bakeneko

BAKENEKO : LE CHAT DÉMON

Le Bakeneko (化け猫, Bakeneko) est une créature surnaturelle du folklore japonais. C'est un chat qui s'est transformé en yokai (démon). 

On confond souvent ce félin avec son cousin le nekomata, c'est une autre race de chat bakeneko yokaiLes chats ont une place très importante au sein de la société japonaise !

La réputation des chats selon les pays et continents a toujours oscillé entre le bien et le mal au fil des siècles. Ils ont été à la fois vénérés comme un Egypte et craint comme en Europe à cause de leur lien avec la socellerie et le monde des enfers.

Nous allons donc voir dans cet article :

  • Pourquoi le chat est-il lui aussi considéré comme un Yokai sur l'archipel nippone ?
  • L'origine du yokai bakeneko
  • Les pouvoirs du chat démoniaque
  • Les differents types de chats maléfiques
  • Et le chat bakeneko dans la culture populaire japonaise aujourd'hui

POURQUOI LE CHAT EST UN YOKAI ?

Yokai ChatImage de Rait Sinorian / Retouche illustration par Shogun Japon

Dans la mythologie japonaise, les chats sont considérés comme des démons yokai pour de nombreuses raisons et notamment car :

  • l'iris de leurs yeux change de forme selon l'heure de la journée,
  • leur fourrure provoque des étincelles dues à l'électricité statique lorsqu'ils sont caressés (surtout en hiver)
  • ils ont la mauvaise habitude de parfois lécher du sang
  • ils marchent toujours sans faire de bruit
  • leur nature sauvage est constamment présente malgré la douceur dont ils peuvent parfois faire preuve
  • ils sont solitaires et independents
  • leurs griffes et leurs dents sont toujours blanches et affutées
  • tout comme les bêtes démoniaques, ce sont des chasseurs nocturnes
  • ils sont terriblement rapides et agiles

Comme les chats vivent près des humains tout en conservant leur essence sauvage et leur air de mystère, l'image du bakeneko s'est peu à peu formée dans le folklore japonais. 

ORIGINE BAKENEKO

Certains érudits disent que les contes et légendes japonaises ont commencé lorsque les chats léchaient l'huile des lampes alimentées par de l'huile de poisson. Dans le Wakan Sansai Zue, il est dit que si on voit un chat, lécher cette huile, c'est le signe d'un mauvais présage !

En effet, cela peut surprendre de voir des felins se mettre sur leurs pattes arrière pour atteindre une lampe à l'huile de poisson. Imagine toi te ballader tranquillement et de tout à coup voir le visage d'un chat se tenant debout, le visage éclairé dans la nuit par une lampee tel un sinistre Yokai !

1. Transformation Bakeneko

 yokai bakeneko

Illustration de Joanna Grodecka

Les croyances populaires japonaises reposaient sur le fait que plus un chat était agé plus il y avait de chance qu'il se transforme en bakeneko. Une fois transformé la taille de la bête pouvait devenir énorme. Et plus il grandit, plus les pouvoirs magiques du Yokai bakeneko augmentent aussi.

Le cousin du Babeneko (nekomata) après sa transformation, avait sa queue qui se divisait en deux.

Dans les préfectures d'Ibaraki et de Nagano, il y a des légendes qui racontent que des chats agés de 12 ans se transformaient en bakeneko.

Dans le district de Yamagata, dans la préfecture d'Hiroshima à Yagamata, les légendes rapportent que les chats tuaient leur maitre pour voler leur identité et leur place le jour de leur 7ème année.

En raison de cette superstition, les japonais adoptaient des chats uniquement pour un nombre d'années limitées. Cette peur a poussé les humains à tuer des chats pour vaincre les malédictions et les mauvais présages.

Mais en réalité, cela a uniquement contribué à alimenter le folklore car un chat domestique tué de manière brutale revenait dit on pour tourmenter son maitre tel un chat fantôme !

2. Chat Oiran

geisha-chat

Illustration de Luna Poto - geisha chat

Une oiran est une courtisane de haut rang. La légende des Bakeneko Oiran nous vient de l'ère Edo. Un Bakeneko aurait pris forme humaine et travaillé comme meshimori onna (serveuse ou courtisane de bas étage) dans une auberge du quartier Shinagawa-juku.

Certains faits racontent que certains bakeneko prenaient la forme de belles oiran afin de charmer les hommes dans la rue.

La seule façon de les démasquer était de scruter leur ombre qui était toujours celle d'un grand chat.

Le second indice était l'appétit des oiran pour les arretes de poissons et les fruits de mer...

On pense que l'image du Bakeneko Oiran est née du fait qu'il était inacceptable pour les courtisanes de manger devant leurs clients.

Au petit matin et après avoir vérifié que le client était toujours endormi, elles se jettaient sur les restes du repas. Si par inadvertence, les hommes se réveillaient, il est possible qu'ils aient mal interpreté ce qui se passait sous leurs yeux (surtout après une nuit de beuverie).

POUVOIR BAKENEKO

Les histoires de Bakeneko nous racontent que la forme préférée de ces chats sournois est celle de leurs propriétaires. Cette transformation rendrait les chats si heureux qu'ils mettraient des serviettes sur leur tête et danseraient. 

1. Pouvoir du demon chat

chat fantomeBakeneko estampe de Utagawa Kunisada 

Il peut :

  • manipuler les morts
  • posséder les humains
  • maudir (ou tuer) ses anciens propriétaires (s'il en a en envie)

Parmi les autres pouvoirs du mythique Bakeneko, on peut citer la capacité de créer des boules de feu avec sa queue.

Il existe de nombreuses créatures et esprits yokai dans les vieux contes et légendes du pays du soleil levant qui possèdent des capacités similaires. Le démon Kitsune est lui aussi polymorphe. Il se transformait en femme pour tromper les hommes credules. Le yokai yokai tanuki était lui aussi démoniaque en certains points et mangeait les humains !

Même si le folklore japonais relate des histoires ou les chats pourraient parler, cela n’est pas avéré. Les japonais auraient interprété à tort les miaulements du chat comme un langage humain.

2. Bobtail Japonais : chat à queue courte

Bobtail JaponaisSource image Royal canin / Chat bobtail japonais

Pendant l'air Edo (1603-1867), les japonais pensaient que les chats à longue queue pouvaient ensorceller et posséder leurs victime. Il était donc coutume de couper la queue des chats dès leur plus jeune age. Ce serait la raison pour laquelle il y a tant de chats a queue courte au Japon !

3. Chat maléfique

Les mythes populaires selon lesquelles les chats sont la sources de phénomènes étranges ne se limitent pas au Japon. En Chine, on raconte que si un chat était élevé pendant trois ans par des humains, il se mettait à les ensorceler.

Cela concerne d’autant plus les chat à queue blanche. C’est pour cela qu'il y en a si peu au sein des familles chinoises. 

Chat mythologie japonaise : les différents types 

Malgré les terrifiantes légendes des Bakeneko, les chats ne sont pas détestés dans tout le Japon. Ils ont joué un rôle important dans la culture japonaise à bien des égards.

1. Maneki Neko

C’est l’un des chats porte-bonheur du Japon. On le voit assis à l'entrée des magasins avec une patte levée.

Le Maneki Neko traditionnel ressemble généralement au chat bobtail japonais. L'origine du Maneki Neko vient de la légende du chat qui en attirant l'attention d'yn samourai avec sa patte l'aurait sauvé d'être froudroyé par un éclair.

2. Nekomata

NekomataSource illustration Dark Asie

C'est une race particulièrement monstrueuse de bakeneko. Ce monstre-chat à deux queues se trouve dans les villes et les villages. 

On pense que la légende des nekomata diaboliques est née de la peur et des mythes populaires tels que la résurrection des morts lors d'un enterrement ou la malédiction sur sept générations si un chat est tué parr un humain.

Dans les croyances populaires, les chats et les morts sont également liés. En tant que carnivores, les chats ont un sens aigu de la détection de l'odeur de la pourriture. On pensait donc qu'ils avaient la capacité de contrôler les cadavres. On considère parfois que le kasha, un yōkai qui vole les cadavres des morts, est un nekomata.

Seuls les chats les plus âgés, les plus grands, et avec les plus longues queues se transforment en ce monstre redoutable. Ces chats monstres sont aussi capables de marcher sur leurs pattes arrière et de parler des langues humaines. 

CULTURE CHAT AUJOURD’HUI

Bakeneko art

Il était commun pendant toute la période Edo de représenter des chats dans l'art ukiyo-e. Des artistes comme Hiroshige Utagawa et Kuniyoshi Utagawa étaient à l'avant-garde de ce mouvement. Pendant la période Meiji (1868-1912), le romancier Soseki Natsume a poursuivi cette tendance féline avec le roman I Am a Cat, qui est devenu un célèbre ouvrage de la littérature japonaise.

La popularité des chats se poursuit aujourd'hui dans la culture actuelle grâce à Hello Kitty, un adorable félin issu du mouvement Kawaii

Bakeneko Manga

Soul eater 

bakeneko chat

Dans le manga nippon soul eater la socière Blair est un bakeneko chat. Elle a de puissant pouvoirs magiques. Tout comme les Oiran bakeneko ce personnage a un physique très séduisant lorsqu'elle se transforme en humaine. Elle fait tourner la tête de plusieurs personnages de l'animé. Tous ces pouvoirs et attaques spéciales sont liés à Halloween ce qui est un discret rappel au festival matsuri à l'effigie du chat yokai !

One punch Man

Nekomata manga dessinNekomata manga dessin / Miaou affronte des heros dans le manga One Punch Man

Dans le manga One punch man, on peut voir toute la perfidie d’un démon chat. L’auteur ONE s’est inspiré de cette légende japonaise pour le personnage de Miaou. Tout comme l’illustre chat yokai, il a la capacité de contrôler les hommes en les transformants en monstre.

Bakeneko Matsuri

Bakeneko MatsuriSource de l'image nipponconnection / Femmes portant un yukata et un kimono japonais

Le fantastique festival Bakeneko se tient chaque année à la mi-octobre depuis 2010 à Kagurazaka. Kagurazaka fait partie du quartier populaire de Shinjuku à Tokyo. C'est une parade sur le thème des chats qui se tient normalement environ deux semaines avant Halloween.

Ce défilé  a lieu à Kagurazaka car l'auteur du célèbre roman japonais "Je suis un chat", Natsume Soseki, a vécu dans cette région. Alors c'est le lieu idéal pour combiner le yokai bakeneko avec les fantômes, les diables et les démons d'Halloween...

Tout le monde est invité à s'y rendre, quel que soit l'âge, le sexe ou la nationalité. Même si tu n'aimes pas les chats, nous te recommandons d'y aller car les bakeneko ne sont pas des chats normaux après tout.

Le Bakeneko existe-il vraiment ?

Il y a un vrai engouement aujourd'hui pour les bakeneko à travers la litterature, les mangas ou les festivals. Car comparativement au Nekomata; ils ne sont pas tous malfaisants.

Les chats japonais Nekomata prennent un grand plaisir à créer le chaos, à provoquer des incendues, à faire chanter les humains et à les asservir, hors ce n'est pas le cas des Bakeneko !

Si tu discutes avec des Japonais, la plupart seront d'accord pour affirmer qu'il y a très peu de chance qu'un vieux chat grassouillet se transforme en un terrible monstre. Mais dans le doute, et par superstition, certains continuent de faire tourner la queue des jeunes chats à titre préventif.

Avec les caractéristiques étranges ou exceptionnelles que les chats ont tendance à avoir, il n'est pas surprenant que les histoires de Bakeneko et de Nekomata se soient si populaire dans le Japon d'aujourd'hui !

Tellement populaire que nous proposons quelques produits à l'eur effigie. Car après tout on est fan de ces petites boules de poils !

Vêtement chat


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.