Lolita style Kawaii tendance

lolita-style

Le style Lolita japonaise : plus qu’une tendance, un style de vie.

Les phénomènes de mode apparaissent et disparaissent. Certains sont fantaisistes, originaux ou étranges et certains, de par leurs particularités, laissent leurs empreintes dans le milieu. La mode Lolita en est des plus populaires et des plus marquantes. D’où vient cette tendance excentrique et comment marque-t-elle la mode ?

Dans la société japonaise, le style Lolita se distingue par son esthétique de la mignonnerie, la délicatesse et la coquetterie. Cette mode nippone s’inspire de la période victorienne et du mouvement Rococo dans laquelle les tenues imitent l'accoutrement des poupées.

Passionnés par la mode japonaise, nous avons rassemblé à travers cet article, toutes les informations qui entourent ce mouvement. Vous découvrirez donc l'origine du lolita stye, sa culture et également :

  • L’origine du mot Lolita
  • Le look Lolita
  • Comment avec un style lolita quel est son code vestimentaire ?
  • Les différentes versions de Lolita
  • Est-ce qu'il y a un style Lolita homme
  • Le vocabulaire Lolita
  • Un mouvement dépassant les limites de la mode
  • Être Lolita de nos jours
  • L’image péjorative des Lolita

L’origine du mot Lolita

japon-femme-lolita

Le terme de “Lolita” se caractérise par “une jeune fille séduisante”. Ce mot fait son apparition pour la 1ère fois en 1955 dans un roman de Vladimir Nabokov intitulé “Lolita”. Lolita étant le diminutif de Dolores Haze, une fille de 12 ans qui obséda le narrateur et protagoniste. Professeur de littérature d’un certain âge, il agressa sexuellement Lolita après être devenu son beau-père.

Les auteurs modernes emploient ce qualificatif pour illustrer une adolescente attirant volontairement, la convoitise des hommes plus âgés. 

Les japonais considère la Lolita comme le symbole de l’adolescente mignonne et innocente. La mode Lolita est une sous-culture Kawaii mettant en avant le monde des petites filles.

Qu’appelle-t-on le look Lolita ? 

Dans les quartiers mondains du Japon, se pavanent souvent des femmes de tout âge arborant une variété de robes à poupées. Appelées aussi robes de “Baby-Doll”, ce sont des vêtements imprimés dotés de froufrous, de dentelles et de lacets. Généralement courts et bordés d’une multitude de volants, ces costumes japonais s’accordent avec des rubans et de grands nœuds décorant leur chevelure.

En plus de la robe typique, la Lolita doit se parer de pleins d’autres accessoires enfantins. Tels que les jupons bouffants, les accessoires de cheveux, les collants, les chemisiers, les chaussures, la coiffure et le maquillage. Tous ces compléments contribuent à se donner l’apparence d’une poupée Kawaii et pleine d’innocence sortie tout droit de l’ère victorienne.

Mais la mode Lolita n’est pas seulement réservée qu’aux femmes. C’est un style vestimentaire libre qui peut être adopté par qui le veut. Les hommes qui s’y prêtent, le font soit pour soutenir leurs compagnes “Loli”, ce qui renforce le lien de complicité.

Les Lolita masculins sont appelés “Brolita” ou Brother of Lolita. Cependant, il existe d’autres looks qui s’inscrivent dans cette tendance Loli. Nous avons le style “Kodona”, le style “Dandy” et le style “Ouji” dont nous vous détaillerons les caractéristiques plus tard.

Le style Lolita : un code vestimentaire japonais à adopter

Assimilés parfois à tort à du Cosplay, le look Lolita est plutôt un style vestimentaire à part entière avec des codes à respecter et à ne pas négliger. Mal s’informer sur cette tendance avant de l’épouser résulterait à se transformer en “Ita Lolita”. C’est en général un terme péjoratif qui désigne une Lolita sans goût vestimentaire arborant un accoutrement pénible à regarder.

Afin d’éviter ce désastre, il te faudra suivre les critères listés ci-dessous à la perfection. Cela implique les habits, les dessous, les chaussures, la coiffure, les accessoires et le maquillage. Une tenue complète de Lolita est qualifiée de “coord” ou coordonnée.

La tenue de Baby-Doll

La caractéristique principale de cette mode requiert une robe sans manches ou une jupe ample. Un jupon bouffant est porté en dessous afin de reproduire la silhouette parfaite de Loli. La robe ou jupe à froufrous se veut être courte en évitant de dépasser le genou. 

Elle se combine avec un corsage ou blouse à longues manches, en dentelles dans le but de garder les épaules couvertes. Le textile utilisé est imprimé de motifs simples et féminins, aux couleurs pastel. Les chemisiers remontent généralement jusqu’au cou et ne laissent paraître aucun décolleté dans le respect du thème d’innocence.

Les sous-vêtements Lolita doivent s’inscrire eux-aussi dans le concept de pudeur. Les “Bloomers” se présentent comme de la lingerie féminine (culotte) bouffante à froufrous, s’arrêtant au niveau du genou. Une autre alternative est l’utilisation des collants ou longues chaussettes, ornées elles aussi de dentelles ou de rubans.

Une chevelure de Poupée Victorienne

lolita-coiffure

Lorsqu’on pense à une poupée, on se rappelle automatiquement de ses cheveux bouclés ou lisses, une belle frange, et de jolis nœuds pour embellir le tout. Voilà à quoi doit ressembler une coiffure de Lolita. Elles peuvent porter des perruques ou garder leur chevelure. Qu’elle soit à frange ou à couettes, leur coiffure doit rester simple et ornée de nœuds ou de fleurs. Tout cela traduit l’image de la petite fille mignonne et délicate.

Un maquillage modeste et élégant

Les Lolita utilisent peu de maquillage. Mais si c'est le cas c'est uniquement pour se donner l’apparence d’une adolescente. De toute façon, le but étant d’obtenir un look naturel et tendre digne de ces figurines dont elles s’inspirent.

Des accessoires Kawaii : un excès de mignonnerie

La transformation en Loli n’est pas complète sans la multitude d’accessoires qu’elles affichent. Tout d’abord, les accessoires de cheveux tels que les coiffes, les bonnets, les chapeaux, les couronnes, etc. Tous varient les uns comme les autres et débordent de mignonnerie.

Lorsque les manches des chemisiers n’arrivent pas jusqu’aux poignets, elles utilisent des manchettes ou des bracelets. Elles ont aussi recours à des gants en dentelles décorées de rubans pour rajouter un côté raffiné. Elles portent des bijoux en forme de cœur, d’étoiles ou de nœuds ou autres assortis aux vêtements.

A leur cou, des cravates nouées en nœud papillon, à leurs bras des sacoches de style Kawaii, ou d’autres accessoires. Certaines Lolita préfèrent des nounours, des sucettes de différentes formes ou des petits parapluies (ombrelles). Tout accessoire pouvant faire ressortir le caractère enfantin et puéril est le bienvenu.

De mignonnes paires de chaussures 

Toujours dans l’apparence d’une petite fille ou d’une poupée, les chaussures reflètent aussi cette image. Indépendamment du thème, vous pouvez opter pour des chaussures japonaises à lanières ou à petits talons ou encore des ballerines rondes. Les styles de chaussures correspondent à des “Mary Jane”, des “Babies” ou des “Rocking horse shoes”. 

Les styles de Lolita les plus populaires

sweet-lolita

La Lolita se présente sous de multiples allures en fonction du genre choisi ou du message à véhiculer. Les catégories les plus courantes sont les Sweet Lolita, Classic Lolita et  Gothic Lolita...

Sweet Lolita : la plus féminine et Kawaii

Ce style est destiné aux personnalités à l’esprit enfantin et un goût pour tout ce qui est mignon et féerique. Son code vestimentaire se reconnait grâce aux teintes douces et claires comme le rose, le bleu, le jaune et le blanc. Les perles, les strass et les paillettes sont également associés à cet ensemble.

Les robes contiennent davantage de dentelle, de rubans et de froufrous. Les jupons sont plus bouffants et les motifs illustrent souvent des sucreries, des fleurs ou encore des fruits. Les sacoches ou pochettes ont la forme de cœur, de nounours, d’animaux adorables ou encore de cerises. Le maquillage utilise principalement du rose pour donner un effet doux, léger et rêveur. 

Classic Lolita : la plus mature et sophistiquée

japon-mode-lolita

Cette catégorie est réservée généralement aux Loli qui recherchent l’élégance et la finesse. Ce look met donc en avant des tenues sobres et plus sophistiquées. La Lolita classique convient aux femmes plus âgées se focalisant plus sur l’élégance que la fantaisie. 

Le style vestimentaire se caractérise par des jupes de forme A (A-line) remontant à la taille pour plus de discrétion. Des couleurs neutres et sobres sont priorisées dans cette garde-robe, composée d’imprimés anciens à thèmes floraux. Les tons les plus fréquents pour ce thème sont le brun, le rouge vin, le vert anis ou le vieux rosé. 

L’utilisation de tissus unis ou de motifs simples (à carreaux, de plantes, ou d’art japonais) est fréquente. Les accessoires sont simples et moins farfelus que ceux de la Sweet Lolita. Ils se composent de chapeaux, de barrettes ou de bérets toujours dans un concept de discrétion. 

Les sacs font preuve de simplicité mais ils peuvent aussi se présenter sous forme de jeu d’échecs ou de violon. Le choix dépend de la coordination avec le costume. La Loli mature se maquille en mettant en valeur les atouts naturels de son minois. Cela ne requiert donc pas un maquillage complet du visage.

Gothic Lolita : la plus mystérieuse

look-gothique-lolita

Pour toutes celles qui ont un goût prononcé pour l’énigmatique, le caractère gothique est approprié. S’inspirant de la tendance gothique populaire, les couleurs basiques restent le noir et le blanc. Les tissus sont de tons unis ou imprimés d’araignées, de chauve-souris, de crucifix ou de tête de mort. 

Ce style japonais  se distingue des autres par l’usage de dentelles et de teintes sombres comme le rouge et le violet. Il garde son look de Lolita à travers les robes bouffantes et les volants, les bas noirs et la jarretière. Les accessoires sont pratiquement les mêmes que ceux des autres Lolita, avec les rubans ou les nœuds. 

Les pochettes par contre sont en forme de chauve-souris ou de cercueils. Le maquillage de la Lolita gothique diffère du look que l’on connaît. Elle garde plutôt un maquillage subtil mais adapté à sa robe noire. Le but étant de garder son apparence enfantine et innocente. 

Il existe des variantes du Gothic Lolita telles que Elegant Gothic et Elegant Gothic Aristocrat

  • L’Elegant Gothic Lolita est plus mature et plus simple donc moins de volants et de dentelles. Toujours vêtue de noir, elle privilégie le corset pour se donner un air élégant et romantique.
  • L’ Elegante Gothic Aristocrat Lolita reprend les aspects du style mentionné plus haut mais affectionne le collet et le jabot. Ses accessoires sont plus raffinés et ajoutent davantage de romantisme.

Ci-dessous, voici un rapide coup d'oeil sur les autres tendance modes de la Lolita du Japon...

La mode Lolita : des styles japonais tendances pour tous

style-lolita-punk

Il existe d’autres catégories de Lolita moins populaires que les autres, correspondant à des thèmes et à la préférence de chacun. Les différents genres sont décrits comme suit en détaillant leurs caractéristiques principales :

La Punk Lolita : un mélange de pureté féminine et de raffinement. Associé à des froufrous et tissus de type écossais, des ceintures de cuir, des déchirures, des pointes, épingles, ou des chaînes comme ornements. Sa variante “Industrial Lolita” présente une apparence plus mûre.

La Country Lolita : axée sur la campagne et la nature, elle priorise les motifs rustiques et champêtres. Croisement entre la Sweet Lolita et la Classic Lolita, elle se distingue par ses accessoires en osier ou en paille. Des pièces tels que le chapeau de paille ou le panier en osier.

La Casual Lolita : un code vestimentaire de Lolita mais assez simple, discret et modeste pour être porté de manière quotidienne.

La Kuro/Shiro/Pinku Lolita : ce sont des styles monochromes dont “Kuro” signifie noir et “Shiro” signifie blanc. Les costumes et accessoires de la Kuro Lolita sont donc tout noirs et ceux de la Shiro Lolita sont tout blancs. La Pinku quant à elle s’habille entièrement de rose.

La Wa et la Qi Lolita : basées toujours sur le code Lolita, la Wa se pare de tenues traditionnelles japonaises (Yukata) et la Qi exhibe plutôt les traditions chinoises à travers ses robes.

Malheureusement, nous ne pouvons décrire tous les styles que peuvent adopter une Lolita mais nous pouvons en énumérer une partie. Ce sont des sous-types différents de ceux plus haut, car s’inspirant d’une activité ou d’un personnage. A ne pas confondre avec le Cosplay japonais.

La Hime Lolita reprend les caractéristiques d’une princesse de la période Rococo.

La Guro Lolita illustre une poupée cassée et vengeresse portant des pansements.

La Sailor Lolita se penche plus sur des thèmes marins et nautiques.

La Witch Lolita ou Halloween Lolita s’inspire des déguisements de sorcières.

L’Ero Lolita privilégie une garde-robe dotée d’un léger érotisme mais peu provocatrice.

La Cyber Lolita est un combo de la Lolita et du Cybergoth gravitant autour du caractère futuriste.

Nous avons aussi d'autres thèmes dont les noms en disent long sur le style :

  • La Steampunk Lolita
  • La Military Lolita (Militaire)
  • La Pirate Lolita
  • La Natural Lolita
  • La Fruit Lolita
  • La Nun Lolita (Nonne)
  • La Nurse Lolita (Infirmière)
  • La Hijab Lolita (Voile musulman)

Un style destiné également aux hommes : Le Boystyle

style-homme-japon-lolita

Le Boystyle, en général assimilé à la mode Lolita, englobe les sous-styles tels que l’Ouji, le Dandy ou le Kodona. Il possède bon nombre de similitudes avec la Lolita puisqu’il est considéré comme son correspondant masculin :

  • Ouji signifiant “Prince” est la version masculine de l’Hime Lolita. Il favorise les vêtements princiers, élégants et extravagants de l’époque Victorienne et du mouvement Rococo.
  • Le Kodona est la version masculine du Lolita reprenant trait pour trait son code vestimentaire. Les jupes bouffantes sont par conséquent remplacés par des shorts bouffants, courts ou longs
  • Le Dandy se distingue par son côté mature et plus sophistiqué que le Kodona. Il se doit de mettre l’accent sur l’élégance à travers des pantalons ou bottes couvrant les jambes. Il est l’équivalent de la Classic Lolita et partagent des couleurs sobres.

Le vocabulaire Lolita

  • Le lexique ci-dessous permet de se familiariser un peu avec les termes fréquemment utilisés dans le langage vestimentaire d’une Lolita.
  • Une coordination : Tenue complète avec tous ses accessoires.
  • OP ou One Piece : Robe à manches longues ou courtes.
  • JSK ou Jumper Skirt : Robe à bretelles ou en bustier.
  • Skirt : Jupe.
  • Crinoline : Jupon à cerceau donnant du volume.
  • Print : Imprimé d’un vêtement.Full shirring : Serrage par élastique dans le dos.
  • Offbrand : Vêtement sans marque.
  • Bloomer : Culotte (sous-vêtement) longue et bouffante.
  • Socks : Chaussettes.Wig : Perruque.
  • Headdress : Coiffe.
  • Bonnet : Modèle de coiffe.
  • Babies : Modèle de chaussures plates.
  • Plate-forme : Modèle de chaussures compensées.
  • TP ou Tea Party : Événement Lolita organisé par les grandes marques.

Un phénomène de mode japonais

japon-femme-lolita

La mode Lolita devient très vite un mouvement autour duquel se construit une culture et un modèle de pensée. C’est une révolution douce apparue au Japon, pour protester contre la rigidité de la société nippone conservatrice. La communauté japonaise attend de leur genre féminin de remplir leur fonction naturelle de devenir des épouses et des mères. 

Ainsi, elles sont poussées à devenir rapidement des adultes. Être une Lolita exprime donc le rejet de cette tradition conservatrice et le désir d’être qui elle souhaite. Selon le peintre et auteur François Amoretti, “Être une lolita, c'est d'abord faire plaisir à la princesse qui est en vous”. En Europe, c’est plutôt une protestation contre la violence et la sexualisation de la femme.

Ce courant apporte à ses adhérents de l’évasion et du réconfort dans un univers de fantaisies. Lorsque cette tendance se répercute sur le style de vie, on le qualifie de “Lolita Lifestyle”. C’est un mode de vie qui préconise la générosité, le raffinement, la modestie et la douceur. 

Toutes ces valeurs doivent autant se refléter dans son comportement, comme dans son quotidien et ses activités. Appelées aussi les “Daily Lolita” en Occident, celles-ci s’impliquent dans des activités artistiques et artisanales comme la pâtisserie, la musique, la couture, etc. Ses qualités de couturière lui permettent de confectionner ses propres tenues

Comment être une Lolita japonaise de nos jours ?

japon-lolita

Reconnue comme une mode à l’échelle internationale, une communauté de Lolita se développe et partage son vécu ainsi que de multiples débats sur des intérêts communs. Construire son identité sociale de Lolita est important en ce qui concerne la perception d’elles-mêmes et des autres. 

Par conséquent, elles participent à des forums ou organisent des évènements. Ce sont des festivals, des expositions, des Tea-Party ou d’autres évènements auxquels sont invités des artistes. Les séances de rencontre ou de rassemblements sont fréquents afin de partager un cadre familial.

Si vous faites un voyages à Tokyo, nous vous conseillons de vous rendre dans le quartier d'Harajuku pour assister à un véritable défilé de style...

Le phénomène s’exporte vers l’Occident et est beaucoup plus présent en France. On peut citer des associations telles que Rouge Dentelle et Rose Ruban ou Le Chemin de Briques Roses. Celles-ci ont contribué à l’agrandissement et au renforcement des liens de leur collectif. 

La contribution au groupe permet de constituer son personnage idéal et de l’incarner brièvement pour fuir son quotidien ou éloigner le stress en se divertissant. Porter le style Lolita, c’est exprimer ses rêves, ses intérêts et ses désirs brisés.

    L’image péjorative et sexuelle renvoyée par la Lolita

    lolita-country

    Les amateurs (hommes) de culture pop japonaise assimilent couramment la jeunesse et l’innocence du style Lolita à de l’érotisme. Cela crée une polémique autour de la Lolita, qui véhicule une image liée à la pédophilie et à la "chosification" du genre féminin. 

    Pourtant, leur tenue vestimentaire rejette cette perception dévalorisante en illustrant le profil de la petite fille pudique et impubère. Mais ces costumes, considérés comme puérils, font parfois l’objet de fantasmes chez les occidentaux. Certains films ont contribué à renforcer cette perspective comme notamment The Amy Fisher Story (1993). 

    Un autre roman, de Russell Trainer, met en avant la notion de “The Lolita Complex” ou “Lolicon” chez les Otakus (fanatiques d'anime et de manga). Un concept fictif qui se veut être un amalgame entre l’aspect Kawaii de la Lolita et le caractère sexuel.

    Pour résumer brièvement: le style Lolita est adopté principalement par des personnes refusant de passer le cap de l'âge adulte. C'est un moyen pour eux d'échapper aux rigueurs de la société nippone. Pour d'autres, c'est un divertissement pour échapper au stress de la vie de tous les jours. 

     

    Les références du mouvement Lolita :

    • Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll
    • A Little Princess de Frances Hodgson Burnett
    • Kamikaze Girls de Novala Takemoto
    • So Pretty/Very Rotten de Jane Mai

    Merci au site TokyoFashion pour la qualité des images !


    Écrire un commentaire

    Les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés