Tabi : les chaussettes japonaises traditionnelles

tabi

Au Japon, on porte des habits traditionnels lors d'occasions spéciales comme des festivals d’été Matsuri, des funérailles ou des mariages. Si vous voyagez au pays du soleil levant, vous aurez la chance de voir des femmes porte un kimono traditionnel et des hommes revêtir un Hakama ou un Haori. 

Le kimono représente la tenue traditionnelle japonaise par excellence. Pour porter ce vêtement japonais en suivant la tradition, il faut respecter un code vestimentaire. Parmi les éléments qui composent cette tenue complète, il y aussi les sandales japonaises traditionnelles en bois que l'on appelle des geta (ou Zori).

Pour porter ces tongs de samouraï et de geisha, il est indispensable de porter des chaussettes Tabi...

Traduit du japonais, Tabi signifie littéralement « sac à pied ». C’est une paire de chaussettes traditionnelles d’origine japonaise qui remontent jusqu’à la cheville et isolent le premier orteil des autres. Également appelées “chaussettes à bout fendu”. Traditionnellement, ces chaussettes de kimono sont blanches. 

Si vous souhaitez en apprendre plus sur cet accessoire traditionnel, vous découvrirez dans cet article

  • Quelle est l'origine des Tabi ?
  • Qu'est-ce que les Jika-Tabi ?
  • Quels sont les différents styles de chaussettes japonaises ?
  • Pourquoi porter des chaussettes Tabi ?
  • Comment porter ces chaussettes traditionnelles japonaises ?

Mais tout d'abord découvrons ce que signifie en japonais le mot Tabi ?

Origine des chaussettes japonaises

chaussettes-tabi-japonaises-traditionnelles

Historiquement, les premières Tabi en coton avaient semelle plus épaisse que les socquettes ordinaires. Elles ne sont pas élastique et s’enfilent grâce à une ouverture située à l’arrière. 

La tabi se ferme à l'aide du Kohaze. Ce sont des crochets en métal que l'on ferme en attachant des keito (ou «kakeito»). Ce sont des sortes de boucles dissimulées à l’intérieur tissu, au niveau de la cheville. 

Les premières traces écrite sur l'histoire des Tabi remontent au 11ème siècle, à l’époque Heian. Pendant la période Heian (710-1192), ce type de chaussette étaient portées par la noblesse et étaient appelées : Shitozu. La semelle était fabriquée à base cuir ou de paille pour pouvoir marcher à l'exterieur des maisons japonaises... Les paysans japonais portaient des sandales de paille appelées Waraji

Les chaussettes classiques Tabi sont apparues avec l’évolution de la cordonnerie. Durant cette période, le coton était une matière rare au Japon. C'est pourquoi, les Tabi étaient uniquement réservés à l’élite sociale.

Le commerce avec la Chine permis d'importer plus de coton et donc de produire plus de chaussettes. C'est de cette manière que les tabi sont devenu un accessoire indispensable du code vestimentaire nipppon

Pendant la Période Meiji (1868-1912) la couleur des chaussettes permettaient de differencier les classes sociales :

  • Chaussettes tabi colorées et imprimées : pour les musiciens et artistes japonais
  • Chaussettes tabi or ou violettes : pour les samouraï
  • Chaussettes tabi blanches : pour les événements et cérémonies japonaises
  • Chaussettes tabi noir ou bleu marine : pour les hommes en voyage pour éviter montrer les traces, taches et saletés 

En 1922 (période Taisho 1912-1945), les frères Tokujirō et Shōjirō Ishibashi creent la jika-tabi. Ils fabriquent une tabi classique en utilisant du caoutchouc. C'est la version chaussure de la Tabi qui se porte en exterieur.

Le Jika-Tabi : des Tabi d’extérieurs

jika-tabi-japon

Ces bottes Tabi sont renforcées et s'ajustent aux pieds. Elles sont agréables à porter pour faire du sport ou travailler.

Les semelles sont souples et offrent une bonne adhérence. Les japonais ont aussi crée des Tabi-bottes à hauteur de genou pour labourer les rizières et marcher dans les marécages par exemple.

La matsuri tabi est portée lors des festivals, car la semelle est extrêmement confortable.

En 1988, la jika-tabi est revisitée est revisité par le créateur de mode Martin Margiela. Il crée des bottines Tabi pour femme avec un talon

Quels sont les différents types de chaussettes japonaises ?

Les chaussettes tabi classiques

tabi-socks

De nos jours, les "tabi socks" sont réalisées dans une matière extensible. Elles s'enfilent comme des chaussettes occidentales, c'est -à -dire sans attaches. 

Gohon-yubi no kutsushita : les chaussettes gants pour pieds

Les chaussettes aux 5 orteils sont des gants pour les pieds. Les 5 doigts de pied sont séparés pour plus de confort. 

Elles sont originaires d'Espagne, mais elles sont très populaires au sein de la société japonaise (et notamment pour les athlètes).

Les chaussettes japonaises chauffantes

Le temps est parfois froid sur l'archipel nippon, les chaussettes saisonnières gardent les pieds chauds.

Les Fuwa Fuwa : chaussettes pantoufles

Elles ressemblent à des peluches d'enfants. Elles sont portées à l’intérieur de la maison. Elles sont douces et confortables comme des chaussons.

Les chaussettes Kon-hai

Kon-hai : chaussettes hautes et chaussettes montantes japonaises

Ce sont des chaussettes hautes de couleur bleue marine. Elles sont portées par les collégiennes et les lycéennes comme des collants ou des bas...

Les chaussettes japonaises hautes

Elles sont appelées : loose socks. Ces chaussettes ressemblent à de guêtres blanches et amples portées par les jeunes filles des années 90. La longueur de ces chaussettes souples varie en fonction des goûts des écolières japonaises.

Pourquoi porter des tabi japonaise ?

chaussettes-tabi-geisha

Voici les différentes raisons de porter des chaussettes Tabi :

  • Le frottement qui se produit entre les doigts de pied est réduit en portant des tabi. Le gros orteil étant libre du reste du pied, il garde sa position normale et permet ainsi une meilleure stabilisation, car la plante des pieds adhère mieux au sol
  • Les tabis modernes sonta agréables à porter. On a l'impression d’être nus pieds
  • Les tabi japonaises apportent une bonne hygiène à vos pieds. La séparation des doigts de pieds et de l'orteil permet de réduire la transpiration et donc de diminuer les mauvaises odeurs
  • Les chaussettes tabi améliorent la circulation sanguine et donc réchauffent les pieds
  • Certains podologues affirment que la tabi diminue l’apparition de l’Hallux Valgus. C'est une déformation du pied causée par la déviation du premier métatarsien et du gros orteil.

Le rôle des tabis dans le savoir-vivre japonais

chaussettes-tabi-achat-pas-cher

Pour respecter les coutumes japonaises, il faut suivre le code du savoir-vivre. Vous devez vous déchausser sur le pas de la porte, avant d’entrer dans une habitation japonaise. 

Pour faire bonne impression, nous vous conseillons de toujours avoir des chaussettes bien entretenues. Évitez les chaussettes sales ou trouées car cela est considéré comme un manque de respect envers l’hôte.

Nous avons vu précédemment dans cet article que les tabi japonaises étaient portées il y a des siècles pour lutter contre le froid et pour enfiler les sandales japonaises. Aujourd'hui c'est un véritable accessoire de mode qui compile des bienfaits comme la circulation sanguine et l'hygiène.

Que vous aimiez le style vestimentaire japonais ou non, nous vous conseillons d'avoir une petite paire au fond du tiroir de votre garde-robe...


Écrire un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés