Cérémonie du thé Japon

CÉRÉMONIE DU THÉ [GUIDE COMPLET]

La cérémonie japonaise du thé (茶道, sadō ou chadō, traduit en japonais par "la voie du thé" ou 茶の湯, chanoyu, le thé à l’eau chaude) est une tradition japonaise qui repose sur un rituel chorégraphique pour préparer, servir et boire le thé matcha.

Ce thé vert japonais s’accompagne de sucreries traditionnelles nippones pour équilibrer le gout du thé amer. En général, il est servi dans un salon de thé traditionnel dont le sol est en tatami. Les convives peuvent ainsi s’assoir cérémonieusement sur le sol !

L’objectif d’une cérémonie du thé est pour les invités de profiter de l'hospitalité de l’hôte. Ce dernier va s’occuper de les guider dans une atmosphère d’harmonie, de respect, de pureté et de tranquillité.

Nous allons donc voir au sein de ce guide complet sur la cérémonie du thé :

  • Quelle est l’origine de cette culture du thé?
  • Quels sont les ustensiles pour faire une cérémonie du thé ?
  • Comment est effectué la cérémonie du thé ?
  • Quel est son objectif final ?

HISTOIRE DU THÉ

cérémonie du thé chineAdobe stock licence / cérémonie du thé chine

La consommation rituelle de thé, d'origine chinoise, a été pratiquée pour la première fois au Japon pendant la période Kamakura (1192-1333) par des moines bouddhistes zen. Ces adeptes du bouddhisme buvaient du thé pour se tenir éveillés pendant de longues séances de méditation.

1. Rituel zen

Boire une tasse de thé est devenue une partie intégrante du rituel bouddhiste zen en l'honneur au premier patriarche, Daruma japonais (Bodhidharma).

Pendant le 15ème siècle, il était courant de se rassembler avec des amis autour d un thé dans afin de discuter de l esthétismes des estampes japonaises, de la calligraphie, de la qualité des ustensiles dédié à l'art de la dégustation du thé japonais .

2. Thé wabi

Le plus célèbre représentant de la cérémonie du thé était Sen Rikyū, un esthète de la cour du 16ème siècle du dictateur militaire Toyotomi Hideyoshi, qui a codifié le fait de boire du thé vert dans un style connu sous le nom de wabi-cha (signifiant approximativement "simplicité", "quiétude" et "absence d'ornement"), qui jouit toujours d'une grande popularité au Japon.

La préférence des maîtres de thé wabi pour des objets simples, apparemment rustiques, destinés à la cérémonie du thé a conduit à la production d'ustensiles à thé dans ce style. 

sen rikyu soekiSource image worthpoint / sen rikyu soeki : maitre de thé japonais de l'illustre école Wabi

Sen et d'autres concepteurs de la cérémonie du thé ont mis l'accent sur les quatre qualités suivantes :

  • l’harmonie entre les invités et les ustensiles utilisés ;
  • le respect, non seulement des participants mais aussi des ustensiles ;
  • la propreté, issue des pratiques de Shintō et exigeant des participants qu'ils se lavent les mains et se rincent la bouche comme gestes symboliques de purification avant d'entrer dans le cha-shitsu (maison de thé japonaise) ;
  • et la tranquillité, qui est communiquée par une utilisation longue et attentionnée de chaque article de la cérémonie du thé.

USTENSILE À THÉ

Sache qu’une liste complète de tous les outils et accessoires nécessaires pour le thé japonais pourraient  véritablement remplir un livre de plusieurs centaines de pages.

1. Accessoire thé

cérémonie du thé au japonImage sous licence Adobe / cérémonie du thé au japon

Les accessoires japonais pour les thés sont appelés Dōgu (道具, traduction japonaise pour "outils"). Une large gamme de Dōgu est nécessaire, même pour la cérémonie du thé la plus élémentaire.

Un grand amateur de thé devrait être en possession de presque tous ces Dōgu afin de pouvoir organiser un Chaji (une cérémonie du thé complète avec repas Kaiseki).

L'achat et la collecte de tous ces Dōgu nécessitera une vie et une petite fortune. Les prix peuvent être extrêmement élevés pour les outils anciens ou ceux fabriqués par des artistes célèbres.

Nous avons préparé une petite liste des essentiels à posséder !
 

2. Boite à thé

Cha-ire (茶入) : boîte à thé

Le cha-ire est généralement haut et mince. Les formes et les matériaux peuvent varier afin de conserver le thé vert en poudre. Les boite à thé anciennes étaient en céramique stockaient des sachets appelés Shifuku. 

collection de boîte à thé japonaisProduit Shogun Japon / collection de boîte à thé japonais

La boîte à thé japonaise est utilisée pour préparer un thé épais appelé Koicha pour les invités. Comme le Cha-ire est considéré comme un accessoire indispensable pour la préparation du thé, il est nettoyé rituellement avec le Fukusa (tissu de soie) avant de prendre le thé vert en poudre.

 Le Shokyaku (invité principal) demandera le Haiken. Cela correspond au fait de regarder la boîte à thé lorsque tous les invités auront fini de boire. 

Natsume () : boîte à thé

On appelle cette boite à thé du pays du soleil levant pour sa ressemblance avec le fruit jujube.

Cette boite de thé vert est utilisée pour disposer le thé fin en poudre fin. C’est une petite boite à thé ronde avec un couvercle plat et un fond arrondi. Elle est généralement en bois laqué ou non traité. 

Le cha-ire et le natsume sont utilisés dans différentes cérémonies ; normalement le cha-ire est utilisé pour servir le thé épais koicha, et le natsume pour servir le thé fin Usucha.

3. Ustensile thé matcha

Chasen (茶筅) : fouet à thé vert 

fouet à thé vert matchaProduit collection shogun Japon / fouet à thé vert matcha

Les fouets à thé sont sculptés dans un morceau de bambou. Même s’il permet de mélanger l'eau bouillante avec la poudre de thé vert matcha, le fouet Chasen n'est pas considéré comme un Dogu.

 Le type de Chasen que l'on utilise dépend principalement du type de thé servi.

Chashaku (茶杓) : cuillère à thé

La cuillère japonaise à thé Chashaku est sculptée dans de l’ivoire ou du bambou. C'est un ustensile important pour obtenir les bonnes proportions de matcha.

On s'en sert pour verser le thé des boites à thé dans les bols à thé (Chawan).

On utilise des cuillères japonaises de plus grandes tailles pour transférer le thé préparé dans la cuisine dans la boîte à thé. Les invitons ne les verront cependant pas car elles restent dans la cuisine.

Chawan (茶碗) : bol à thé

Il y a énormément de tailles et de styles pour ces bols japonais. Cela varie selon la nature du thé  (fin ou épais) et de la période de l’année ou il est servi.

Pendant l’hiver des bols de grande tailles sont utilisés afin de conserver la chaleur. En été les bols sont volontairement de petites tailles pour permettre au thé matcha de se refroidir plus rapidement !

Certains bols sont de grandes valeurs et extrêmement précieux. Les imperfections des bols et les irrégularités donnent à un bol un style unique. Ainsi, les bols de thé cassés sont délicatement réparés grâces à des ingrédients naturels et un mélange de laque.

Pour cacher l’aspect sombre de la laque, de l'or en poudre est ajoutée. On appelle cet art le  Kintsugi. Des motifs japonais sont parfois ajoutés pour pousser encore plus loin la création artistique.

Hishaku (柄杓) : louche

Il s'agit d'une longue louche japonaise en bambou. Elle est utilisée pour transférer l'eau chaude de la marmite en fer (kama) au bol nippon (chawan) lors de la préparation du thé. 

Différentes tailles d'Hishaku sont utilisées pour différentes cérémonies et à différentes saisons. Une version plus grande du Hishaku est utilisée pour pour réaliser la purification rituelle des invités avant d'entrer dans la le salon de thé

Kama / Chanoyugama () : bouilloire

Le kama est utilisé pour faire chauffer l'eau. Ils sont en fer ou en cuivre.

Les Kama qui se transmettent de génération en génération portent des noms spéciaux inspirés de l'histoire de leur propriétaire, de la forme, du modèle, ou de la finition du Kama.

Les bouilloires japonaises sont généralement rondes. Certaines ont la forme d'un visage d’oni (démon japonais). Elles peuvent aussi parfois avoir l'aspect d’un komainu (animal fantastique issu du folklore japonais) !

4. Tissus japonais

Chakin (茶巾) (tissu de chanvre) :

Le Chakin japonais est un tissu rectangulaire, blanc, en lin ou en chanvre, utilisé pour nettoyer rituellement les bols de thé après que les invités aient fini de boire le thé vert et rendent leur ustensile. 

Dans la cuisine de préparation appelée Mizuya, le Chakin est lavé, puis soigneusement étiré pour enlever les plis. Il est placé dans le bol à thé avec la cuillère à thé. Pendant la cérémonie du thé, il est retiré du bol et placé dans la théière à ébullition. Différents styles de Chakin sont utilisés pour le thé épais et le thé fin. 

Fukin (布巾) : chiffon de chanvre

Ce chiffon japonais est utilisé pour nettoyer le bol à thé Chawan. Il est symboliquement placé sur la bouilloire (Kama). Il est aussi utilisé lors du remplissage du Mizusashi avec le pichet d’eau Yakan pour éviter que l'eau ne se répande.

Fukusa (袱紗) : tissu de soie

Le fukusa est un tissu de soie japonais carré utilisé manipuler et tenir la bouilloire chaude. On l’utilise aussi pour nettoyer les ustensiles de thé lors de la purification rituelle des boites à thé !

Ils sont de couleurs orange ou rouge pour les femmes et violet pour les hommes. Selon certaines écoles, il existe des variantes avec des motifs japonais ou des brocarts.

La taille et la manière de fabriquer le Fukusa auraient été établies par la deuxième femme de Sen-no-Rikyu, qui était également experte en la matière.

Shifuku (仕覆) : pochette japonaise à cordon

Habituellement, une boîte à thé (Cha-ire) est placée dans une pochette à cordon Shifuku. Cette pochette nippone est faite d'un matériau très fin, tel que du brocart ou de la soie en or de haute qualité, du damas ou de la soie rayée appelée Kantou venant de Chine.

Le shifuku est considéré comme un objet de valeur dans la cérémonie et l'invité principal (Shokyaku) demandera souvent à voir le sac de plus près lorsque la cérémonie du thé est terminée.

5. Foyer japonais Ro ()

Ce foyer creusé est utilisé pendant les saisons d'automne et d'hiver où il fait froid. Dans le sol du Tatami, un trou est créé pour y mettre le kama. Le kama étant entouré d'un cadre en forme de boîte se réchauffera plus rapidement et restera chaud plus longtemps, de plus, il donne une image de chaleur pendant les saisons plus froides.

Dans le cas du Ro, l'encens utilisé est le Neriko qui est constitué de minuscules boules pétries de bois, d'épices et d'herbes mélangés, au lieu du bois aromatique Kouboku. Le rituel de préparation sera légèrement différent de la procédure du Furo au printemps et en été, mais les bases sont les mêmes.

COMMENT EST EFFECTUÉ LA CÉRÉMONIE DU THÉ?

cérémonie du thé kyotoImage et licence Adobe / cérémonie du thé kyoto tenue par une Geisha

Une Cérémonie japonaise du thé complète peut durer plusieurs heures. Elle débute toujours par un repas léger nommé kaiseki. Ensuite, l’hôte (teishua) sert un bol de thé épais suivi d’un bol de thé fin. Si tu voyages au Japon et que tu as la chance de participer à une cérémonie tenue par une geisha;  sache qu’elles sont souvent écourtées par rapport aux authentiques cérémonies traditionnelles japonaises. C’est tout de même l’occasion de déguster un excellent thé du Japon.

 Dans la plupart des cas, les touristes réguliers ne sont pas censés connaître les règles en détail, mais la connaissance des points fondamentaux ci-dessous pourront contribuer à rendre ton expérience encore plus interessante.

1) Comment s’habiller pour une cérémonie du thé ?

Rien ne doit venir perturber l’expérience du thé. Nous te recommandons de ne pas porter une tenue « m’as-tu-vu ». Opte pour des vêtements sobres. Ne porte pas de bijoux susceptibles d’endommager le service à thé.

2) Dans quel état d’esprit déguste-t-on son thé ?

Dans la culture japonaise, les samouraïs ou les hauts dignitaires venaient prendre le thé dans une maison de thé nommée sumiyo-e. Afin de profiter de l’expérience et favoriser le pleinitude, les jardins étaient toujours très paisibles et sobres. Pour éviter toutes distraction les fleurs aux parfums profonds et couleurs vives étaient proscrites. Seule une lanterne japonaise en pierre est placée près de l ‘entrée du salon de thé, la ou se lave les mains les visiteurs!

3) Comment s'appelle l'endroit ou se passe la cérémonie du thé ?

salon de thé japonaisSource image Adobe Stock (licence) / salon de thé japonais de style wabi sabi

La cérémonie se déroule dans une maison de thé (cha-shitsu), qui est idéalement une petite structure détachée de la maison principale mais qui est souvent simplement une pièce spéciale de la maison.

Un grand soin est apporté au choix des matériaux et à la construction du cha-shitsu afin de lui donner un aspect de simplicité rustique mais raffinée. La pièce est généralement d'environ 3 mètres carrés ou moins ; à une extrémité, il y a une alcôve, appelée tokonoma, dans laquelle est exposé un parchemin suspendu, une composition florale, ou les deux. La pièce contient également une petite cheminée encastrée (ro) qui est utilisée en hiver pour chauffer la bouilloire à thé ; en été, un brasero portable est utilisé. On entre dans le cha-shitsu par une petite porte basse, qui est conçue pour suggérer l'humilité. 

La salle dispose de tatamis sur le sol. Pour symboliser l’humilité des convives, l’entrée de la pièce est basse afin qu’ils se penchent. C’est un signe de respect dans la culture nippone. La décoration du salon de thé est volontairement sobre. Le tokonoma est une alcôve ou sont exposé des créations florales ikebana. Si tu souhaites en savoir plus, nous avons écrit un article sur ce somptueux art floral japonais. Tu seras surpris de voir à quel point les ces créations sont intemporelles et artistiques ! 

Art floral japonaisGuide complet de sur les compositions florales japonaises

L'hôte et l'invité se saluent en silence, puis se purifient rituellement dans un bassin en pierre en se lavant les mains et en se rinçant la bouche avec de l'eau. Ils enlèvent ensuite leurs chaussures avant d'entrer dans le salon de thé par une petite porte. Ils seront ensuite assis par ordre de prestige.

 L'invité principal occupe la position la plus proche du tokonoma (alcove). Une fois que les invités sont assis à leurs places sur le tatami, la coutume consiste à s'incliner une fois de plus avant de contempler les décorations sobres et esthétiques choisies pour l’occasion.

4) Comment se prépare la cérémonie du thé ?

La préparation est différente selon la période de l’année. En hiver la bouilloire japonaise en fer (kama) est placée e sur le Ro (foyer encastré) tandis qu’en été elle est positionnée sur un brasero…

L’endroit ou l’on dispose les ustensiles pour bruler, fouetter, rincer et infuser le thé varie selon la méthode utilisée. Le procédé de fabrication du charbon de bois est aussi differente selon la saison.

5) Quel thé utilise-t-on pour la cérémonie du thé au japon ?

Le thé utilisé est biensur du thé Matcha. Le teishua (hôte japonais) prépare le variété de thé devant les invités. Le protocole d'une cérémonie pour les amateurs de thé se défini jusqu'aux mouvements des mains. Selon les différentes écoles, ils varient légèrement.. 

Vers la fin de la cérémonie, tu pourras contempler la qualité artistique du vol de thé.Une fois la cérémonie terminée, tourne le bol de sorte que la la face avant soit tournée vers l'hôte.

OBJECTIF DE LA CÉRÉMONIE JAPONAISE DU THÉ

Pour les occidentaux, la cérémonie japonaise du thé est plus une expérience ou un divertissement. C’est un plaisir de pouvoir boire du thé dans une pièce relaxante et agréable. 

D’autant plus qu’un bon thé matcha a de nombreux bienfaits pour la santé :

Il est antioxydant, detox, bon pour le métabolisme, stimulant, lutte contre l’oxydation de graisses. Il y a de nombreuses façon de le consommer. Si souhaites changer la façon de le consommer nous évoquons dans cet article l' Art du thé japonais sous quelles autres formes le déguster. 

Art du thé japonaisImage issue d'une licence Adobe Stock / Quel thé boivent les japonais et les manières de le consommer

Pour les japonais, l'objectif est tout autre. Le but de la cérémonie du thé est de plonger les invités dans un espace et univers en total adéquation avec les élements naturel qui nous entoure.

Elle repose sur l’importance du service service du thé par le Temae, mais elle est aussi en corrélation avec avec l'architecture, le paysage japonais, les ustensiles de thé uniques, les estampes nippones, les arrangements floraux (ikebana), la céramique, la calligraphie, le bouddhisme zen et tous les autres éléments qui coexistent en relation harmonieuse avec la cérémonie. 

Son but ultime est donc d'atteindre une profonde satisfaction spirituelle par la contemplation silencieuse en buvant un déliceux thé nippon.

Comment perpétuer la tradition japonaise ?

Au Japon, servir le thé est un art et une discipline spirituelle. Nous avons vu dan cet article que cette cérémonie authentique suivait certaines règles

La préparation rituelle exige de la personne qui accueille une fête du thé de savoir comment préparer un repas spécial (Kaiseki), comment disposer les fleurs qui seront placées dans l'alcôve (Tokonoma). Savoir comment préparer le thé et servir le thé.

Nous avons vu sur internet qu'il était possible de prendre des cours sur internet pour s'initier de façon plus pousser à l'apprentissage de cet art nippon.

Mais sache qu'il est aussi indispensable d’avoir les outils japonais nécessaires pour préparer la cérémonie du thé dans le respect des traditions nippones.

Nous mettons à disposition notre service à thé japonais complet si tu souhaites toi aussi profiter et déguster ton thé matcha japonais dans un esprit wabi sabi !
 

service thé japonais


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.