Dragon Japonais

Dragon Japonais -

DRAGON JAPONAIS

Le dragon japonais est un animal du folklore nippon. Cette créature mythologique et serpentine est le gardien du bouddhisme japonais. C'est un symbole de pouvoir et sagesse.

Le dragon a une place très importante au sein de la culture japonaise. Contrairement à l'image que nous avons des dragons occidentaux, cet animal fantastique n'est pas malfaisant. C'est un Kami (dieu japonais) bienveillant !

Nous verrons dans cet article :

  • L'origine du dragon japonais
  • Les differents types de dragons
  • L'étymologie du mot dragon
  • Le lien entre l'empereur japonais et cette créature divine
  • Les légendes des dragons japonais
  • Et le dragon au sein de la culture japonaise d'aujourd'hui

ORIGINE DU DRAGON JAPONAIS

1. La mythologie du Dragon Japonais

Tout le folklore Japonais autour du dragon vient d’ailleurs principalement de Chine. Mais on trouve des images du dragon reptilien dans toute l'Asie, et la forme picturale la plus reconnue aujourd'hui était déjà répandue dans les peintures à l'encre de Chine de la période Tang (IXe siècle après J.-C.).

le-dragon-japonais

L'ennemi mortel des dragons chinois est le Phénix, ainsi que la créature homme-oiseau connue sous le nom de Karura. Contrairement à la mythologie occidentale, les dragons asiatiques sont rarement représentés comme malveillants. Bien que redoutables et puissants, les dragons sont également considérés comme justes, bienveillants et porteurs de richesse et de bonne fortune. Le dragon est également considéré comme un être légendaire pouvant humaine et s'accoupler avec des gens. Il se caractérise pour sa longévité à toute épreuve à travers le temps et l’espace… Le bouddhisme a été introduit dans la culture chinoise aux 1er et 2e siècles de notre ère. Au 9e siècle après J.-C, le dragon chinois est intégré dans la pensée et l'iconographie bouddhistes en tant que protecteur des différents Bouddhas et de la loi bouddhiste. Ces traditions ont ensuite été adoptées par les Japonais (le bouddhisme n'est arrivé au Japon qu'au milieu du VIe siècle après J.-C.). En Chine et au Japon, le caractère du "dragon" () est souvent utilisé dans les noms de temple. Des sculptures de dragon ornent de nombreuses structures de temple. De plus, la plupart des temples zen japonais ont un dragon peint sur le plafond de leurs salles principales.

2. Origines du Dragon Japonais

Dans la mythologie japonaise et asiatique, le dragon est l'une des quatres créatures légendaires qui gardent les quatre directions cosmiques (Phoenix / Sud; Dragon / Est, Tortue / Nord, et le Tigre / West). Les quatres, connus sous le nom de Quatre emblèmes célestes, apparaissent pendant la période des États en guerre de Chine (476 av. J.-C. - 221 av. J.-C.). Ils étaient fréquemment peints sur les murs des premières tombes chinoises et coréennes pour éloigner les mauvais esprits. Le Dragon est le Gardien de l'Orient, et est identifié avec la saison printemps, la couleur vert/bleu, l'élément bois (parfois aussi eau), la vertu bienséance, l'énergie masculine Yang ; soutient et entretient le pays (contrôle la pluie, symbole du pouvoir de la dynastie impérial).

dragon-rouge


Le gardien du Sud, l'oiseau rouge (alias Suzaku, Hō-ō, Phoenix), est l'ennemi du dragon, tout comme l'homme-oiseau Karura. En fait, le Phénix est l'ennemi mythologique de tous les Nagas, un terme sanskrit couvrant tous les types de créatures serpentines, comprenant aussi les dragons. Le Dragon (Est) et le Phénix (Sud) représentent tous deux l'énergie Yang, mais ils sont souvent dépeints comme des ennemis, car le Dragon représente l'élément bois, tandis que le Phénix signifie l'élément feu. Cependant, ils sont aussi souvent représentés ensemble dans les œuvres d’art japonaises en tant que partenaires. Le dragon est le pendant masculin du phénix féminin et, ensemble, ils symbolisent à la fois le conflit et la félicité conjugale : l'empereur (dragon) et l'impératrice (phénix).

Si tu es fan du style Cosplay Dragon, l'équipe Shogun Japon t'invite à découvrir notre collection collection dragon Japonais (tee-shirt, haori, noren, geta, tableau et masque japonais)...

dragon-cosplay La tête de dragon est celle d’un chameau, des cornes de cerf, les yeux d'un lièvre, les écailles d'une carpe koï, les pattes d'un tigre et des griffes ressemblant à celles d'un aigle. De plus, il a des moustaches. Ceci n'est qu'une description générale qui ne s'applique pas à tous les dragons, mais on raconte que certains ont des têtes si extraordinaires qu'elles ne peuvent être comparées à rien dans le règne animal. Le souffle du dragon se transforme en souffre d'où proviennent l’eau ou le feu. Les légendes affirment que les dragons japonais sont capables d'étendre ou de contracter leurs corps. Il seraient aussi capable de se transformer ou bien de se rendre invisible.

TYPES DE DRAGONS JAPONAIS

Dans la mythologie japonaise, le dragon est étroitement associé au monde aquatique, et dans les œuvres d'art, il est souvent entouré d'eau ou de nuages.

Dragon Bleu

Il y a quatre rois dragons qui règnent sur les quatre mers (ce qui, dans l'ancienne conception chinoise, limitait la terre habitable). En Chine, une cinquième catégorie de dragon a été ajoutée à ces quatre, pour un total de cinq types de dragons :

  • Le Dragon Céleste qui garde les demeures des dieux
  • Le Dragon Spirituel qui gouvernent le vent et la pluie mais qui peuvent aussi causer des inondations
  • Le Dragon de la Terre qui nettoient les rivières et approfondissent les océans
  • Le Dragon Gardien de trésors qui protègent les métaux précieux et les pierres
  • Et enfin le Dragon Impérial

Le dragon du Japon et celui de Chine se ressemblent. La seule différence est sur le nombre de griffes. Le dragon japonais n’en dispose que de trois.

ÉTYMOLOGIE DU NOM DRAGON

Dans la mythologie japonaise, le Palais du Roi Dragon (Ryugu 竜宮) serait situé au fond de la mer, près des îles Ryuku (Ryukyu) 琉球 (Okinawa), et il appartient à Ryujin 竜神, le nom japonais du roi dragon.

dragon-celeste

Le palais est aussi connu sous le nom de "Terre verte". Dans son livre Japanese Poetry, le professeur B. H. Chamberlain affirme que le mot japonais pour le palais du Dragon (Ryugu) est également la prononciation japonaise des îles les plus méridionales Ryuku. Il écrit que l'orange a été apportée pour la première fois au Japon depuis la " Terre verte " située au sud. Le palais à plusieurs étages et est construit en corail rouge et blanc. Le château serait gardé par des dragons, et rempli de trésors.

Les poissons et autres animaux marins servent de vassaux au dragon Ryujin. La tortue étant le principal messager du dragon. Sur le côté nord du palais se trouve le Hall d'hiver, où la neige tombe tout le temps. Sur le côté est se trouve le Hall du Printemps où les papillons visitent les fleurs de cerisier pendant que le rossignol chante. Sur le côté sud du palais se trouve la salle d'été où les grillons chantent dans la chaleur du soir. Enfin, sur le côté ouest se trouve la salle d'automne où les érables brillent de couleurs vives. Pour un humain, une journée dans ce palais est comme 100 ans sur terre.     

L' EMPEREUR JAPONAIS

Dans le Conte de Hori, il y a longtemps, la fille du Roi Dragon, Toyotama-hime 豊玉姫命 a épousé un chasseur nommé Hori no Mikoto 火遠理命 (aussi connu sous le nom de Yamasachibiko 山幸彦).

jinmu-tenno

Ce dernier aurait vécu avec elle pendant trois ans dans son royaume sous-marin. Et serait retourné dans le monde supérieur sans avoir découvert que Toyotama était enceinte. Le fils qu'elle lui a donné plus tard aura lui même quatre enfants, dont Kamuyamato Iwarebiko 神日本磐余彦, le premier empereur humain du Japon.

Il est aussi connu sous le nom de Jinmu Tenno 神武天皇.

Hōri lui-même était l'enfant de Ninigi 邇邇芸尊 et de Konohana Sakuya Hime 木花之佐久夜毘売. Ninigi était le petit-fils de la déesse du soleil Amaterasu (la déesse suprême de la religion shinto).

Hōri et ses enfants retracent ainsi leur lignée jusqu'aux premiers déesses et dieux japonais.

LÉGENDE DES DRAGONS JAPONAIS

1. Légende de la déesse Benzaiten

Dans la contrée de Kamakura, près d’une petite grotte, vivait un dragon redoutable. Il dévorait les enfants du village de Koshigoe.

Dragon

Au 6ème siècle après J.-C., Benzaiten (la déesse bouddhiste de la mer, des rivières, de la musique, de la poésie, de l'apprentissage et de l'art) était déterminée à mettre à l'ignominie de ce monstre. Elle planait dans les nuages au-dessus de la grotte où le redoutable dragon avait établi sa demeure. Benzaiten descendit alors des nuages, entra dans la caverne et épousa le dragon. C'est ainsi grâce à sa bonne influence, qu'elle mit fin au massacre des petits enfants. Avec l'arrivée de Benzaiten s'éleva de la mer la célèbre île d'Enoshima (près de Kamakura).

Cette histoire a été retranscrite dans le Enoshima Engi, écrit en 1047 après J.-C. par le moine bouddhiste japonais Kokei (977-1049). Le lien entre Benzaiten et le dragon n'est pas surprenant, car le messager de Benzaiten est un serpent.

2. L'écusson dragon du clan hojo

Dragon Asiatique

Selon la légende, Tokimasa Hōjō 北条時政 (1138-1215), le premier Hōjō régent du Kamakura shōgunate, a découvert une grotte sur l'île d'Enoshima (près de Kamakura). Il pria le dragon vivant dans celle-ci d'accorder la prospérité au clan Hōjō. Le vœu a été exaucé et aujourd'hui encore, une statue du dragon est conservée dans la grotte. En gage de cette promesse, le dragon a laissé derrière lui trois échelles, qui seraient à l'origine des trois triangles de l'écusson de la famille Hōjō, connu sous le nom de Mitsu Uroko 三つ鱗 (trois échelles).

3. Ryujin : le dragon roi

En Chine et au Japon, le dragon est étroitement associé à la pluie, aux orages et aux nuages, et c'est le dragon qui produit la pluie. Durant la période Heian (794-1185), deux temples bouddhistes Tōji (Temple de l’est) et Sai-ji (Temple de l’ouest) se partageaient le contrôle du monde religieux japonais. Ainsi une légende intéressante est née de la lutte de pouvoir entre les deux temples. Envieux de Kukai 空海 (774-835), pour sa renommée à la tête du temple Tōji, un prêtre nommé Shubin 守敏 du temple Sai-ji a utilisé un charme pour piéger Ryūjin dans une jarre. Il provoqua ainsi une grande sécheresse. Défié par Shubin à un concours au jardin Shinsen, Kūkai dissipa la malédiction de Shubin, et libéra le Ryūjin pour qu'il puisse faire tomber la pluie.

4. Conte d'Urashima

Il était une fois un jeune pêcheur nommé Urashima 浦島, qui attrapa une tortue dans ses filets. Il ne savait pas que cette tortue était Otohime 乙姫, la fille du roi dragon.

Urashima


La tortue-princesse invita le jeune homme à la cour de son père où elle lui apparut sous la forme d'une belle femme, et l'épousa. Au bout de trois jours, Urashima ressenti un fort désir de rendre visite à ses parents vieillissants. Mais lorsqu'il retourna sur sa terre, il découvrit que 300 ans s'étaient écoulés (un jour au royaume du dragon représente 100 ans pour les humains). Comme tous ses proches étaient partis depuis longtemps, Urashima fut frappé par le chagrin, et désira retourner auprès de cette femme dragon. Ne sachant comment retourner au palais du dragon, Urashima ouvrit la boîte magique (Tamate Bako
玉手箱, ou Boîte de la main du joyau) que sa femme lui avait donnée en souvenir de leur amour. Mais elle lui avait dit de ne jamais ouvrir la boîte. Lorsqu'il ouvrit la boîte, espérant trouver un moyen de revenir vers elle, il perdit immédiatement sa jeunesse, devint vieux et ridé, et tomba raide mort sur le sol.

5. L'impératrice Jingu et Ryujin

Ryujin contrôlent les flux de marée avec les Joyaux magiques de la marée. Il y a longtemps, l'impératrice Jingu 神功天皇 a planifié une invasion de la Corée. Elle a prié à Ryūjin et a envoyé Isora (l'Esprit du bord de mer) au temple du roi dragon pour demander les Joyaux de la marée. Là, on lui donna les Joyaux de la Marée pour qu'il les présente à l'impératrice.



Avec les bijoux magiques en main, l'impératrice partit avec sa flotte pour la Corée. Lorsqu'elle vit la flotte coréenne partir pour les affronter, elle jeta rapidement le Joyau de la marée basse dans la mer, et la marée se retira immédiatement, échouant la flotte coréenne. Alors que les Coréens sautaient de leurs navires sur les vasières, l'impératrice jeta le joyau de la marée haute à l'eau et un raz-de-marée se produisit, noyant tous les combattants coréens. La flotte japonaise fut transportée par le raz de marée jusqu'à la côte coréenne, et jusqu'à la victoire. Plus tard, après que le fils de l'impératrice Jingū soit devenu un homme, la légende raconte que Ryūjin a personnellement offert au prince 
les Joyaux de la marée.

LE DRAGON JAPONAIS AUJOURD’HUI

1. Tatouage Japonais Dragon

tatouage-japonais-dragon

De nombreux tatouages japonais puisent leur inspiration du folklore qui alimente le mystère liés aux dragons. Les Yakuza poussent même cet art corporel à son paroxysme en recouvrant une grande partie de leur corps. Leur tatouage va de leur avant bras, jusqu’à l’intégralité de leur dos, torse et bas des jambes. On appel ce style japonais : un costume Yakuza. Cette technique de tatouage traditionnelle utilise des aiguilles et est extrêmement douloureuse.
Il faut savoir que les tatoués japonais sont très mal perçus. En effet, depuis 1800 la pratique du tatouage est interdite. Le Japon dans son désir de modernisme tenait à avoir une bonne image auprès de l’occident. Le tatouage représentait alors un acte de contestation du pouvoir politique du petit peuple vis à vis des grandes instances gouvernementales. Ainsi, faire un tatouage pour les criminels étaient une manière de montrer leur appartenance à leur clan tel un emblème de leur contestation du pouvoir. Pour en savoir plus, jette un oeil à notre article sur le clan Yakuza !

2. Shenron

Dragon Ball

Comment ne pas citer le fameux manga Dragon Ball. Cet animé japonais a accompagné notre jeunesse (et continue de le faire avec Dragon Ball Super) à travers des combats et personnages mythiques :
Sangoku, Vegeta, Broly, Freezer, Picolo, Sangohan, Cell, Trunk, Boo Sangoku part à la recherches de boules de cristal du dragon Shenron. Une fois les 7 réunies, il peut demander au dragon légendaire d’exaucer un voeu.

--------------

Shogun Japon est une communauté bienveillante, toutes les images de Shogun Japon sont réservées à un usage personnel, l'utilisation commerciale est interdite, si vous êtes l'auteur et que vous constatez que cette image est partagée sans votre autorisation, rapport DMCA, veuillez nous contacter


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.