Harajuku : que faire et que voir au pays de la mode Tokyoïte ?

harajuku

Passionné par la mode japonaise ? Vous rêvez de visiter le palais impérial du kawaii et du style Harajuku ? Pour vous, Harajuku, c’est simplement de jolies filles avec des chaussettes fluo ? 

Stop, ne cherchez pas plus loin !

Sur cette page, nous allons vous emmener à Harajuku et vous expliquer ce que ça représente pour les Japonais. Surtout, nous allons vous dévoiler les coins les plus incontournables du quartier. Certes, ils n’y sont pas tous, mais vous allez voir, c’est déjà beaucoup !

Harajuku, c’est un sous-quartier de Jingumae, qui se trouve à l’Ouest de Tokyo, dans l’arrondissement de Shibuya. Il est internationalement connu pour être le centre névralgique de la culture kawaii et de la mode japonaise.

Sans plus attendre, commençons par rappeler ce qu’est Harajuku.

Harajuku, Harajuquoi ?

visiter le quartier d'harajuku a tokyo

Harajuku (原宿 en japonais) est l'un des quartiers incontournables de Tokyo pour tout touriste et fan de mode. Il est situé entre les gares de Shibuya et Shinjuku sur la ligne en boucle JR Yamanote autour du centre de Tokyo. 

De nombreuses personnes descendent du train à la gare d'Harajuku pour visiter des lieux populaires tels que le parc Yoyogi, le sanctuaire Meiji et Omotesando, un boulevard de marques de luxe.

Harajuku abritait également le plus ancien bâtiment de gare en bois de Tokyo (photo plus bas). Elle a été réaménagée en juin 2020 à l’occasion des Jeux olympiques, avec des boutiques et des restaurants pour devenir la "nouvelle scène de Tokyo pour la culture et la création mondiales". 

Ce haut lieu de la tendance tokyoïte est réputé pour sa cuisine, sa mode, ses événements et bien sûr, pour être le berceau de la culture Kawaii. Outre le shopping, la mode et la restauration, Harajuku abrite l'un des sanctuaires les plus importants du Japon, le sanctuaire Meiji.

Des dernières tendances de la mode aux magnifiques monuments historiques, voici les meilleures choses à faire et à voir à Harajuku !

Comment se rendre à la gare de Harajuku ?

gare-harajuku

La gare de Harajuku sur la ligne JR Yamanote est le principal point d'accès, mais vous pouvez également accéder au quartier depuis la station Meiji-jingumae sur les lignes Chiyoda et Fukutoshin du métro de Tokyo

Elle se situe à deux stations au Sud de Shinjuku et à une station au Nord de Shibuya (140 yens depuis l'une ou l'autre station).

Voici une estimation des temps de transports jusqu’à la gare de Harajuku :

  • Depuis l'aéroport de Haneda : 50 minutes en train jusqu'à la gare de Harajuku.
  • Depuis l'aéroport de Narita : 1 heure 40 minutes en train jusqu'à la gare d'Harajuku.
  • Depuis la gare de Shinjuku : 4 minutes par la ligne JR Yamanote jusqu'à la gare.
  • Depuis la gare de Tokyo : 26 minutes par la ligne JR Yamanote jusqu'à la gare.

À l'extrémité Est d'Omotesando se trouve la station éponyme, qui est desservie par les lignes de métro Chiyoda, Ginza et Hanzomon. Il faut compter environ 10 minutes de marche entre la station Harajuku et Aoyama ou Omotesando et environ 20 minutes pour rejoindre le quartier de Shibuya.

Avant de vous plonger dans le quartier

Vous expliquer dans ses lignes ce qu’il y a à voir à Harajuku est un vrai problème… Pour illustrer ce propos, Harajuku agit sur vous comme un parc d’attractions. Si vous avez déjà mis les pieds dans un de ces parcs, vous comprendrez la notion de “surcharge sensorielle”... 

À Harajuku, le dépaysement est tel, que vous ne voulez rater aucune miette, quitte à tout prendre en photo ! Dans ce quartier, tous vos sens sont tellement en ébullition qu’ils produisent exactement ce même effet de dépaysement.

C’est là le cœur du problème, parce qu'il y a tant de choses à partager que c’est impossible de tout résumer ici. Il a donc fallu choisir, ce qui est loin d’être facile à Harajuku.

Finalement, nous omettrons volontairement les lieux “communs” à toutes les grandes villes, comme les boutiques de luxe et autres chaînes de fastfood, pour nous focaliser sur ce que vous ne trouverez pas ailleurs. Ces lieux qui font le charme de ce quartier.

Faire du shopping dans le temple de la mode nippon

Commençons par le plus évident, le shopping ! La plupart des gens se rendent à Harajuku pour cette raison, car c'est le centre des dernières tendances et de la mode à Tokyo

Quartier de renommée internationale, Harajuku est célèbre pour ses modes audacieuses et ses tendances culinaires farfelues, ses rues servant de défilés de mode pour les styles les plus extravagants.

Voici un aperçu des trois points forts que tout visiteur de Harajuku devrait découvrir.

La rue Takeshita (Takeshita Dori)

takeshita-tokyo

C’est LA rue principale emblématique et une étape incontournable d'un voyage à Tokyo. Situé à quelques pas de la gare d'Harajuku, ce paradis pour piétons d’environ 400 m de long est connu pour être le centre de la culture adolescente de Tokyo et pour être bondé la plupart des jours de l'année. 

D’ailleurs, si vous le pouvez, visitez-la un week-end, lorsque les jeunes locaux sortent en nombre et hauts en couleur. 

C'est ici, à “Takeshita Dori (竹下通り), que vous trouverez des barbes à papa arc-en-ciel plus grosses que votre tête et un éventail vertigineux de boutiques. Elles sont principalement destinées aux jeunes de la ville, qui sont friands des dernières tendances en matière de cosplay

Le “Harajuku style” n’est pas qu’une tendance, c’est un mode de pensée, une façon de s’affirmer comme aucune autre. Les styles qui la composent vont de la Gothic Lolita au Cyberpunk, en passant par le Visual Kei.

Pêle-mêle, vous pourrez y trouver des produits dérivés de vos idoles préférées, des articles de cosplay ou déguster de délicieuses crêpes (oui!). C’est aussi le lieu pour profiter d’une des spécialités du pays : les Purikura, ces fameuses cabines photo qui mixent avec brio le concept du photomaton et les filtres Instagram pour une expérience inoubliable et complètement kawaii !

Au-delà de toutes ces animations qui vous transporteront à coup sûr, nous avons retenu quelques adresses incontournables à Takeshita Dori :

  • 100 Yens Daiso Shop :

Dans la rue Takeshita , vous y trouverez quelques grands magasins comme Daiso qui reprend le principe des “Tout à 2€” bien connu dans nos contrées, mais avec 100 yens.

  • Harajuku ALTA :

Le Harajuku ALTA est un centre commercial qui propose une large gamme de vêtements vintage pour femmes. Au 2ᵉ étage, vous y trouverez le magasin rétro 3 Biki no Koneko, qui est très apprécié des fashionistas pour ses gammes de vêtements très diversifiées tout en gardant des prix très raisonnables.

  • WEGO :

Wego est une chaîne de mode populaire qui propose les dernières tendances et une section de vêtements vintage recyclés. 

  • Tutu Anna :

Si vous aimez la culture japonaise, vous avez forcément déjà vu ces longues chaussettes toutes mignonnes… Et Tutu Anna est l'adresse à ne pas manquer si vous en voulez une paire ! Ces chaussettes ludiques ajouteront une bonne dose de kawaii à votre tenue.

Comme presque partout à Harajuku, si la rue principale est trop fréquentée à votre goût, fuyez par une rue secondaire, qui sera probablement beaucoup plus calme et comportera autant de boutiques uniques et intéressantes.

La rue des Chats (Cat Street Tokyo)

cat-street-tokyo

Coupons tout de suite court à votre imagination, Cat Street (キャットストリート) n’est pas une rue occupée par les chats. Il existe plusieurs théories sur la raison de ce nom et selon certains, la rue abritait autrefois une importante population de chats errants.

D'autres prétendent que le nom fait référence à l'expression japonaise "le front d'un chat", utilisée pour décrire quelque chose de petit (comme la largeur de la rue).

Cat Street est une version plus adulte et posée de Takeshita Street, mais pas dénuée d’intérêt pour autant. Pour vous éloigner du courant dominant de la mode de Harajuku, c’est l’endroit parfait pour découvrir la véritable street fashion (mode de la rue).

Située entre Shibuya et Harajuku, elle abrite une variété de magasins allant des petites boutiques haut de gamme aux magasins de grandes marques internationales. 

Ici, pas de barbe à papa de toutes les couleurs et de chaussettes flashy (quoique…). Par contre, si vous désirez vous relooker dans un style plus adulte ou hipster, vous pourrez trouver n'importe quoi, un pull vintage unique ou une paire de chaussures de marque haut de gamme…

Quoi qu'il en soit, ce ne sont pas les boutiques qui manquent ici. Nous passons volontairement sur les marques “traditionnelles” que tout le monde connait et nous concentrons sur les surprises du coin.

  • Pink Dragon :

Il n'est pas difficile de rater l'œuf doré qui a littéralement été posé sur un piédestal devant ce magasin de mode. Bien que l'œuf lui-même marque la fin (ou le début) de Cat Street, le magasin attirera certainement votre attention lorsque vous passerez devant.

Décorée dans un style à la fois branché et rétro façon Rock 'n' Roll des années 1950, la boutique propose une collection de vêtements et d'accessoires très inspirés de cette époque.

  • Asoko :

Avec le concept "Apprécier la surprise", il est difficile de ne pas trouver quelque chose qui vous plaira. Avec plus de 1 000 articles japonais au design créatif exposés dans une boutique de style musée, vous trouverez assurément quelque chose qui vous étonnera. 

C'est un bon endroit pour acheter des souvenirs pour vous-même ou pour les amis et la famille, car les prix sont très intéressants !

  • Ragtag :

Si vous aimez les vêtements japonais d'occasion, cet endroit est fait pour vous. Chez Ragtag, vous pourrez trouver un large choix de marques, même de créateurs, pour une fraction de leur prix d'origine. 

L'extérieur vitré est difficile à manquer, et avec trois étages de vêtements à parcourir, vous trouverez sûrement quelque chose à votre goût. Les prix ne sont cependant pas exceptionnellement bas, alors ne vous attendez pas à faire des folies ici.

  • Le Ciel Blanc Omotesando :

Ce qui se passe à Vegas, reste à Harajuku. Ou presque ! Envie de vous marier au Japon ? Le Ciel Blanc est une chapelle nippone, avec un espace de fête et une cuisine pour célébrer votre occasion spéciale. Ils proposent une variété de forfaits pour votre journée exclusive.

  • Cat Street Gallery :

Un espace galerie d’art en plein cœur de Cat Street ! Qui sait ce que vous pourriez trouver par hasard le jour de votre visite ? Vous n’êtes pas à l’abri d’un coup de cœur.

Cat Street est peut-être une rue secondaire de Harajuku, mais elle n’est pas à une curiosité près ! Cette rue piétonne est remplie de nombreux petits magasins indépendants, de restaurants et de cafés. C'est un endroit populaire pour traîner parmi les hipsters de Tokyo.

L’avenue Omotesando

tokyo-omotesando-shopping

Située juste au sud de Takeshita Dori se trouve l’avenue Omotesando. Elle est bordée d’arbres et s’étire sur près de 1 km, ce qui lui vaut le surnom de “Champs Élysées de Tokyo”. Elle en a d’ailleurs repris les codes du luxe avec toutes ces boutiques à l'effigie des grandes maisons et ces cafés et restaurants pour une clientèle plus aisée.

Cela dit, le quartier Harajuku étant une véritable pochette surprise, Omotesando n’est pas en reste à ce niveau et offre quelques pépites.

  • Kiddy Land :

Kiddy Land est le temple des produits dérivés japonais pour toutes les franchises emblématiques japonaises et étrangères. Sweatshirt Star Wars ? Oui. Des pinces à cheveux Hello Kitty ? Pas de problème. Sac à dos Pokemon ? Évidemment. Vous avez rêvé de la veste du manga Naruto ? Il y a toutes les chances que vous la trouviez ici. 

Ici, vous pouvez facilement trouver des souvenirs à ramener à vos amis, ou même faire quelques achats pour vous-même. L'un des articles phares de la boutique est la peluche du personnage populaire Rilakkuma.

  • Omotesando Hills :

Ouvert en 2006, Omotesando Hills comprend six étages, une centaine de boutiques, des cafés et des restaurants haut de gamme. Le bâtiment a été conçu par le célèbre architecte Ando Tadao et présente des éléments de design intrigants. 

Le complexe commercial est l'établissement le plus en vue d'Omotesando, s'étendant sur environ un quart de l'avenue. Les appartements sont situés au-dessus des magasins.

  • Harajuku Chicago :

Cette boutique propose une grande variété de vêtements de style vintage, dont des manteaux de baseball et des kimono japonais traditionnels.

  • LaForet Harajuku :

LaForet Harajuku est un complexe commercial tendance en forme de labyrinthe, composé de sept étages de boutiques de mode et de magasins, principalement destinés à un public jeune et féminin. 

À l'intérieur, vous trouverez des boutiques de marques locales de Tokyo juste à côté de boutiques internationales réputées. Offrez-vous une métamorphose “Harajuku Style” en vous habillant de haut en bas.

Au 2ᵉ étage, vous trouverez de nombreuses possibilités de restauration. Enfin, au dernier étage, se trouve le musée LaForet, qui accueille régulièrement des événements et expositions. 

  • Tokyu Plaza Omotesando Harajuku :

Ouvert en avril 2012, cet établissement est l'un des plus récents du quartier. Le bâtiment au style design et à l’entrée très psychédélique avec ses miroirs abrite plusieurs étages de boutiques de mode et de lifestyle.

Au dernier étage, un Starbuck avec un agréable rooftop vous accueillera pour profiter de la vue sur le quartier et le ballet incessant sur le passage piéton en contre-bas.

  • Oriental Bazaar :

L’Oriental Bazaar est une des plus grandes boutiques de souvenirs de Tokyo ! Elle est très populaire auprès des voyageurs étrangers à la recherche de souvenirs typiquement japonais. 

Elle propose des kimonos, de la vaisselle, des lampes, des poupées, des meubles et des articles liés aux samouraïs. Le magasin s'étend sur trois étages et possède une façade rouge et verte qui imite l'architecture japonaise traditionnelle, notamment celle des temples. 

Les voyageurs qui passent devant ne devraient vraiment avoir aucun mal à le trouver, tant il tranche dans le quartier.

Omotesando est une avenue cosmopolite et pleine de charme. Même si la présence des grandes maisons de luxe n’offre pas de raisons de s’étonner, ça n’empêche pas le coin de réserver quelques surprises.

Ou manger à Harajuku ?

bar-animaux-tokyo

Faire son shopping, ça creuse, surtout dans un quartier aussi éclectique et intense que Harajuku. Après les galeries, les nombreuses boutiques et les grands centres commerciaux, place aux plaisirs du palais. Mais vous allez voir, même pour se restaurer, la capitale nippone des styles sait surprendre !

  • Owl Village Cafe Harajuku :

Situé dans une petite ruelle à quelques dizaines de mètres au nord de la rue Takeshita, le Owl Village Cafe Harajuku vous permet de passer un petit moment plein de douceur avec des hiboux et des chouettes !

Vous pourrez vous restaurer et vous détendre avec ces mignonnes créatures, en jouant, en les tenant et même en prenant des photos avec elles.

  • Hedgehog Cafe :

Le Hedgehog Cafe offre aux visiteurs une expérience unique d'interaction avec d'adorables petits hérissons ! C'est l'un des endroits les plus rares au monde où vous pouvez toucher, tenir et jouer avec des petits hérissons et prendre des photos avec eux. 

Il existe actuellement deux cafés-hérissons à Tokyo : Harajuku et Roppongi. Celui de Harajuku se trouve à une cinquantaine de mètres de la station de métro Meiji-jingumae en allant en direction du pont Olympique et du parc Yoyogi. 

  • Tokyo Snake Center :

Les animaux mignons comme les hiboux et les hérissons ne sont pas pour vous ? Alors pourquoi pas des serpents ? Le Tokyo Snake Center à Harajuku est le premier café au Japon où les clients peuvent boire un café en compagnie de serpents !

Vous pourrez le trouver à l’angle de l’avenue Omotesando, à l’opposé des centres Tokyo Plaza et LaForet du côté du restaurant Ichiran Ramen.

Le café abrite différentes sortes de serpents colorés et les clients peuvent les toucher ou les mettre autour du cou et prendre des photos !

  • Tamawarai :

Revenons à quelque chose de plus conventionnel, mais pas trop, avec le restaurant Tamawarai. Il s’agit d’un restaurant de nouilles soba qui a reçu une étoile Michelin en 2015. Depuis, il attire une file d'attente de clients à l'extérieur tous les jours. Les réservations sont recommandées en semaine (le week-end, c'est premier arrivé, premier servi).

Le restaurant se trouve à l’Est de Cat Street et au Sud de Omotesando, au 23 Jingumae.

  • Roastery by Nozy Coffee :

Ce petit restaurant, situé sur Cat Street, 150 m au Sud du magasin RagTag, sert des beignets fraîchement frits et des cafés d'origine unique dont les grains sont torréfiés sur place. 

  • WaraTako :

À 50 m au Nord du RagTag, sur Cat Street, le Waratako vous servira une des attractions culinaires de la ville : les takoyaki. Ce sont des boulettes de calmar frites et elles ont généralement du succès auprès des touristes !

  • Burger Stand Fellow :

Enfin, pour ceux qui n’aiment pas trop prendre de risques ou pour les amateurs de viande de bœuf, il y a Burger Stand Fellows. Ne vous laissez pas miner par la devanture minuscule et semblant venir d’une autre époque, ici les hamburgers sont faits à la main et grillés sur un feu de charbon de bois.

Pour vous rassasier “à l’occidentale”, rendez-vous au Sud-Est d’Omotesando au 8 Kitaaoyama, derrière le CrayonHouse.

Vous savez où aller faire les boutiques et de bonnes affaires dans les multiples adresses de shopping. Vous connaissez maintenant quelques bons plans pour manger dans des lieux atypiques. Pour la suite, vous aurez peut-être envie de flâner dans un endroit plus calme…

Les lieux incontournables d'Harajuku

Quand Harajuku commence à vous épuiser, rien de plus recommandé qu’une “simple” balade dans un écrin de verdure, ou pourquoi pas, une halte dans un des nombreux lieux dédiés à l’histoire japonaise ?

C’est ce qui fait la richesse de la capitale nippone, il est aisé et rapide de passer d’une ambiance à une autre. Visiter Tokyo peut être un casse-tête pour s’y retrouver, mais un vrai régal quand on s’y laisse porter.

Parc Yoyogi

parc-yoyogi

Le parc Yoyogi (代々木公園) est une véritable oasis dans la jungle de béton ! Vous y trouverez toujours du monde, des employés de bureau aux familles avec enfants et chiens, en train de se détendre dans ce grand espace vert. 

Apportez une couverture de pique-nique ou utilisez l'un des nombreux bancs du parc, et détendez-vous en regardant les nuages ou en écoutant le vent qui caresse les arbres.

Yoyogi est l'un des plus grands parcs urbains de Tokyo (plus de 70 hectares), avec de larges pelouses, des étangs et des zones boisées. C'est un endroit idéal pour faire du jogging, pique-niquer et pratiquer d'autres activités de plein air.

Bien qu’il soit au cœur de la ville, le parc offre une nature riche et une atmosphère sereine dans un vaste espace. Le Central Park de la capitale du Japon où de multiples événements et festivals y sont organisés tout au long de l'année. 

Musée Meiji Jingu

    Tant que vous êtes dans le coin, profitez-en pour visiter le musée Meiji Jingu qui a été conçu par le célèbre architecte japonais Kengo Kuma. Il a été dessiné pour se fondre dans son environnement boisé et il présente d'importants objets culturels de l’histoire du pays du soleil levant.

    Temple Meiji

    parc-meiji-tokyo

    Le sanctuaire Meiji est un endroit idéal pour se détendre et échapper à toute l’agitation de la fourmilière du district Harajuku. C’est le sanctuaire japonais et l'un des sites les plus populaires de Tokyo. 

    Niché dans le parc Yoyogi, le sanctuaire Meiji qui fut construit en 1920, est dédié à l'empereur Meiji et à l'impératrice Shoken et a été construit après le décès du couple royal. Le complexe a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, mais a été reconstruit.

    Les visiteurs traversent deux impressionnantes portes torii avant d'arriver au complexe principal, où ils peuvent prier, faire des offrandes et acheter des amulettes. Une fois dans l'enceinte paisible du sanctuaire, on a l'impression que l'effervescence de Harajuku est une planète lointaine.

    Sanctuaire du Togo 

      Le sanctuaire Togo est un sanctuaire shinto dédié à l'amiral Togo, qui a vaincu la flotte russe lors de la guerre russo-japonaise en 1905. Le marché d'antiquités Togo se tenait autour du sanctuaire le premier dimanche de chaque mois, mais il a malheureusement été supprimé en décembre 2009.

      Musée de Nezu

        Le musée Nezu possède une collection d'œuvres d'art d'Asie de l'Est qui comprend divers objets provenant du Japon, de la Chine et de la Corée. Le bâtiment du musée et les salles d'exposition ont un design simple et élégant et un grand jardin japonais traditionnel à l'extérieur du bâtiment peut être exploré.

        Musée d'art Ota Memorial

          Le petit et élégant Ota Memorial Museum of Art expose des peintures et des gravures ukiyo-e sélectionnées parmi la vaste collection de feu M. Ota Seizo, qui comprend plus de 10 000 pièces d'art. Les expositions changent tous les mois.

          Stade national Yoyogi

            Construit pour les Jeux olympiques de Tokyo de 1964 par le célèbre architecte Tange Kenzo, le stade a accueilli les compétitions olympiques de natation. Il est désormais également utilisé pour les compétitions de patinage sur glace et de volley-ball, les concerts et divers autres événements.

            Vous le voyez, Tokyo est une ville magnifique qui surprend à chaque coin de rue. Passant d’un éclectisme et d’une euphorie grisante à un calme désarmant à travers les monuments historiques, le quartier Harajuku regorge de secrets qu’il n’hésite pas à partager avec ceux qui les trouvent.

            Si vous désirez en apprendre plus sur les lieux à voir lors d'un séjour au Japon, n'hésitez pas à consulter notre article de blog...

            À vous maintenant de visiter Harajuku !

            Grâce à cet article, vous avez eu un aperçu de l’effervescence qui règne dans l’un des quartiers de Tokyo les plus populaires. Finalement, Harajuku est à l’image du pays, un quartier qui allie modernité et traditions comme aucun autre. 

            Vous avez pu vous rendre compte du mariage réussi entre l’euphorie de la jeunesse et le zen des cerisiers en fleurs qui règne à quelques pas. Aussi, les références à l’histoire japonaise ne manquent pas avec les musées et les temples.

            Vous savez désormais où faire votre prochaine séance de shopping ! Mais vous n’avez peut-être pas prévu de vous rendre au pays du soleil levant dans un avenir proche, dans ce cas, nul doute que vous trouverez votre bonheur sur notre boutique !

            Mais pour respecter les différents styles de vêtements japonais Harajuku, vous devrez en apprendre plus sur ces derniers (et ces sous-styles !) qui font de Harajuku, une capitale mondiale du kawaii et de la mode !

            article de blog sur le style japonais harajuku


            Écrire un commentaire

            Les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés