Sabre Japonais : le katana samouraï et ses symboles

katana-japonais

Le Japon est considéré comme l'un des pays les plus sécurisés au monde. Le contrôle des armes y est très strict depuis la période des Shogun. Même durant le Japon féodal, le port des armes était très réglementé. Les chefs de guerres redoutaient que ces armes soient utilisées contre leur pouvoir...

Durant l'ère Meiji (1868-1912), un édit fu mis en place par le gouvernement interdisant le port d’armes. On appela cette loi le Haitorei. Elle avait pour but d’abolir les privilèges de la classe samouraï, en leur interdisant de porter leurs épées à la ceinture. Une intense chasse aux armes fut organisée par le gouvernement pour traquer les personnes en possession d’armes afin de leur confisquer.

Dans cet article, tu vas pouvoir découvrir l’histoire du port de l’épée, mais également sa place dans la culture japonaise d'aujourd'hui...

  • L'histoire de l'épée au Japon
  • Les chasses à l'épée
  • La dernière chasse à l'épée
  • Le port de l’épée de nos jours

L'histoire du sabre japonais

sabre-japonais

Même si la Japon a une image mignonne souvent associée au style Kawaii et au manga, il ne faut pas oublier que de nombreux conflits sociaux ont animé le pays. L'histoire du Japon a été marquée par des siècles de guerres sanglantes. Nous t'invitons à regarder le documentaire Netflix intitulé le temps des samouraï sur la montée au pouvoir du shogun Nobunaga...

La guerre étant devenue chose commune, une nouvelle classe sociale est apparue : la caste des samouraïs. Ces combattants étaient formés depuis leur plus jeunes âge à l'art du sabre et des duels. Ils maitrisaient aussi les armes traditionnelles comme l'arc et la lance. Ils suivaient le principe du bushido. C'est un code moral japonais qui repose sur des valeurs de vie comme le courage et le respect.

Ils étaient aussi formé au combat à mains nues et experts en arts martiaux japonais afin de servir leur seigneur. Ces puissants guerriers n'ont cessé d’évoluer au cours du temps, améliorant constamment leurs compétences guerrière que cela soit en stratégie ou via l'escrime au katana. Ces chevaliers japonais étaient redoutés pour la rapidité et la puissance de leur frappes. Il étaient aussi craints pour leur habilité mortelle à dégainer leur lame de sabre...

Si tu souhaites en savoir plus sur ces guerriers du Japon, nous t'invitons à lire les 42 faits incroyables à connaitre sur les samouraïs. Le 21ème fait sur ces illustres combattants risque de te surprendre... Donne nous ton avis en commentaire...

C’est lors des Invasions Mongoles, de 1274 à 1281, que les samouraïs ont montré la puissance des katanas. Chaque lame de katana japonais était forgée grâce à des techniques ancestrales par des maitres artisans. Cette arme blanche pouvait  aisément découper les armures des ennemis. Elle est devenue l'arme de prédilection des guerriers samouraïs.

japon-feodal

Mais sache qu'à l’époque du Japon médiéval, les épées étaient davantage utilisées pour repousser l’adversaire que pour le blesser. Cela explique pourquoi au début la lame en acier était rigide et droite. Ce n'est que plus tard qu'elle prit la forme  d'une courbe avec une partie tranchante et une pointe mortelle...

Le katana, connaissait un tel essor au pays du soleil levant qu'il était utilisé de manière dans toutes les situations par les samouraïs. Ces derniers découpaient tout ce qu’il était possible de trancher : bambou, criminels...

Le bambou (ou les nattes de tatamis) était utilisé pour tester la lame du katana. Cette pratique existe encore aujourd’hui sous le nom de Tameshigiri (test du découpage - 試し切り).

Pour tester d'avantage le tranchant de la lame, le samouraï avait l’honneur de pouvoir s’en prendre à un criminel qui était condamné à mort. Certains faits mentionnent que des samouraïs s’en sont pris à des innocents pour tester leur lame. On appela cette pratique le Tsujigiri » (tuer de l’autre côté de la rue - 辻斬り). 

Les chasses à l'épée

nobunaga-oda

Lors de la conquête du Japon par Nobunaga oda, des moines et des paysans qui possédaient des armes n'acceptaient pas l'occupation de leur territoire par cet envahisseur. Des groupes autonomes appelés Ikko-Ikki (一向一揆) ont convaincu ces derniers de se révolter contre leurs maîtres samouraïs. Afin d’éviter le désastre, Nobunaga mit en place la toute première « chasse à l’épée ». L’idée était de les désarmer les en les leur confisquant pour éviter les révoltes.

Le succès d'Oda Nobunaga pendant la période Sengoku provient non pas de la longue épée samouraï et de leur maniement du sabre mais d'une innovation occidentale : le fusil. En effet, il fut l'un des premiers généraux samouraï à utiliser les armes à feu en plus des armes de jets classiques. Il instaura le tir en volé pendant la bataille de Nagashino.... Il s'agit d'un tir sur trois lignes généré par des arquebusiers, chaque ligne était dirigée par un officier. Cela lui permit de réduire à néant les charges des cavaliers du clan Takeda...

Suite à la trahison et au meurtre de Nobunaga, son successeur Toyotomi Hideyoshi reprit ce processus de désarmement de la population. Pour mettre un terme à cette chasse sans fin, le nouveau régent japonais impérial (kanpaku), créa un décret qui en 1588 interdis la possession d’armes par les paysans.

Afin d’éviter un nouveau soulèvement, le kanpaku affirma que toutes ces armes serviraient à la construction d’une statue de Bouddha à Nara.

Une troisième chasse se déroula également sous la direction de Toyotomi Hideyoshi. Cette chasse, appelée « chasse de l’épée de Taiko », eu lieu en 1590. Elle débuta à cause de la hausse du nombre de samouraï Ronin. Les Ronin étaient des samouraïs sans maîtres qui offraient leur service tel des mercenaires... Mais ils étaient armés comme le reste des samouraïs, les rendant d’autant plus dangereux aux yeux du reste du monde.

On redoutait qu’ils renversent le régent impérial. Cette chasse fut efficace puisqu'il n'y en eu aucune autres jusqu'aux années 1800.

La dernière chasse à l'épée 

dessin-de-samouraiDessin de samourai et d'arquebusiers japonais sur le champs de bataille

Lors de la guerre de Boshin, une période très difficile commença au Japon. Le rétablissement du pouvoir impérial et la chute du shogunat durant la période Meiji (1868-1912) perturbèrent l'équilibre du pays au soleil levant. Le gouvernement japonais impérial essaya d'instaurer son pouvoir pour que le Japon puisse se moderniser...

L’édit Haitorei adopté en 1876 supprima l’élite de la classe samouraï en leur interdisant tout d’abord le port de l’épée, avant de simplement abolir l’existence même des samouraïs. Une force de police fut formée pour une dernière chasse au katana.

Le gouvernement impérial nippon eu énormément de mal à éviter les révoltes, mais il réussi malgré la colère des japonais à faire accepter les changements (et parfois en utilisant la force)...

Nous te conseillons de regarder le film « Le dernier samouraï » qui illustre ces évènements.

Dans ce film historique, le personnage principale incarné par Tom Cruise évolue dans le camps des guerriers japonais samouraï qui souhaitent conserver leur honneur, leur tradition et leur libre arbitre face à l'occidentalisation du pays.

Dans cette scène, on peut voir combattants samouraï vêtus de leur armure de combat ainsi que de leur masques japonais que l'on appelait des mempo. Ce type de masque samouraï est réputé pour représenter un démon Oni, ou un fantôme Yurei... 

Le port de l’épée de nos jours

Il existe aujourd’hui encore des personnes qui savent manier le sabre à travers certaines pratiques comme le laito, le tameshigiri, ou le kenjutsu.

Mais comment est-ce possible puisque le gouvernement avait retiré le sabre samouraï et l'avait rendu illégal ? Il est possible de posséder une épée au Japon, mais il est nécessaire de passer un contrôle très strict. Cela ressemble un peu aux licences de port d'arme en France.

sabre-samourai

Pour posséder légalement des sabres ou une arme japonaise (shuriken, poignard, dague, épée courte, arbalète, arme à feu etc...) de nombreuses exigences sont demandées par la loi japonaise de 1958. La longueur de la lame est contrôlée et il est vérifié que l’épée a été créée par un forgeron agréé au Japon. Les épées japonaises artisanales ayant une signification historique ou artistique doivent être présentées au Conseil de l’éducation pour être approuvées.

Alors n’envisage pas de sortir ce sortir illégalement un katana en passant par un aéroport. Tu risquerais d’avoir des ennuis si tu n’as pas de permis. Tu pourrais même risquer un passage par la case prison...

Un bref récapitulatif de la fin du port de l’épée

Tu sais maintenant tout de l’histoire du port de l’épée au Japon. Tout a commencé avec Nobunaga qui fut le tout premier à prendre des mesures contre le port de l’arme, mais ce n’est pas avant la période Meijji que ce dernier sera complètement interdit, également pour les samouraïs. 

Si tu es fan de cosplay, sache que tu peux porter avec ton déguisement samouraï une imitation de katana. Tu peux continuer d'utiliser un sabre d'entrainement dans les cours de Kendo. Le sabre en bois permet de revivre la ferveur des combats par les pratiquants.


Écrire un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés