Service à Thé Japonais : liste des ustensiles

service-à-thé-japonais

La cérémonie du thé japonaise, connue sous le nom de chanoyu (茶の湯, littéralement "eau chaude pour le thé"), élève la pratique de la consommation du thé au rang d'art et d'expérience commune unique.

Mais ce n'est pas seulement le thé lui-même qui crée l'esthétique enchanteresse de la cérémonie. Même la plus humble cérémonie du thé implique un certain nombre d'objets liés au thé, appelés dogu (道具 outils), qui varient selon la saison et l'occasion.

Alors si tu te demande de quoi tu peux avoir besoin pour une cérémonie du thé japonaise, voici les ustensiles indispensables que tu dois avoir dans ta cuisine...

1. Bol à thé japonais : Chawan 茶碗

bol-chawanBol chawan en céramique au design japonais épuré pour un style nippon authentique

Le thé épais et le thé fin nécessitent des bols chawan différents, mais aussi de tailles et de styles variés. En été, on préfère les bols peu profonds qui permettent à la mixture de refroidir rapidement, tandis que les bols japonais profonds sont utilisés en hiver pour garder le thé chaud plus longtemps.

Souvent nommés par leurs créateurs ou leurs propriétaires, les bols anciens, faits à la main et d'une grande valeur, sont encore utilisés aujourd'hui. Certains datent de plusieurs siècles. Les irrégularités et les défauts sont un effet de style distingué...

Les bols japonais cassés ou endommagés restaurés avec du kintsugi (laque et poudre d'or). Ils sont principalement utilisés en novembre, lorsque la saison du ro (foyer creux) commence, pour illustrer et célébrer le concept de wabi (humble simplicité).

Pour en savoir plus sur la cérémonie du thé, consulte notre guide complet sur la manière de la préparer dans une ambiance Wabi Sabi...

2. Sac japonais : Shifuku 仕覆

Fabriqué en damas, en kantou (soie rayée) ou en brocart de soie dorée, le shifuku est un sac de protection pour le chaire (boîte à thé pour le thé épais). Un chaire peut avoir trois à cinq shifuku distincts, qui peuvent être adaptés à l'occasion et aux invités. Cette pochette à cordon est un instrument précieux dans la cérémonie du thé.

3. Pichet à eau Yakan : 薬缶

Le yakan est utilisé pour réapprovisionner le mizusashi (récipient d'eau froide) à la fin de la cérémonie du thé. La même quantité d'eau est versée dans le mizusashi à partir du yakan.

4. Éventail japonais pliable : Sensu 扇子 

achat-eventail-japonaisÉventail pliant japonais Sensu utilisé comme accessoire pour la cérémonie traditionnelle du thé

Pendant la cérémonie du thé, l'éventail sensu n'est pas vraiment utilisé comme un éventail ! Le sensu n'est jamais ouvert avant, pendant ou même après la cérémonie du thé japonaise. Il est placé devant les genoux au moment de saluer l'hôte ou de s'incliner, comme un geste de politesse.

5. Toile de chanvre : Chakin 茶巾

Le chakin est un tissu rectangulaire blanc en chanvre ou en lin utilisé par l'hôte pour nettoyer cérémonieusement le chawan (bol à thé) après qu'un invité ait fini de boire le thé et ait rendu le récipient.

Lors des préparatifs, le chakin est nettoyé, puis soigneusement étendu pour éviter tout pli, et plié deux fois sur la longueur et deux et un tiers en largeur. Il est ensuite maintenu humide dans le chawan (bol à thé) avec le chasen (fouet à thé) et le chashaku (cuillère à thé) jusqu'à ce que la préparation du thé commence. Différents types de chakin sont utilisés pour le thé épais et le thé fin.

6. Tasse à thé japonais : Chashaku 茶杓

Sculpté à partir d'une seule pièce de bambou ou d'ivoire, le chashaku est un instrument essentiel pour doser la quantité requise de poudre de matcha. Les chashaku en bambou ont généralement un nodule au centre.

Ils sont utilisés pour prélever le thé du chaire (boîte à thé pour le thé épais) ou du natsume (boîte à thé pour le thé fin) et le placer dans le chawan (bol à thé). On peut trouver différentes couleurs et styles, selon l'école de thé, la saison et les traditions.

7. Foyer enfoui :  Ro 炉

Utilisé en automne et en hiver, un Ro nécessite un trou spécifique dans le sol en tatami dans lequel on peut placer le kama (bouilloire). Ce dernier est entouré d'un cadre en forme de boîte qui se réchauffera plus rapidement et restera chaud plus longtemps. Cette pratique est légèrement différente du rituel du furo (brasero portable) qui a lieu au printemps et en été.

8. Boîte à thé japonais fin : Natsume 棗

natsume-boite-à-théLa petite boite Natsume est utilisé pour disposer et conserver le thé fin japonais

Nommée d'après sa ressemblance avec le fruit du natsume (jujube), cette boîte à thé a un couvercle plat et une base arrondie. Généralement fabriquée en bois laqué ou non traité, elle est utilisée pour les cérémonies d'usucha (thé fin). Considéré comme un ustensile de thé de haut rang, le natsume est donc rituellement nettoyé avec le fukusa (tissu de soie).

9. Boite à thé japonais épais: Chaire 茶入

Généralement oblong (mais les formes peuvent varier), le chaire est traditionnellement doté d'un couvercle en ivoire avec une feuille d'or en dessous. Les chaires sont souvent en céramique et sont conservées dans des sacs décoratifs appelés shifuku (pochette à cordon).
 
Le chaire est utilisé pour préparer du thé épais, appelé koicha (thé épais). Comme le chaire est une pièce de haut rang dans l'attirail du thé, il est purifié (nettoyé rituellement) avec le fukusa (tissu de soie) avant de manipuler le matcha.

10. Louche : Hishaku 柄杓 

Louche en bambou prolongée avec un nodule au milieu du manche, le hishaku est utilisé pour verser l'eau chaude du kama (bouilloire) au chawan (bol à thé) lors de la préparation du thé. Lors de certaines cérémonies, il est également utilisé pour transférer l'eau du mizusashi (récipient d'eau douce) vers le chawan (bol à thé) et le kama.

Différentes tailles de hishaku sont utilisées, selon les cérémonies nippones et les saisons. Une louche plus grande est utilisée pour la purification rituelle avant d'entrer dans les salons de thé, les temples et les sanctuaires shinto.

11. Tissu japonais de soie : Fukusa 袱紗 

Un tissu de soie carré utilisé pour la purification rituelle du chashaku et du natsume (boîte japonaise pour le thé fin), et pour tenir le couvercle chaud du kama (bouilloire), le fukusa est parfois utilisé par les invités pour protéger les objets de thé tout en les regardant (ces tissus de soie spéciaux sont appelés kobukusa ou dashibukusa).

Les fukusa sont souvent monochromes et sans motif. Les hommes utilisent généralement des fukusa violets tandis que les femmes en portent des orange ou des rouges. Certaines écoles utilisent des variantes avec des brocarts ou des motifs japonais, tandis que d'autres préfèrent utiliser des modèles plus simples. La manière de fabriquer les fukusa aurait été établie par la seconde épouse du Père du thé : Sen-no-Rikyu.

12. Bouilloire japonaise : Kama 釜 

achat-théière-japonaiseThéière japonaise Kama au design d'arbre de cerisier japonais et fleurs sakura

Utilisé pour faire bouillir l'eau afin de préparer le thé, le kama est généralement rond et moulé en cuivre ou en fer. Son couvercle est retiré lorsqu'on commence à préparer le thé et remis en place lorsque les invités ont terminé leur thé. Les couvercles sont formés en même temps que le corps et s'adaptent parfaitement.

Cependant, ils peuvent aussi être en laiton, en bronze, en cuivre ou en argent. Les kama peuvent être transmis d'une génération à l'autre et porter des noms spéciaux dérivés de leur histoire.

13. Récipient japonais d'eau froide Mizusashi 水指 

Fabriqué en céramique, en verre, en métal ou en bois, le mizusashi est un récipient à couvercle pour l'eau froide. Il est surtout utilisé pour remplir le kama (bouilloire) à la fin de certaines cérémonies. Un mizusashi en céramique aura parfois un couvercle en bois laqué.

14. Conteneur d'eaux usées : Kensui 建水

Fabriqué en argile, en métal ou en bois, le kensui est un récipient japonais dans lequel on verse l'eau utilisée après avoir nettoyé le chawan (bol à thé). Certains kensui sont laqués. Comme la manipulation des eaux usées est considérée comme une tâche impure, un kensui propre est utilisé pour chaque cérémonie du thé.

15. Serviette japonaise en papier : Kaishi 懐紙

Le papier kaishi est porté par les invités et parfois par l'hôte. Un petit paquet de papier kaishi est conservé à l'avant du kimono, près de la poitrine. Lorsque des sucreries sont présentées aux invités, elles sont placées sur le papier kaishi.

16. Fouet à thé japonais : Chasen 茶筅 

fouet-spécial-à-thé-matchaFouet Chasen utilisé pour la préparation du thé vert Matcha

Taillés dans un seul morceau de bambou, les chasen sont nécessaires à la préparation du thé vert en poudre. Fabriqués en bambou frais, séché ou fumé, leurs têtes sont soit fines, soit moyennes, soit rugueuses. Le type de chasen dépend du type de thé servi, koicha (thé épais) ou usucha (thé fin), et de l'école de thé.

17. Foyer portable : Furo 風炉

Utilisés au printemps et en été, les furo ont des formes variées. Les plus primitifs étaient en bronze. Bien plus tard ceux en argile et en fer sont devenus populaires. Pour une cérémonie japonaise formelle, on privilégie un furo en argile non verni recouvert de laque noire et posé sur une planche laquée pour éviter les brûlures, tandis qu'un furo en fer est généralement placé sur un pavé.

Sur le pourtour du furo, une ouverture assure un courant d'air pour que le sumi (charbon de bois) brûle bien. Le kama (bouilloire) est placé directement sur le brasero en bronze ou en fer. Un dessous de plat est ajouté dans le cas d'un brasero en terre cuite.

18. Tissu de soie : Kobukusa 古帛紗, ou Dashibukusa 出帛紗

Un kobukusa d'environ 15 cm de côté est généralement fabriqué dans un tissu broché plus élaboré et plus épais que le fukusa (tissu de soie). Les hôtes et les invités doivent apporter le leur.

S'ils portent un kimono, le kobukusa est maintenu près de la poitrine. Les invités qui ne portent pas de kimono peuvent l'apporter dans un porte-monnaie spécial appelé fukusabasami. Le kobukusa est parfois utilisé par les invités pour protéger les ustensiles de thé tout en les tenant dans leurs mains pour les admirer.

Lorsque le koicha (thé épais) est servi, un tissu en soie à motifs est placé sous le chawan (bol à thé), surtout si ce dernier est ancien ou précieux. Pour cette raison, les kobukusa sont également appelés dashibukusa ("fukusa pour servir"). Pendant la cérémonie du thé, les invités peuvent voir le dashibukusa et demander son nom ou son origine.

19. Couvercle de bouilloire japonaise et repose-lamelle : Futaoki 蓋置 

Lorsque la cérémonie du thé commence, le futa (couvercle de la bouilloire) est placé sur le kama (bouilloire) pour garder l'eau chaude. Le hishaku (louche en bambou) est placé sur le futaoki jusqu'à ce que l'hôte  prenne la première tasse d'eau chaude du kama. Ensuite, le couvercle de la bouilloire est placé sur le futaoki.

Certains futaoki sont fabriqués en bambou, avec une nodule au milieu. D'autres sont en céramique ou en porcelaine.

20. Comment préparer un thé matcha ?

Après avoir vu tous les ustensiles necessaire pour la préparation du thé, voici quelques conseils pour la préparation du thé vert si tu souhaites simplement profiter du gout et cette saveur du pays du soleil levant...

 

 

Ou acheter de la vaisselle japonaise ? 

Le meilleur conseil que nous pouvons te donner pour te procurer des ustensiles japonais est bien entendu au Japon directement. Tu auras la chance de profiter du savoir faire des artisans nippons qui fabriquent ces récipients authentiques depuis des siècles. 

La cérémonie du thé fait partie intégrante de la culture japonaise. Bien plus qu'une simple thé vert, cette tradition en elle même est un art dont il faut respecter le code lorsqu'on y participe. 

Si tu n'as pas l'occasion de voyager au Japon mais que tu souhaites t'initier à cet art et composer un premier set de service à thé. Nous t'invitons à consulter notre collection de vaisselle japonaise. Tu y trouveras tout ce dont tu auras besoin et même plus comme notamment une tasse à thé, un bol japonais, le fouet Matcha traditionnel, la bouilloire japonaise etc...

achat-vaisselle-japonaise

 


Écrire un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés