6 choses à savoir sur le dieu renard Kitsune

6 choses à savoir sur le dieu renard Kitsune

Le folklore et la mythologie nippone regorgent de créatures et animaux légendaires japonais déifiées au rang de kami (esprit shinto). Certains sont loufoques comme le tanuki (chiens viverrins), mignon comme les kishin (licorne), belliqueux comme les Kappa (tortues surnaturelles) ou encore majestueux comme les lions gardiens Komainu. Mais quant est-il des renards que l'on appelle aussi Kitsune ?

Le kitsune est la divinit√© japonaise du renard. C'est un √™tre intelligent et rus√© dot√© de capacit√©s paranormales et magiques. Les renard kitsune r√©sident dans les sanctuaires shinto√Įstes. Ils¬†ont un lien profond avec les¬†√™tres¬†humains. Le renard japonais est associ√© √† un kami majeur (esprit shinto) dans l'histoire japonaise de la cr√©ation.

Mais cela ne donne qu'une idée de l'importance durable des kitsunes au Japon. Si vous voulez en savoir plus, lisez la suite de cet article de blog pour découvrir tout ce que vous devez savoir sur les kitsune du folklore japonais et leurs pouvoirs magiques...

Pourquoi les renards kitsune sont-ils populaires dans la culture japonaise ?

kitsune-leŐĀgende

Les kitsune font partie des mythes et de la culture religieuse japonaise. Bien avant que le Japon ne soit soumis √† la domination imp√©riale, le pays des samoura√Į √©tait peupl√© de tribus nomades dont les mondes spirituels √©taient aliment√©s par des croyances animistes polyth√©istes profond√©ment ancr√©es. Ce n'est qu'avec l'arriv√©e des bouddhistes et des confucianistes chinois au VIe si√®cle de notre √®re que ces croyances seront regroup√©es sous le nom de shinto√Įsme.

Pour ces nomades, le monde naturel tout entier, animé et inanimé, vivant ou mort, était imprégné d'esprits. Et le renard, une créature originaire de l'archipel et abondante dans les forêts denses du Japon préhistorique, a lentement commencé à prendre une signification mystique.

Au moins au 8e siècle, et probablement même avant, des sanctuaires étaient dédiés aux kitsune, ou plus précisément aux incarnations en forme de renarde de la kami shinto, la déesse Inari.

Elle est la déesse du riz, des récoltes, de l'agriculture, et de la fertilité, etc... Inari arriva sur l'archipel nippon lors de sa création sur le dos d'un renard blanc. Une famine sévère frappa le pays du soleil levant. Elle quitta sa demeure céleste pour venir sur la terre des hommes, afin de leur apporter des grains qui les libéreraient de la famine.

En 711 après J.-C., le premier sanctuaire d'Inari est érigé sur le mont Inari éponyme à Kyoto pour renforcer l'importance du mythe. Les Kitsune sont les gardiens protecteurs du sanctuaire, et leur présence physique dans tout le pays rappellent la bonté de la déesse nippone.

Que représentent les Kitsune ?

inari-kitsune-statue

Dans la mythologie japonaise, le concept de dieu est assez large, et il en va de même pour les représentations des kitsune. Sous leur forme Inari, les kitsune symbolisent les bonnes récoltes, le thé et le saké, la fertilité et la prospérité, la ruse et l'intelligence, les affaires et l'argent.

Le panthéon shinto est censé être infini, mais Inari est certainement l'un des esprits japonais les plus importants. De fait, le kitsune l'est également. Il y a plus de 32 000 sanctuaires d'Inari au Japon, soit plus de 30 % du nombre total de sanctuaires.

Une paire de statue de kitsune en pierre est disposée aux portes Torii des sanctuaires d'Inari. Ils sont là pour protéger à la fois le monde des esprits et les fidèles qui s'y trouvent. C'est pourquoi les visiteurs leur laissent des offrandes votives, sous forme de tofu (censé être leur aliment préféré).

Quels sont les différents types de kitsune ? 

type-de-kitsune

Il existerait 13 types différents de kitsune mythiques, chacun correspondant à un "élément" : Céleste, Ténèbres, Vent, Esprit, Feu, Terre, Rivière, Océan, Montagne, Forêt, Tonnerre, Temps et Son. Mais plus communément, ils sont divisés en deux camps diamétralement opposés : nogitsune (mauvais) et zenko (bon), représentant la dualité et l'équilibre de la vie sur terre.

Le fait qu'un kitsune soit de bon ou de mauvais augure d√©pend toutefois de la circonstance dans laquelle on le croise. Dans le folklore des yokai (histoires de fant√īmes), les kitsune acqui√®rent de plus grandes capacit√©s en vieillissant. Changeurs de forme naturels, ils sont capables de prendre forme humaine apr√®s avoir atteint leur centi√®me ann√©e.

Les renards maléfiques, appelés nogitsune, sont des créatures sauvages qui ne servent pas de divinités. Ils sont connus pour se transformer en humains et, dans certains cas, pour se présenter comme de belles femmes. Ils aiment attirer les hommes puissants dans leurs pièges. Ils sont également coupables de kitsunetsuki, c'est-à-dire de posséder l'esprit de jeunes filles, pour se nourrir de leur force vitale et pour leur propre plaisir sadique.

Les kitsune bienveillants, √©galement appel√©s zenko, sont les messagers et les r√©incarnations des √Ęmes dans le monde des esprits, et il leur arrive souvent de faire pousser de nouvelles queues √† mesure qu'ils deviennent plus puissants.

Lorsqu'ils atteignent le nombre de neuf, leur fourrure devient blanche ou dorée et ils commencent à acquérir des capacités puissantes qui dépassent l'entendement, notamment la flexion du temps et de l'espace. On dit que les kitsune à neuf queues ont des perceptions accrues, qu'ils peuvent entendre et voir tout ce qui se passe dans le monde et qu'ils finissent par atteindre l'omniscience.

Quels sont les Kitsune les plus populaires dans la culture pop japonaise ?

kitsune-anime

L'un des exemples les plus célèbres de kitsune dans la culture populaire est le Pokémon Vulpix (un kitsune de feu) et sa forme évoluée, Ninetails. Dans les éditions ultérieures du jeu, Alolan Vulpix (un kitsune de glace) et son évolution Alolan Ninetails ont également été introduits. En particulier dans leurs formes évoluées, ces Pokémon acquièrent des pouvoirs magiques mystérieux, fidèles à la source mythologique du jeu.

Le second kitsune favori de la culture japonaise populaire est le d√©mon renard √† neuf queues : Kyubi √©galement appel√© le bij√Ľ¬†Kurama. C'est un renard d√©moniaque scell√© dans le corps du ninja japonais Naruto Uzumaki. Dans cet anim√© (adapt√© en s√©rie de manga), Naruto souhaite devenir Hokage. Son parcours est sem√© d'embuches et il affronte avec ces amis de c√©l√®bres combattants comme Madara du clan Uchiwa et son ami d'enfance Sasuke.

Les kitsune sont également très présents dans les légendes japonaises et contes populaires racontées aux enfants, telles que :

  • Les renards bienveillants,
  • Le renard et le Tanuki (adapt√© plus tard en s√©rie manga),
  • Le mariage des renards
  • Et comment Tokutaro fut tromp√© par les renards, qui sont toutes racont√©es depuis des g√©n√©rations. Dans l'ouvrage d'introduction de Christopher Kincaid, Come and Sleep, l'auteur d√©taille la riche histoire de cette tradition avec autorit√© et esprit.

Quels sont les Kitsune les plus célèbres dans l'art ?

kitsune-art

Les Kitsune étaient fréquemment représentés dans les peintures et les gravures sur bois ukiyo-e. L'artiste Kansetsu Hashimoto était réputé pour ses élégantes peintures de la faune japonaise. Dans l'apaisante peinture de renard d'Inari, de style nihonga, Hashimoto se concentre moins sur la signification religieuse du kistune que sur l'élégance de sa forme naturelle.

Tsukioka Yoshitoshi (1839-1892), l'un des derniers grands ma√ģtres de l'ukiyo-e, a √©galement c√©l√©br√© le renard dans ses Ňďuvres. Dans sa s√©rie des 100 aspects de la lune, il repr√©sente un kitsune rampant dans les champs au clair de lune, v√™tu de v√™tements f√©minins, faisant allusion aux incarnations plus espi√®gles du renard.

Les Kitsune étaient souvent représentés sur des inro, des pochettes complexes suspendues à la ceinture d'un kimono sans poche. Les inro témoignent de la riche tradition des kitsune dans l'iconographie japonaise. 

Pour information, la queue des kitsune avait une r√©elle signification symbolique, et les renards avaient souvent du mal √† la cacher lorsqu'ils avaient une forme humaine. Dans notre guide complet sur le renard japonais, vous apprendrez comment reconnaitre cette divinit√© au pouvoir m√©tamorphe et ma√ģtre des illusions...

O√Ļ peut-on voir des kitsune au Japon ?

fushimi inari kitsune

Le temple de Fushimi Inari est l'un des sanctuaires les plus célèbres du pays, célèbre pour sa procession de portes torii rouges serpentant à flanc de colline. Mais c'est aussi le lieu de naissance des sanctuaires de renards au Japon, et en commémoration de cela, des kitsune en pierre sont disséminés dans tout le complexe, gardant les portes et surveillant les fidèles.

Au sanctuaire de Toyokawa Inari, dans la pr√©fecture d'Aichi, les symboles shinto et bouddhiste sont en harmonie. Des milliers de renards miniatures en pierre sont rassembl√©s sur le terrain. Beaucoup de ces renards portent des bavettes rouges en signe de leur divinit√© ou tiennent dans leur bouche des parchemins symbolisant leur r√īle de messagers des dieux.

Le sanctuaire Inari de Takayama, dans la préfecture d'Aomori, est une version plus petite et nettement moins fréquentée de son homologue de Kyoto, le Fushimi Inari Taisha. Une procession de grands renards de pierre marque le chemin vers les portes torii.

Si vous voulez voir des kitsune en chair et en os, rendez-vous au Zao Fox Village dans la pr√©fecture de Miyagi. Plus de 100 renards, de plusieurs esp√®ces diff√©rentes, errent dans la r√©serve, o√Ļ les visiteurs peuvent entrer. Un sanctuaire se trouve dans le village, ainsi que des plates-formes o√Ļ vous pouvez acheter de la nourriture pour les renards. Au printemps, il est √©galement possible de tenir des renardeaux nouveau-n√©s.

Les festivals Matsuri sont aussi une occasion de célébrer et d'honorer les dieux renards. Au sein de la société japonaise, il est coutume de porter un masque de renards lors de certains défilés ou pour des déguisements de cosplay. Mais saviez-vous que le masque Kitsune a d'autres sens cachés ? Nous vous en disons plus dans l'article de blog ci-dessous...


√Čcrire un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés