colorier un œil, marquant ainsi son souhait. Le choix de l'œil à colorier en premier n'a pas d'importance, mais par convention, l'œil gauche de la daruma est le plus populaire. Une fois que le souhait s'est réalisé, l'autre œil est colorié et le daruma est complet. Mais d'où vient cette tradition de faire des vœux et des promesses sur les daruma ?

Les daruma ont pour modèle le Bodhidharma, un moine bouddhiste chinois du 5ème siècle qui devint le patriarche de l'école du bouddhisme Chan en Chine. Bien qu'il soit chinois, il est vénéré au Japon, car ce que les Chinois appellent le bouddhisme Chan est devenu le bouddhisme Zen au Japon. Et même ceux d'entre nous qui n'ont aucune connaissance réelle du bouddhisme sont conscients de l'importance du zen dans la culture japonaise.

2. Quelle est la particularité d'une poupée Daruma ?

bodhidharma-statueBodhidharma statue : le moine zen en pleine méditation devant les portes d'un temple bouddhiste

Quant à l'apparence du daruma, c'est une histoire assez unique et sombre. Le bouddhisme zen est une école bouddhiste qui met l'accent sur l'importance de la méditation. Le moine bodhidharma lui-même aurait médité pendant neuf ans d'affilée, jusqu'à ce que ses bras et ses jambes s'atrophient et tombent. C'est ainsi que la poupée japonaise daruma a obtenu sa forme actuelle, à savoir une tête et un torse sans membres.

La couleur de la poupée est un peu plus joyeuse. Dans la plupart des représentations artistiques de Budhidharma, comme la peinture sur bois ukiyo-e du moine par le peintre japonais Tsukioka Yoshitoshi, il est représenté vêtu d'une robe rouge.

Le rouge est également une couleur associée à la chance, à la richesse et à la prospérité dans les pays d'Asie de l'Est où le bouddhisme est très présent. Lors des fêtes chinoises telles que le Nouvel An, par exemple, des enveloppes rouges appelées hongbao sont données en cadeau et généralement remplies d'argent.

Aujourd'hui, il y a des daruma de différentes couleurs en dehors du rouge : les bleus, les verts, les blancs et les ors sont courants. Elles n'ont pas de signification particulière, mais donnent simplement plus de possibilités aux acheteurs de choisir une daruma dans leur couleur préférée.

Les poupées Daruma sont également souvent peintes avec un kanji doré sur le rouge sous leur visage. Ce kanji se lit fuku-iri (qui porte chance). En outre, le visage de la poupée lui-même est dessiné avec des traits qui rappellent la forme d'animaux japonais mystiques : la grue et la tortue. L'inclusion de la grue est liée à la croyance selon laquelle les grues apportent le bonheur et la longévité, puisqu'on dit qu'elles vivent mille ans. Il en va de même pour les tortues, qui peuvent réellement vivre des centaines d'années. On dit aussi qu'elles apportent la protection.

On retrouve ces motifs japonais sur d’ autres porte-bonheurs nippons comme les poupées Kokeshi geisha (statuettes miniatures de petites-filles japonaises en kimono), la figurine de chat maneki-neko (petit chat japonais qui lève sa patte gauche, il a souvent une clochette autour du cou), l’amulette de protection omamori (elle éloigne les mauvais esprits

3. Quelle est la signification de Daruma ?

daruma-kanji

Nous avons vu que pour la société japonaise, les daruma sont considérés comme des talismans et amulettes porte-bonheur, mais il ne s'agit pas simplement de faire un vœu.

Signification Daruma

En fait, les daruma n'ont pas vraiment pour but d'exaucer des vœux ni de disposer de propriétés magiques… Car ce n'est pas dans l'esprit du bouddhisme ni dans de la philosophie japonaise. La véritable signification des daruma est un rappel de la persévérance, de la concentration et de la discipline.

L'école du bouddhisme Chan/Zen fondée par Bodhidharma valorise l’autodiscipline. Le fait d’acheter un daruma et son utilisation consiste plus à posséder un talisman qui rappelle nos propres objectifs de vie plutôt que de faire un vœu. Dessiner dans l'œil de daruma n'est pas un souhait ; c'est une promesse que l’on se fait à soi-même afin de suivre son rêve et d'atteindre son objectif, quels que soient les obstacles qui se dresseront sur notre chemin et les pièges que nous devrons surmonter au cours de ce voyage.

La couleur de la figurine daruma renforce cette signification. Le rouge est une couleur de chance et de fortune, plutôt qu'une couleur liée à l'exaucement des vœux. Il est similaire à un autre talisman populaire dans la culture japonaise : le charme omamori. Les omamori sont des talismans que l’on transporte sur soit comme un pendentif, un porte-clé.

Tandis que les daruma sont statiques. Les omamori sont portés pour assurer la fortune monétaire, la sécurité du voyage, la chance dans les études ou les affaires du porteur. Ces talismans n'exaucent pas les souhaits ; ils apportent chance, soutien, protection et rappellent à leur propriétaire ce qu'il veut ou ce dont il a besoin dans la vie. C'est la signification du daruma.

Un idiome populaire souvent lié à la signification des daruma est 七転八起 nanakorobi yaoki, traduit approximativement par "tombe sept fois, se relève huit fois". Les daruma sont le symbole de la persévérance et du maintien sur le chemin. Tu as un objectif et tu es tenté d'hésiter ou d'abandonner, mais le fait d'avoir ce daruma sur ton étagère te rappelle constamment ce que tu souhaites à l'origine ; pourquoi as tu initialement fait cette promesse.

Daruma tattoo

daruma-tattoo

Dans l'art du tatouage japonais irezumi, le motif daruma a aussi pour modèle Bodhidharma (cet un homme qui a incarné le bouddhisme zen et la philosophie de la persévérance). Les deux histoires racontées sur l'origine des yeux du daruma se prêtent toutes deux à cette philosophie. La première est que le fait d'avoir les deux yeux colorés signifie que nos yeux sont maintenant ouverts à la vérité de l'univers, comme cela est arrivé à Bodhidharma lorsqu'il a atteint l’illumination.

L'autre est qu'il s'est endormi sept ans après le début de sa méditation et qu'il a eu tellement honte qu'il s'est coupé les paupières pour éviter que cela ne se reproduise. Quelle que soit la façon dont on l'envisage, le sens du symbole daruma tatoué sur la peau est lié à la persévérance.

Daruma coutume

La durée d’un daruma est laissée à l'appréciation de chacun, mais de nombreuses personnes au Japon aiment commencer la nouvelle année avec de nouveaux rêves et objectifs et un nouvelle sculpture daruma pour les aider à atteindre ces objectifs. Pour cette raison, une cérémonie populaire a lieu au Nouvel An, appelée daruma kuyo. Il s'agit d'une cérémonie d'incinération des figurines daruma. Cela se déroule au temple où la poupée a été achetée à l'origine. Les propriétaires emmènent leur daruma au temple, remercient pour l'année écoulée, puis assistent à une combustion massive de toutes les poupées daruma avant d'acheter de nouvelles poupées pour l'année à venir.

4. Les daruma dans la culture populaire

daruma-manga

Ces figurines pop sont tellement omniprésents dans la culture japonaise qu'on peut les trouver partou. Les Daruma sont référencés et représentés dans la littérature, la télévision, les anime manga et les jeux vidéo. En voici quelques exemples :

Daruma, le Voyage de Chihiro

Dans le célèbre film d'animation du Studio Ghibli de 2001, (Le voyage de Chihiro), la propriétaire des onsen (bains publics japonais) s’appelle Yubaba. Elle a trois serviteurs qui sont des têtes vertes. Ces Kashira sont peut-être vertes, mais leur barbe et le fait qu'il s'agisse de têtes sans corps rappellent fortement l'apparence et le design des poupées daruma traditionnelles. Cependant, la comparaison s'arrête là : les Kashira de la chambre de Yubaba ne se comportent pas de manière particulièrement zen et ne semblent pas porter chance. Néanmoins, leur conception est certainement inspirée par les poupées daruma (ou du moins le rappelle fortement).

Le Daruma Otoshi

C’est un jouet traditionnel japonais composé d'une pile de blocs de bois colorés sur lesquels se trouve une tête de daruma. Il faut empiler les blocs et utiliser un petit marteau en bois pour faire tomber rapidement les blocs jusqu'à ce qu'il ne reste que la tête, sans que les blocs ne tombent à chaque fois. La comparaison la plus simple est le tour de magie qui consiste à retirer une nappe sans casser toutes les assiettes. Ce jeu demande beaucoup de précision et de dextérité, mais c'est un défi très intéressant pour les enfants de tout âge.

Daruma-san ga Koronda

Il s'agit d'un jeu d'enfant populaire joué dans la cour de récréation. C’est une version du jeu 1 2 3 soleil que l’on voit dans le cours de recréations. Dans ce jeu, la personne à l'avant crie "Daruma-san ga koronda ! (littéralement "M. Daruma est tombé !") et se retourne pour vérifier que le groupe d'enfants derrière elle est immobile comme une statue. Alors qu'il a de nouveau le dos tourné, les élèves peuvent se faufiler lentement vers lui pour lui voler sa place.

Film Daruma: Comme Dieu vous l'a dit

Kamisama no iu tōri (Comme Dieu vous l'a dit en français) est un film d'horreur japonais de 2014 qui met en avant le jeu de cour de récréation Daruma-san ga koronda. Il suit l'histoire d'un lycéen qui s'ennuie et qui se fait embarquer dans un jeu de daruma-san ga koronda. La seule différence est que celui qui perd, meurt. L'affiche du film représente de manière inquiétante un daruma assis sous le tableau noir d'une salle de classe, regardant les élèves.

Daruma dans le dessin-animé Pokemon

Introduit pour la première fois dans Pokémon Noir et Blanc, le Pokemon Darmanitan (Hihidaruma en japonais) a un design basé sur la poupée Daruma. Ce Pokemon (#555 dans le Pokedex) est un type feu avec des appendices de type gorille mais un corps avec des détails, des yeux, et une couleur qui s'inspire fortement du design traditionnel des daruma.

Plus adorable encore, lorsque les points de vie de Darmanitan sont faibles, il entre en "mode zen", rentrant ses bras et ses jambes et prenant une ressemblance presque parfaite avec la poupée Daruma. Darmanitan est également la forme évoluée du Pokemon #554, Darumaka, dont le design est une joyeuse poupée Daruma avec des bras et des jambes trapus. Dans le Pokedex, Darumaka est connu sous le nom de "Pokemon charmeur zen".

5. Comment faire un Daruma?

daruma-doll

À l'origine, les daruma étaient fabriqués par les agriculteurs de la région de Takasai, pour être bénis par les moines japonais de passage. Au 17ème siècle, les habitant de l’archipel nippon recherchait la chance afin d'assurer une bonne récolte chaque année. C'est ainsi qu'est née la tradition japonaises de la fabrication de daruma à Takasai, Gunma, qui s'est perpétuée jusqu'à ce jour.

Pour ce qui est de leur fabrication, les daruma sont traditionnellement creux et fabriqués à partir d'un style de papier mâché utilisant du papier washi japonais

Le daruma est enveloppé dans du papier mâché, qui est soigneusement moulé, découpé et peint pour créer ces caractéristiques authentiques. De nos jours, les fabricants de daruma utilisent aussi un moule préfabriqué qui est ensuite enveloppé dans du papier mâché.

Bien que le processus moderne de fabrication de la daruma ait été en grande partie confié à des machines, il s'agit toujours d'un processus minutieux et technique, mais qui a été simplifié grâce à la technologie moderne.

Le moule en bois préfabriqué est plongé dans du papier mâché liquide et l'air à l'intérieur est aspiré à l'aide d'une pompe. Cette méthode garantit que chaque daruma sort parfaitement identique. Autrefois, cette méthode nippone était réalisée à la main, en appliquant du papier mâché humide sur la surface mouillée d'un moule en bois. Certains fabricants le moulent en argile, ou même en métal, ce qui garantit une plus grande longévité.

6. Où acheter les poupées Daruma ?

La ville de Takasaki, patrie des statuettes bouddhistes daruma, offre de nombreuses possibilités d'achat de daruma.

Si tu voyages au Japon, nous te conseillons de te rendre chez Yoshida Daruma. Si tu découvriras à Tokyo une gamme de poupées daruma connue sous le nom de Happy Daruma. À Kyoto, il existe un magasin japonais qui vend des daruma, connu sous le nom de Kimura Oshida. Tu peux aussi te rendre au Centre d'artisanat de Kyoto pour en acheter un.

Cette ancienne capitale japonaise possède également son propre temple bouddhiste unique, connu sous le nom de Horin-ji. On l’appelle aussi le Daruma-dera en raison de son énorme collection de 8 000 poupées daruma.

Si tu es fan de poupées japonaises, merci de bien vouloir consulter notre article de blog sur poupées japonaises traditionnelles ! Tu découvriras l’histoire de ces poupées vêtues de costumes traditionnels nippons…

poupee-japonaise-blog


Écrire un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés