Tanuki

Kitsune, Tanuki -

TANUKI

Ce n’est ni un blaireau, ni un raton laveur mais attention gardez un oeil sur le tanuki yokai !

Le tanuki (狸) est une créature surnaturelle du folklore japonais. C'est un Yokai (妖怪 - démon japonais) qui possède des pouvoirs magiques. Il ressemble à un raton laveur.

Tu es sur le point de découvrir l'un des plus grands symboles de la culture japonaise. Il est mignon, tout doux, parfois même ridicule mais dispose de grands pouvoirs magiques. Et son gros plus ? Il a des testicules géantes qu'il utilise pour réaliser des exploits étonnants. Découvre le célèbre Tanuki via un souvenir noren japonais :

Noren Japonais


Les Tanuki et les renards se ressemblent à première vue. Ce sont tous deux des canidés sauvages de petite taille, originaires du Japon. Ils s’adaptent tous deux à un large éventail d'habitats, y compris les villes. Si tu connais un petit peu les contes et légendes japonaises, tu es sensé savoir qu’ils ont tous deux des pouvoirs de métamorphose. Ils les utilisent pour tromper la population japonaise. Ils se ressemblent tellement que les japonais ont crée un mot pour les définir ensemble. Le mot jukugo kori
狐狸こり, se compose des kanji utilisés pour les tanuki 狸たぬき et kitsune 狐きつね.

Mais ils ont aussi de nombreuses différences. Le renard est connu dans le monde entier et son image apparaît dans la mythologie de nombreux pays. Mais le tanuki est unique au Japon. Les Occidentaux qui ont été les premiers à rencontrer les tanuki et le folklore nippon qui l’entoure ont totalement déformé la traduction de son nom. À ce jour, la plupart des Occidentaux n'en ont jamais entendu parler.

Alors que le kitsune a conservé une aura à la fois dangereuse et d'émerveillement, le Tanuki magique est devenu le genre de personnage avec lequel tu apprécieras prendre une tasse de saké. C'est un être malicieux et un farceur, terre-à-terre et carrément paillard. Quand nous arriverons à la partie sur ses boules magiques, ne me dis pas que je ne t’avais pas prévenu.

 TANUKI et KITSUNE

Tanuki Japon


Ces démons peuvent tous deux vous faire croire qu'ils sont humains. Mais chacun a un déguisement préféré différent. Il y a des histoires sur des Tanuki qui pratiquent la même illusion que celle du Kitsune. Pendant la grande ère samouraï ces kami démoniaques adoraient se  faire passer pour des belles et magnifiques femmes afin de séduire les hommes. Ce dernier se réveillera le lendemain matin dans un tas de feuilles au milieu des bois ou parfois même d’un cimetière.

Si tu souhaites en savoir plus sur le démon renard, je t’invite à lire notre article sur le renard japonais et ses légendes.

Contrairement au yokai kitsune, le déguisement préféré des Tanuki est celui d'un moine bouddhiste. Il y a même un nom japonais pour les Tanuki déguisés de cette façon : tanuki-bōzu 狸坊主たぬきぼうず.

Une association très forte avec le bouddhisme accompagne la mythologie des Tanuki (c’est également le cas entre le kitsune et le shintô). Cependant sa relation à la religion est différente. Quand on voit un Tanuki bozu représenté dans une estampe japonaise, il est toujours bien nourri et d'apparence confortable.

Les Tanuki aiment se réunir entre eux pour imiter les activités humaines. Il copient des rituels bouddhistes comme les funérailles. Ils se rassemblent dans les cimetières la nuit à l'aide de lanternes japonaises, en imitant des chants. Les Tanuki bozu copient même la plupart des activités comme l'écriture. L’Auteur Zack Davisson a traduit l'un de ces contes :

«  Les Tanuki prétendaient être des moines du temple shintô de Murasaki Otoku de Kyoto, et avaient fait vœu de silence, ils ne pouvaient donc communiquer que par des notes écrites.

Or, l'écriture d’un des moines étaient des plus particulières. Il mélangeait librement les styles de la calligraphie chinoise et japonaise. Les écrits comportaient des fioritures étranges que Heigo n'avait jamais vues auparavant. Il y avait également de nombreuses fautes de grammaire, et Heigo pensait que cela ressemblait au genre de choses qu'un Tanuki pourrait écrire. »

Il existe de nombreuses histoires de ce type d’écrits sur le Tanuki. Ils semblent prendre plaisir à imiter les figures importantes et influentes de la société japonaise. On dit aussi qu'ils se font passer pour des fonctionnaires du gouvernement. Ils frappent à votre porte, vous harcèlent pour que vous payiez vos impôts. Ou ils vous accuseront d'une infraction imaginaire à la loi.

Si vous pensez être harcelé par un Tanuki déguisé, les indices seront les mêmes que pour Kitsune.

  • Ils peuvent être un petit peu lumineux lorsqu'ils sont transformés.
  • S'il pleut, leur kimono restera au sec.
  • Si un Tanuki ne se concentre plus sur le maintien de son illusion, sa queue peut apparaitre

TANUKI YOKAI

Le Tanuki


Les Tanuki aiment aussi se transformer en objets. Ils peuvent se déguiser en arbres, en lanternes de pierre, et même en lune. Ils adorent faire le tour de la lune lorsque celle-ci est éteinte. Cela fait croire aux gens qu'ils sont devenus fous.

L'histoire classique des Tanuki-objet est celle de Bunbuku Chagama. Il existe de nombreuses variantes, mais en voici une :

« Un fermier sauve un Tanuki d'un piège et, en remerciement, il se transforme en théière pour lui. Le fermier pourra le vendre comme un objet afin d’obtenir de l’argent. Cependant, lorsque l'acheteur utilise son nouvel achat, le Tanuki ne supporte pas la chaleur, alors la bouilloire fait pousser une tête, des jambes et une queue. L’acheteur prend souvent peur et s’enfuit. Cette image est souvent représentée dans des œuvres d'art japonaise comme des gravures et des netsuke. 

Les Tanuki aiment aussi faire du bruit. Certains d'entre eux ne pratiquent aucune magie, ce qui prouve à quel point ils aiment la malice.

  • Ils effraient les gens la nuit en jetant des pierres sur leur maison.
  • Ils font tomber des seaux dans les puits.
  • Ils font claquer des casseroles et des poêles.
  • Ils lancent aussi une pluie continue de cailloux sur le toit d'une maison afin de faire croire aux habitants qu’il y a des fantômes.
  • Les Tanuki sont célèbres pour leur tambourinage sur leur gros ventre. Dans les bois, ils utilisent ce son pour attirer les gens hors des sentiers battus jusqu'à ce qu'ils se perdent. 

Les Tanuki peuvent également imiter les sons. Cela donne l'impression aux gens d'entendre le tonnerre et les éclairs. L'amour des Tanuki pour l'imitation est même devenu périlleux pendant la période Meiji. Le Japon s'est ouvert à l'Occident à la fin du XIXe siècle et a commencé à se développer sur le plan technologique. Ils ont même copié le sifflet du train et le son "shu shu po po po" afin de tromper les conducteurs en leur faisant croire qu'une autre locomotive à vapeur venaient droit vers eux. À cette époque, il n'y avait qu'une seule voie ferrée partagée entre les trains allant dans les deux sens. Le chef de train s'arrêtait donc immédiatement pris de panique dans le but d’éviter une collision.

Mais aucun train n'arrivait jamais bien entendu...

Cela se produisit encore et encore jusqu'à ce qu'une nuit, le conducteur décida de continuer. Et il ne se passa rien. Le lendemain matin, il trouva un Tanuki mort sur les rails.

Certains voient dans ce récit une allégorie du choc entre le nouveau monde et le traditionnel, ou entre la technologie occidentale et la culture japonaise traditionaliste. Le train était effectivement un symbole puissant de l'occidentalisation. D'autre part, de vrais Tanuki morts étaient constamment trouvés sur les voies ferrées, alors qui peut dire que ce n'était qu'une légende ? 

POUVOIR TANUKI

Pouvoir Tanuki


Les Tanuki peuvent aussi produire une foule d'autres illusions. Ils achètent souvent des choses avec de l'argent qui se transforme ensuite en feuilles (après leur disparition, bien sûr). Ils peuvent faire voir aux gens des paysages complètement différents, les faisant se perdre même en territoire familier. Ils peuvent produire grâce à leur simple volonté des feu follet (comme le kitsune).

Découvre notre article sur kitsune si tu souhaites en savoir plus !

Kitsune

Et ils utilisent ce feu pour faire des farces aux gens bien entendu. Avant la lumière artificielle, c'était un bon moyen de faire croire à un fermier qu'il avait une conversation entière avec un autre qui fumait la pipe dans le noir. Ils aiment se moquer des pêcheurs en leur faisant croire que leur filet sont pleins de carpes koi. Lorsque ces derniers les remontent, ils se rendent compte de la supercherie !

Il y a aussi une légende qui raconte qu'un Tanuki a fait croire à un homme qu'il regardait un Tanuki transformé en joueur de shamisen. L'homme pense alors qu'il a tout compris. Il connaît l'identité du joueur de shamisen et prévoit de la révéler à la foule rassemblée. Alors qu'il s'apprête à exposer les Tanuki incognito, l'homme se rend compte qu'il regarde en fait le cul d'un cheval. 

Dans une histoire du célèbre romancier de l'ère Meiji, Natsume Soseki, un personnage lit un livre écrit par un Tanuki. L'auteur tanuki déplore le fait que les gens aient un tel mépris pour son espèce. Alors qu'il y a "une telle engouement autour de l'Occident etc… » Pourquoi faire toute une histoire de cette nouvelle tendance occidentale. Il parle notamment d’hypnotisme, et se lamente sur le sujet. Mais les Tanuki ne font ils pas la même chose depuis des siècles en se moquant du peuple?

LES BOULES DU TANUKI

Tanuki Art


Le légendaire Tanuki a clairement beaucoup de caractéristiques intéressantes. Mais il n'y a aucun doute sur la plus étrange et la plus unique : ses boules magiques.

Oui, c'est vrai. On dit que les Tanuki peuvent étirer leurs boules jusqu'à la taille de huit tatamis. Les Tanuki sont représentés en train d'utiliser leurs parties intimes comme :

  • voiles pour les bateaux,
  • des filets de pêche,
  • des parapluies,
  • des piscines,
  • des manteaux pour étouffer un ennemi...

Le mot "dépeint" semble être le plus important ici. Cet étonnant scrotum est représenté de manière énorme dans l'art. Mais pas tellement cité dans les histoires. La raison est qu’il s’agit d’un ajout ultérieur au répertoire des Tanuki. L'engouement pour les parties des tanuki a pris son envol à l'époque d'Edo, lorsque les artistes ukiyo-e se sont mis à illustrer le tout dans un style " Tanuki Art ".

Alors comment les Tanuki sont-ils arrivés à cette magie unique et cette démesure sur leurs parties intime ? Cela n'a rien à voir avec les prouesses sexuelles (ce n'est jamais une caractéristique des légendes des Tanuki). L'explication généralement acceptée est beaucoup moins amusante pour les Tanuki. Dans le passé, les métallurgistes de Kanazawa enveloppaient d'or la peau des testicules des Tanuki lorsqu'ils fabriquaient des feuilles d'or. Vous voulez marteler votre or sur la feuille la plus fine possible. Il vous faut donc une peau qui puisse s'étirer sur une longue distance sans se casser. 

Mais c'est sans doute le jeu de mots qui a fait pencher la balance : kin no tama "petite boule d'or" et kintama, argot pour "testicules". Les scrotums de Tanuki ont commencé à être vendus comme portefeuilles et porte-bonheur.

Il convient de mentionner ici que la culture nippone est beaucoup plus flexible que l'Occident en ce qui concerne ce genre d'humour sur les parties du corps. Par exemple, il existe une chanson traditionnelle pour enfants qui en parle et qui commence par  :

Tan Tanuki no kintama wa,

Kaze mo nai no ni,

Bura bura

C'est-à-dire en français :

Les boules de Tan-tan-tanuki,

même si le vent ne souffle pas

swing, swing

Voici une vidéo d'un Japonais qui chante la chanson, si tu souhaites apprendre la mélodie :

TANUKI STATUE

Tanuki Statue


Bien que les Tanuki soient farceurs et parfois même effrayants, ils ont toujours eu un bon côté.

Il y a des histoires comme celle du Bunbuku Chagama. « Un propriétaire se réveille pour trouver une famille de Tanuki dévorant les restes d'un festin. Il a pitié d'eux et commence à laisser de la nourriture dehors tous les soirs. Une nuit, des cambrioleurs entrent par effraction. Heureusement, deux gigantesques lutteurs semblent les chasser. La famille s'incline pour les remercier. Mais lorsqu'ils se lèvent, ils découvrent que leurs sauveteurs ont disparu. Plus tard, les Tanuki apparaissent dans un rêve et expliquent que les lutteurs étaient leur déguisement. »

Si vous voulez avoir des Tanuki de votre côté, faites-le avec de la bonne cuisine japonaise. On dit qu'ils aiment le poisson et les "haricots secs". Le plat appelé "soba tanuki" n'est pas appelé ainsi parce que les Tanuki l'aiment. C'est probablement parce que les morceaux de pâte croustillante saupoudrés sur le dessus ne contiennent rien. C'est donc une sorte d'illusion de tempura.

De nos jours, la représentation la plus courante de ces divinités est celle d’une statue Tanuki avec un ventre rond, un chapeau de paille et de grands yeux. Il dispose aussi parfois d’un tambour. Vous la verrez généralement à l'extérieur des magasins et des restaurants. C’est est en fait une réinterprétation de l’image du Tanuki au XXe siècle. Elle est généralement attribuée à une seule personne : Fujiwara Tetsuzō. C'était un potier de Shigaraki-yaki, un type de céramique fabriqué dans la préfecture de Shiga. C'est de là que proviennent la plupart des statues de Tanuki produites en série. Il y en a même des bizarres qui répondent aux goûts modernes (joueur de baseball tanuki avec d'énormes balles si ça intéresse quelqu’un?).

 L'histoire raconte que l'empereur Hirohito s'est rendu dans la ville de Koga en 1951. Koga est le centre de production de céramique de Shiga. La rue était donc naturellement bordée de statues de Tanuki brandissant des drapeaux pour honorer sa visite. L'empereur était si ému qu'il a écrit un poème sur les Tanuki. Les statues sont devenues très populaires après l'approbation de l’empereur japonais.

Le Tanuki est maintenant une simple sorte de porte-bonheur commercial. Cette créature aux pouvoirs mystiques qui a combattu les forces de la modernité et du changement est réduite à attirer les clients des restaurants. On peut supposer que nous devons tous nous adapter à notre époque. Le train a toujours a toujours été le plus rapide dans ces histoires, après tout. 

TANUKI JAPON

Fourrure Tanuki

Les changements du XXe siècle nous ont éloignés du véritable animal sauvage. La célèbre statue de Tanuki ne ressemble pas beaucoup à un vrai Tanuki. Cela arrive souvent lorsque les animaux se transforment en personnages folkloriques. Un ours en peluche ne ressemble pas non plus beaucoup à un grizzly.

Dans la vie réelle, les Tanuki ont un museau beaucoup plus pointu. Ils ressemblent davantage à des renards bruns duveteux (si en regardant cette photo, vous avez l'impression d'être un animal de compagnie tanuki, je ne vous en veux pas). Leur pelage duveteux est l'une des raisons pour lesquelles l'espèce vit partout dans le monde. Les Tanuki sont originaires de l'Extrême-Orient, de la Chine, du Japon, de la Corée à la Mongolie et à l'extrême sud-est de la Russie. À partir des années 1930, les Russes se sont intéressés à la douceur de la fourrure tanuki. Ils les ont même introduit dans la nature pour qu'ils puissent être chassés. Aujourd'hui, on les trouve dans toute l'Europe. En 2005, ils ont été aperçus dans le nord de l'Italie. Les Tanuki avaient réussi à traverser les Alpes. Dans certains endroits, comme en Finlande, ils sont parmi les carnivores de taille moyenne les plus courants. Leur fourrure est toujours utilisée commercialement, y compris au Jau pays du soleil levant, où elle sert de pinceau de calligraphie.

Le succès des Tanuki dans de nouveaux envirronement est dû à leur capacité d'adaptation. Il peut survivre loin au nord car c'est le seul canidé qui peut hiberner. Ils ont un régime alimentaire varié, mangeant tout ce qu'ils peuvent attraper ainsi que des aliments non carnés comme les baies. Ils peuvent parcourir un long chemin à la recherche d'un habitat approprié, et ils ont des portées plus importantes que les carnivores de taille similaire (jusqu'à 8-10 petits à la fois).

En clair, ils peuvent être très envahissants. Mais les scientifiques ont trouvé peu de preuves qu'elles aient un impact négatif sur la faune indigène. Mais, ils peuvent être porteurs de maladies et de certains parasites désagréables.

Les Tanuki sont si adaptables qu'ils peuvent aussi vivre dans les villes. C'est en fait mieux pour eux, à certains égards, que les zones rurales. Moins de concurrence de la part des chiens errants et beaucoup plus de restes humains. On estime qu'environ un millier de Tanuki vivent à Tokyo. Certains vivent dans des quartiers relativement boisés de la ville. On les voit souvent autour du sanctuaire de Meiji Jingu et on dit qu'ils vivent dans l'enceinte du Palais impérial. Mais on les voit aussi dans des zones totalement artificielles.

QU'EST-CE QUI N'EST PAS UN TANUKI ?

Tanuki Animal


Lorsque les Occidentaux ont commencé à écrire sur le Japon au XIXe siècle, il n'existait pas de mot anglais pour désigner les tanuki. La situation a donc commencé dans la confusion. Et elle l'est restée jusqu'à aujourd'hui.

Les érudits du folklore japonais l'appelaient : blaireau. Mais ce n’en est pas un. Ils ne sont même pas vaguement apparentés. Leur seule vraie ressemblance est qu'ils ont des marques noires sur le visage. De ce fait, ils auraient pu l'appeler un panda. Ils semblent aussi avoir ignoré le fait que le mot pour "blaireau" est en fait anaguma.

Il y avait une ambiguïté dans la nomenclature japonaise traditionnelle pour diverses créatures sans lien de parenté. Les Tanuki avaient d'autres noms locaux, notamment mujina et mami. Le mot mujina était également utilisé pour désigner toutes sortes de mammifères sauvages de taille moyenne, y compris le blaireau.

Cette confusion est parfois source de grand amusement. Dans la préfecture de Tochigi, par exemple, le Tanuki est appelé "Mujina". En 1924, lors de l'incident dit "Tanuki-Mujina" たぬき·むじな 事件じけん, les autorités de Tochigi ont interdit la chasse aux Tanuki et ont rapidement arrêté un chasseur qui prétendait être en train de chasser la mujina. L'homme a été traduit en justice, mais il a finalement été acquitté (le 9 juin 1925). Sa défense a fait valoir que la chasse à la "mujina" n'était pas interdite par la loi, que l'intention du chasseur était de poursuivre la mujina et que, par conséquent, selon la loi, il n'était coupable d'aucun délit.

En Français, le véritable animal est aujourd'hui généralement appelé « raton laveur ». Mais si vous lisez les écrits du XXe siècle sur le folklore, vous verrez encore des Tanuki appelés "blaireaux".

Peut-être que les tanukis se plaisent à être confondus. C'est une autre sorte de métamorphose, après tout. Et peut-être est-il bien mieux pour eux de pouvoir rester un peu mystérieux dans certaines contrées du monde. Au moins ils ne sont pas obligés de se tenir devant les magasins en souriant et en portant un chapeau de paille.

TANUKI AUJOURD'HUI 

Jeune Tanuki Masqué


Les Tanuki jouent toujours un rôle dans la culture japonaise. Si tu cherches des Tanuki au Japon, tu en verras des représentations partout. Chez Shogun Japon on aime particulièrement les affiches d'information du métro de Tokyo (comme celui ci-dessus). On y voit un adulte et un jeune Tanuki masqué. Ce sont les équivalents du lapin du métro parisien. Les Tanuki jouent leur rôle mignon petit animal et aussi de porte-bonheur commercial. 

TANUKI TEMPLE

Tanuki Temple


Si tu souhaites faire une rencontre mystique avec des Tanuki, visite quelques grandes attractions touristiques de Tokyo. À Akihabara, il y a un sanctuaire dédié aux Tanuki qui remonte à la fin du 17e siècle. Il y a le sanctuaire de Chingodo au temple Sensoji à Asakusa. Il possède deux grandes statues de Tanuki et organise un festival chaque année le 17 mars. L'histoire sur le site web du temple est la suivante : à la fin du 19ème siècle, le prêtre en chef de Sensoji a fait un rêve. Dans ce rêve, les Tanuki vivant dans le jardin de sa résidence officielle étaient ses gardiens. Un sanctuaire a donc été construit pour les honorer.

Etant donné qu’il s'agissait d'un rêve, nous avons notre petite idée sur son origine.

--------------

Shogun Japon est une communauté bienveillante, toutes les images de Shogun Japon sont réservées à un usage personnel, l'utilisation commerciale est interdite, si vous êtes l'auteur et que vous constatez que cette image est partagée sans votre autorisation, rapport DMCA, veuillez nous contacter


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.