YAMATA NO ORICHI

Dragon Japonais, Ninja -

YAMATA NO ORICHI

Yamata no Orochi est un serpent géant à huit têtes et huit queues. Cette créature mythologique est une chimère. Ce dragon a un ventre et des yeux rouges brillants. Ce monstre a un corps si grand qu'il peut recouvrir huit vallées et huit collines. Des sapins et des cyprès poussent sur son dos. Le corps de cette créature mythologique est couvert de mousse.

Contrairement aux dragons japonais considérés comme des créatures célestes bienfaitrices à l’image du dragon Shenron dans dragon ball, le Yamata No Orichi est démoniaque.

Nous allons vous expliquer pourquoi dans cet article !

Dragon JaponaisLA LÉGENDE JAPONAISE

Dans le folklore nippon le Yamata no Orochi apparaît dans les premiers documents écrits japonais, le Kojiki et le Nihongi. Sans aucun doute, la légende shinto remonte encore plus loin dans la préhistoire, c'est un démon à craindre autant que le yokai vengeur hannya. Nous proposons d'ailleurs un T-shirt style japonais à leur effigie...

t-shirt-style-japonais

 

Il y a des siècles, le kami de la tempête et de la foudre, Susanoo, a été chassé du royaume céleste (Takamagahara) et est descendu sur terre au mont Torikama à la source de la rivière Hi dans la province d’Izumo.

Il vit des baguettes flotter en aval. Devinant que cela signifiait que quelqu'un vivait plus en amont, il a suivi la rivière jusqu'à ce qu'il rencontre un couple d’ancêtres Ashinazuchi et Tenazuchi, qui pleuraient. Ainsi que leur fille, Kushinada-hime vêtue d’un splendide kimono japonais.

Kimono Japonais


Lorsque le mythique dieu guerrier leur demanda pourquoi ils pleuraient, ils lui expliquèrent qu'ils avaient jadis huit filles, mais que chaque année, le démon et serpent à huit têtes et huit queues Yamata no Orochi en demandait une en sacrifice. Son corps s’étendait sur huit sommets et huit vallées, des yeux rouges comme une plante-lanterne chinoise et il était couvert de mousse et d'arbres. Son ventre était enflammé et couvert de sang.

Il ne leur restait plus que leur huitième et dernière fille, Kushinada hime. Tout leur descendants été descendantes avaient trépassé. Bientôt, il serait temps pour Yamata no Orochi de procéder à l’un de ses rites sacrés de prédilection : le sacrifice humain. Le couple se lamentait sur le fait qu'il ne pouvait rien faire pour sauver leur seule fille restante des griffes de ce dragon des ténèbres.

Demon Japonais


Susanoo expliqua qu'il était le frère aîné de la déesse du soleil Amaterasu, et qu'il offrait de tuer la bête en échange de la main de Kushinada hime en mariage. Le couple de vieilles personnes  accepta et Susanoo mis en œuvre son plan pour vaincre le serpent.

Dans la culture japonaise il est dit que Susano-o transforma Kushinada-hime en peigne et la plaça dans ses cheveux. Ensuite, il demanda au couple de personnes âgées de brasser du saké. Puis de construire une clôture autour de leur maison avec huit portes. Il leur a ensuite fait construire une plate-forme et placer une cuve pour contenir le saké à l'intérieur de chaque porte. Après avoir versé le saké dans les cuves, il leur demanda de se cacher et d’attendre !

Une fois les préparatifs terminés, ils attendirent tous. Le Yamata-no-Orochi sorti l’une de ses têtes de sa caverne et se dirigea vers son divin sacrifice. Tous les serpents aiment le saké, et le Yamata-no-Orochi n'est pas différent. Chacune de ses huit têtes plongea dans une cuve et but profondément le saké qu'elle contenait. Après avoir tout englouti, il était tellement saoul qu'il s'évanouit !

Ayant observé tout cela depuis sa cachette, le dieu du tonnerre surgit en dégainant son épée. Il envoya Yamata-no-Orochi au royaume des morts. La rivière Hii devint rouge de sang du démoniaque dieu de la mer.

Kami


Alors qu'il coupait l'une des queues du serpent, l'épée de Suasano-o se planta dans quelque chose de dur, et la lame se brisa.

Il trouva une épée tranchante logée à l'intérieur. Il sortit la grande lame de la queue du serpent et, réalisa qu'il ne s'agissait pas d'une épée ordinaire. Il l'offrit à sa soeur aînée Amaterasu, la divinité du soleil et la souveraine de Takamagahara. Cette épée fut appelée Kusanagi-no-tsurugi (La grande épée Kusanagi), et devint l'un des trois grands trésors impériaux du Japon dans la mythologie nippone.

Le Yamata-no-Orochi ayant été tué et Kushinada protégée, Susano-o chercha dans le pays d'Izumo un endroit approprié pour construire un palais impérial. En arrivant à Suga, Susano-o déclara : "Mon cœur se sent si bien ici. C'est l'endroit que je cherchais !" Et c'est là qu'il construisit son palais. Quand il eut terminé, un grand nuage apparut, et en regardant le ciel, Susano-o récita à haute voix ce poème :

"Yakumo-tatsu
Izumo Yaegaki

Tsuma-gomi ni
Yaegaki tsukuru
Sono Yaegaki o"

Ce qui signifie :

"Izumo est une terre protégée par des nuages en abondance
Et comme cette terre d'Izumo

Je vais construire une clôture pour protéger le palais
Où ma femme va vivre
Comme les nuages de ce pays d'Izumo"

Susano-o nomma alors son beau-père Ashinazuchi comme gardien du palais, ou il vécut avec sa femme  Kushinada-hime...

On dit que le poème récité par Susano-o est à l'origine de la poésie japonaise comme le waka et le haïku.

LIEUX CULTES JAPONAIS

Village Japonais

Lieux de visite figurant dans la légende du Yamata-no-Orochi

Tout d'abord, et c'est le plus important, on dit que cette légende nippone fait référence à la rivière Hii elle-même, et aux tentatives de contrôler les inondations récurrentes qui ont fait de grands dégâts dans les zones environnantes. Une autre version de cette légende trouvée dans le Nihon Shoki fait référence à Kushinada-hime comme Kushi-inada-hime, un nom qui utilise les caractères pour "rizière", et Susano-o la sauvant du Yamata-no-Orochi peut être considérée comme une métaphore pour les tentatives de protection des rizières contre les inondations. La plupart des zones liées à cette légende se trouvent le long de la rivière Hii.

Dans la réalité, la zone où Susanoo a rencontré Kushinada-hime s'appelle Torikami. Cela se situe près du cours d'eau supérieur de la rivière Hii dans la ville d'Oku Izumo, au sud de Shimane.

Il est dit que le sanctuaire d'Orochi abrite un morceau de la queue du Yamata-no-Orochi.

Ama-ga-fuchi, un bassin profond où les eaux de la rivière Hii ralentissent, aurait été l'endroit où vivait le Yamata-no-Orochi. Il se trouve dans le quartier Kisuki de la ville de Un-nan.

On trouve également huit cèdres sur le terrain du sanctuaire Hii qui marquent l'endroit où Susano-o a enterré les huit têtes du Yamata-no-Orochi.

Le site de Tsubogami, une fosse sur le terrain du sanctuaire Yaguchi qui serait l'endroit où se trouve l'une des huit cuves à saké. Une légende intéressante liée à Tsubogami dit que chaque fois que quelqu'un touchait la pierre sacrée, un éclair traversait le ciel et la terre grondait. Les gens décidèrent de couvrir la fosse de pierres et de placer une clôture autour pour empêcher les gens d'irriter les dieux.

Deux sanctuaires locaux de la religion Shintoïste figurent également dans les mythes et légendes japonais.

Le sanctuaire de Yaegaki à Matsué est l'endroit où Kushinada-hime s'est caché du Yamata-no-Orochi.

Yaegaki


Le sanctuaire de Suga, dans la région de Daito, est l'emplacement du palais de Suga où Susanoo et Kushinada-hime ont vécu après qu'il ait tué le Yamata-no-Orochi.

Le nom "Suga" lui-même vient de l'expression "sugasugashii" ("rafraîchissant"), ce que Susano-o a dit avoir ressenti en arrivant là-bas.

La légende du Yamata-no-Orochi est probablement le mythe le plus connu qui se déroule à Shimane, et de nombreux autres endroits qui ont un lien avec cette légende se trouvent dans toute la contrée Est de Shimane.

Il y a plusieurs interprétations de ce mythe. En réalité, l’histoire serait une personnification ou une symbolisation des zones de riziculture. Cela s’explique par le fait que le nom Inadahime signifie "Princesse de la rizière ». Dans une seconde version, le serpent Yamata no orochi est assimilé au courant de la rivière qui aurait été dompté tout comme la rivière Hii par la riziculture. La défaite du serpent est donc similaire à la servitude de la rivière pour le processus d’irrigation. D'autres théories ont suggéré que le Yamata no orochi était un bandit vivant dans les montagnes.

YAMATA NO ORICHI AUJOURD’HUI

Le YAMATA NO ORICHI est aussi repris dans des animés de manga dont les thématiques tournent autour de l’ère Edo, des samouraïs, du shogoun, de la dynastie impériale, des oni, kami, démons japonais et ninjas…

Dans le célèbre manga Uzumaki Naruto notamment le YAMATA NO ORICHI est la plus grande et la plus puissante technique du Ninja Orochimaru. C’est l’un des trois Ninja légendaires. C’est un shinobi renégat qui semble suivre son propre nindo…

Orochimaru


Il peut invoquer un gigantesque serpent blanc…
En utilisant le "pouvoir de réincarnation" que possède son serpent, il peut se transformer en un serpent blanc géant à huit têtes et huit queues. Le serpent possède un corps géant, encore plus grand que celui de Manda, qui était craint comme le "serpent colossal le plus fort".. Cette technique transcende le "Serpent", et devient comme un "Dieu Dragon »…

En utilisant cette technique ninjutsu, Orochimaru peut sortir de la bouche d'une des têtes et utiliser son katana de Kusanagi pour attaquer ses ennemis.

Dans Naruto Shippūden : Ultimate Ninja Storm 2, les huit têtes de serpents peuvent s'unir pour créer une attaque énergétique dévastatrice similaire à celle d'une boule de feu du démon Kyubi. Ce type d’attaque est capable de submerger les défenses du Susanoo blindé d'Itachi, même en utilisant son miroir Yata pour se défendre.

Sasuke

Nous tenions à faire une mention spéciale au Susanoo de Sasuke (et du clan Uchiha) car c’est l’un des personnages favoris de l’un des créateurs de Shogun Japon.
Sache que les dessins de Susanoo sont basés sur le Tengu (天狗). Ce sont des yokai et divinités associés à la pratique ascétique de shugendō.

Dans leurs formes finales, les Susanoo sont habillés avec les vêtements de praticiens de shugendō, connus sous le nom de yamabushi. Ils portent des cagoules qui ressemblent au masque Tengu ou à un masque Oni.

Masque Tengu


Ceux d'Itachi et de Madara apparaissant comme des Hanataka Tengu à long nez et ceux de Sasuke comme des Karasu Tengu à bec de corbeau.

Dans le mythe japonais, Susanoo a produit le monstre Amanozako qui aurait été l'ancêtre du Tengu.

La composition du Susanoo de Madara  est inspiréee par Ryomen Sukuna (両面宿儺), un être humain décrit dans le Nihon Shoki (日本書紀) comme ayant un corps avec deux visages dos à dos, chacun avec ses propres bras et jambes.

Le Yata no Kagami (八咫鏡, signifiant littéralement : miroir à huit branches) est l'un des trois emblèmes impériaux du Japon (三種の神器, Sanshu no Jingi), avec le sabre de Kusanagi et le Yasakani no Magatama (八尺瓊曲玉, signifiant littéralement : joyau courbé à huit shaku).

Le Susanoo d'Itachi porte l'épée de Totsuka dans une gourde.

Si tu es fan de cosplay, un adepte de la Japan expo, ou de la Paris Manga toute l’équipe Shogun Japon t’invite à découvrir notre collection de produits inspirés du monde ninja, de l'ère Edo, des samouraïs, du shogun, et même du village caché de Konoha. Entre geta japonaise, masque japonais, haori, yukata ou kimono japonais, le moins que l'on puisse dire est que le pays du soleil levant et le folklore nippon est à l'honneur !

Ninja

--------------

Shogun Japon est une communauté bienveillante, toutes les images de Shogun Japon sont réservées à un usage personnel, l'utilisation commerciale est interdite, si vous êtes l'auteur et que vous constatez que cette image est partagée sans votre autorisation, rapport DMCA, veuillez nous contacter


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.