Susanoo : le dieu japonais des tempêtes

susanoo

Susanoo est un dieu kami de la mythologie japonaise. C'est une divinité Shinto connue pour son tempérament belliqueux mais aussi pour ses actes héroïques. Il a vaincu le démon serpent Yamata No Orochi.

Partez à la découverte du monde mystérieux des démons Oni mais aussi des dieux Kami. Susanoo est un dieu qui est encore vénéré aujourd'hui et notamment dans la culture pop japonaise comme les manga.

Susanoo, parfois écrit « Susano’o », « Susano-o » ou encore « Susan’o » est, dans le shintoïsme japonais, le dieu de la tempête et de l’océan. Il est aussi surnommé « L’Impétueux ». Car sous une fausse apparence de tranquillité ou d’innocence se cache en réalité un esprit rebelle et turbulent. L’océan, son domaine, reflète bien ce caractère tumultueux.

Sous ses apparences calmes et paisibles, la mer cause, quand elle se déchaine, les plus grandes dévastations (Surtout au japon qui a déjà été frappé par des Tsunami).

Le Mythe de Susanoo

amaterasu et susanoo

Susanoo est l’un des trois nobles enfants divins du mythe du Mihashira-no-Uzunomiko. De retour du Yomi (enfer japonais dans la mythologie Shinto), Izanagi donna naissance à Amaterasu en se rinçant l'œil droit. Puis à Tsukiyomi en se rinçant l'œil gauche et à susanoo en s'essuyant le nez. Le mythe japonais nous raconte qu’ensuite Izanagi donna des parties de son domaine a ses enfants. Amaterasu hérita du ciel du jour, Tsukiyomi de celui de la nuit et Susanoo reçu l’océan.

Tandis que ses frères et sœurs rejoignaient leurs domaines respectifs, Susanoo se lamentait de l’absence de sa mère, Izanami. Il provoqua ainsi la fureur de son père qui le bannit du domaine qu’il lui avait confié et le condamna à rejoindre sa mère dans le monde souterrain, le Yomi.

Susanoo contrarié, se défoula alors sur terre, détruisant collines et montagnes. Il prétexta avant de se rendre dans son nouveau domaine, une visite chez sa sœur Amaterasu. Celle-ci, connaissant le caractère de son frère et la rancune qui l’animait. Elle pressentit que ce ne serait pas une visite de courtoisie. 

Elle s’équipa de tout son attirail de combat, un grand arc et des flèches et l’attendit de pied ferme à l’entrée de son royaume. A sa rencontre, Susanoo lui affirma que ses intentions étaient pacifiques et il proposa un défi à sa sœur pour le prouver. Amaterasu accepta.

Le vainqueur du défi serait celui ou celle qui réussirait à créer le plus de kami (esprits ou divinités japonaises inférieures). Amaterasu demanda le sabre de son frère, elle le brisa en morceaux qu’elle mâcha et recracha sous forme de brouillard. De ce brouillard naquirent 3 kamis femelles. 

Susanoo, à son tour, se servit des bijoux que sa sœur portait autour du cou, les broya dans sa bouche et par la fumée qu’il recracha il donna naissance à 5 kamis mâles. Amaterasu se considéra donc victorieuse puisque son collier avait produit le plus de kamis. Mais son frère affirma que les trois délicates kamis femelles nées des morceaux de son sabre étaient le signe de la pureté de son cœur.

Amaterasu se laissa convaincre de l’honnêteté de Susanoo et consentit à le laisser séjourner dans son royaume. Mais il tourmenta continuellement sa sœur avec son caractère espiègle, saccageant, vandalisant tout, jusqu’au palais céleste de la déesse du soleil.

Amaterasu se retira dans une caverne, privant le monde divin et le monde mortel de sa précieuse lumière. Les dieux du ciel décidèrent alors de punir son frère et lui rasèrent la barbe, et lui arrachèrent les ongles avant de le bannir du ciel.

    Susanoo le Héros aventurier : la princesse et le dragon

    susanoo et le dragon yamata no orochi

    Dans la mythologie japonaise Susanoo n’est pas toujours un dieu vandale qui cherche des noises à sa sœur. Il se démarque aussi par des actes héroïques. 

    Il descend sur la terre après son bannissement et commence à la parcourir. Il arrive dans le petit village Izumo où il trouve des paysans endeuillés. Quand il les interroge, les habitants de la contrée expliquent le tourment que leur cause un dragon à huit têtes appelé Yamata no Orochi

    Chaque année, ils sont contraints de sacrifier au monstre une jeune fille. Et cette année on lui offre Kushinada-hime, la fille du roi. Susanoo rencontre le roi et sa magnifique fille. Il décide de combattre le dragon démoniaque.

    Il fait construire autour du village une palissade percée de huit trous. Devant chaque trou, on place un tonneau de saké. Quand Yamata-no-Orochi se présente pour récupérer son sacrifice, chacune de ses têtes crachant des flammes fut attirée par l’odeur du breuvage. Le monstre à 8 têtes but le contenu des huit tonneaux et devint trop enivré d’alcool pour combattre Susanoo qui décapita ses huit têtes avec Totsuka, (son grand sabre). 

    Il obtint la main de la fille du Roi qu’il avait sauvée. Il obtint également le sabre Kusanagi, “Le sabre faucheur d’herbe”, qu’il tira du cadavre du monstre. Selon certains textes, il l’offrit à sa sœur Amaterasu pour se faire pardonner de ses mauvais actes. Celle-ci le confia plus tard à Ninigi, le premier ancêtre de la famille impériale japonaise. L’arme tirée du dragon vaincu par Susanoo devint un symbole du pouvoir impérial, et l'une des trois reliques sacrés des trésors japonais...

    Après avoir vaincu le dragon, Susanoo s'installe à Shuga avec son épouse, il y bâtit un palais. Le père de sa femme devint le gardien de sa nouvelle demeure et le rebaptise « Suga No Tatsumimi No Kami » qui peut se traduire par « La divinité de Suga aux huit oreilles ». Susanoo y vit quelques temps avant de rejoindre finalement le Yomi.

    Le mythe d' Okuninushi

    le mythe d'Okuninushi

    Susanoo avait une fille appelée Suseribime. Un jeune homme vint se réfugier dans le monde souterrain du domaine de Susanoo. Il souhaite échapper à ses frères qui veulent le tuer. 

    Suseribime et Omamuji (également appelé Okuninushi) tombèrent amoureux l'un de l'autre. Mais Susanoo n’approuve pas leur union. Alors, il fit passer quatre épreuves au prétendant de sa fille :

    • Susanoo invoque premièrement Onamuji dans sa demeure et l’installe dans une chambre remplie de serpents. Mais, grâce à l’aide de Suseribime qui lui offre une écharpe spéciale, le jeune homme n’eut rien à craindre des reptiles. 
    • Susanoo place ensuite son invité dans une autre chambre, cette fois habitée par des milles pattes et des abeilles. Mais Onamuji s’en sort une fois de plus indemne à l’aide d’une autre écharpe que sa dulcinée lui confectionne.
    • Soupçonnant sa fille d'aider Onamuji, Susanoo l'amene hors du palais pour la troisième épreuve. Le kami tire une flèche dans une plaine immense et charge Onamuji de la lui ramener. Le père de Suseribime incendie la plaine. Grâce une souris des champs, Onamuji retrouve la flèche et parvint à échapper aux flammes en se cachant dans un trou.
    • Pour la dernière épreuve, le dieu japonais du tonnerre lui ordonne de le débarrasser des poux qu’il a dans les cheveux mais Onamuji n'en trouve aucun. Suseribime une fois de plus vint en aide à son amant. Grâce au mélange de noix et d’argile rouge qu’elle lui fournit, Onamuji fit semblant d’écraser les poux qu’il enlevait des cheveux de Susanoo.

    Les deux amants voyant que le kami s’opposait farouchement à leur union, décidèrent alors de s’enfuir. Ils attendirent que Susanoo s’endorme. Onamuji attache Susanoo à son palais par les mèches de ses cheveux, il vole le koto, le sabre, l’arc ainsi que les flèches de Susanoo et s’enfuit avec Suseribime après avoir placé un gros rocher devant l’issue du palais.

    Mais dans leur fuite, le sabre frotte contre un arbre, alertant ainsi le propriétaire des lieux qui se réveille en sursaut. Il se lance à la poursuite d’Onamuji et de sa fille. Mais voyant qu’il ne pouvait plus les retenir, Susanoo leur accorde sa bénédiction. Onamuji se fit dès lors appeler Okuninushi no kami (Maitre du grand territoire). Et avec les armes de Susanoo, il parvient à vaincre ses frères. 

    Susanoo dans les mangas

    susanoo itachiTechnique ninja Susanoo Itachi

    Dans le manga Naruto, Susanoo est une technique ninja lié au pouvoir du sharingan du clan Uchiha. C'est l'une des techniques favorites des otaku...

    Ce ninjutsu permet de créer une entité qui protège le shinobi contre des attaques dévastatrices, et qui possède un pouvoir dévastateur... Le ninja peut matérialiser certaines armes (arcs, katana etc.…)

    Susanoo a une apparence différente selon le personnage qui l’utilise. Le Susanoo d’Itachi Uchiwa est de couleur orangée, le Susanoo de Shisui de couleur verte et susanoo de Sasuke d’un violet moins foncé que celui de Madara. Une autre caractéristique de celui-ci est qu’il possède, le susanoo à la forme parfaite. Quatre bras là où tous les autres n’en possèdent que deux. Les traits ainsi que les vêtements de guerrier du Susanoo changent selon les personnage de l'animé. 

    La technique apparaît sous trois formes : 

    • Cage thoracique: la forme de base, assez grande pour contenir l’utilisateur, a une efficacité principalement défensive. Elle peut être dotée de bras squelettiques avec lesquels il est possible de saisir des objets ou des adversaires.   
    • Forme partielle: une forme intermédiaire, moins macabre. Le tronc et les bras se forment de manière plus complète et une tête ainsi qu’un visage apparaissent. Le tout, recouvert d’une armure. La forme partielle de Susanoo est plus résistante et plus puissante que la forme de base. Le corps qui abrite l’utilisateur offre moins de failles. Il semble également capable, de matérialiser et manipuler des armes puissantes, comme c’est le cas avec l’épée de Totsuka et le miroir de Yata du Susanoo d’Itachi.
    • Forme parfaite : la forme finale du Susanoo dans laquelle il possède un corps complet (Partie supérieure et inférieure). L’entité humanoïde, tel un titan, se dresse sur plus d’une centaine de mètres de hauteur. Il peut même voler grâce à des ailes. Cette forme ultime confère à son utilisateur un pouvoir de destruction massive. Dans le combat contre les plus puissants ninjas de l’alliance shinobi, Madara Uchiha ravage le pays...

    Mais ce n'est pas tout...

    Susanoo dans Akame Ga Kill est une arme d’apparence humaine, un Tengu. Ce qui fait de lui un guerrier redoutable, doté d’une grande résistance et d’une capacité de régénération. Membre des Night Raid, il meurt aux mains d’Esdeath qui détruit son noyau.

    Dans le manga Kamigami No Asobi, Susanoo est l’un des dieux envoyés dans une école dans le but de comprendre les humains. On retrouve le même caractère : irascible et acariâtre mais avec un fond noble.

    Culte japonais dédié au dieu japonais Susanoo

    temple susanoo

    Susanoo est vénéré dans plusieurs temples sur l'archipel nippon et notamment dans la région d’Izumo, aujourd’hui préfecture de Shimane...

    • Le temple de Susa est construit sur l'ancienne place de la ville de Susa. Cet endroit est connu des Japonais pour êtrele lieu ou Susanoo décida de sacraliser son esprit. Ce lieu divin portait autrefois le nom de Jūsansho Daimyōjin. La lignée de prêtres qui y servaient était considérée comme des descendants de cette divinité nipponne...
    • Le temple de Suga situé dans la région d’Unnan est construit à l’endroit où Susanoo érigea un palais pour lui et sa femme après avoir vaincu le dragon à sept têtes... 
    • Situé dans la région de Matsue, le temple de Yaegaki est dédié à Susanoo, Kushinada-hime et Onamuji. Le temple tire son nom de la palissade que Susanoo fit construire pour piéger le démon dragon. On raconte que la forêt qui se trouve à proximité du temple aurait abrité Kushinada-hime tandis que Susanoo combattait le dragon.

    Pour en savoir plus sur les autres divinités nippones, nous vous conseillons de commencer par découvrir la déesse japonaise du soleil. Sa légende est étroitement liée à celle du dieu japonais des tempêtes...

    amaterasu est la deesse japonaise du soleil


    Écrire un commentaire

    Les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés