tradition-japonaise

30 Traditions japonaises emblématiques

Le pays du soleil levant compte des centaines de traditions emblématiques, associées aux cérémonies, aux rituels, aux fêtes religieuses, aux célébrations de fins d’années, au monde des affaires et à la vie en général.

Les traditions japonaises sont aussi associées à l'étiquette, à la politesse, à la religion ou à de vieilles superstitions issus du folklore nippon !

Si tu prévois de faire un séjour au Japon ou si tu aimes tout simplement la culture japonaise, nous te présentons dans cet article les 30 traditions japonaises les plus populaires de l’archipel nippon ! Tu découvriras notamment :

  1. Le Dondo-yaki
  2. Les Lanternes flottantes
  3. Le Yukata d'été
  4. La Branche de bambou porte-bonheur
  5. Le jeté de sel par les Sumo 
  6. Les fêtes du Bonenkai
  7. Le Kimono Furoside pour les jeunes femmes célibataires
  8. Le Hakama pour la remise des diplômes
  9. Le Lancer de Zabuton
  10. Les feux de la montagne Yamayaki
  11. Le lancé de haricots Mamemaki
  12. L'Ehomaki
  13. Noël et KFC
  14. La fabrication du Moki
  15. Pourquoi les japonais portent-ils leurs serviettes de bains sur la tête dans les onsen ?
  16. Les Cadenas d’amour japonais
  17. Le salut japonais : s’incliner
  18. Le festival Koinobori
  19. Comment s’assoir au Japon ?
  20. La célébration du Hatsuhi : lever de soleil
  21. Le port du Fundoshi aux festivals
  22. L'Irasshaimase
  23. Le Râteau du coq
  24. Les baches bleues de festival
  25. Les bains de Yuzu au moment du solstice d'hiver
  26. Les poupées flottantes
  27. Le Sento
  28. LE Kampai
  29. Le Fukubukuro
  30. Les Senpai, Kohai et Sensei

1. Dondo Yaki

C'est la tradition qui consiste à brûler des objets porte-bonheur comme Omikuji ou des Statuettes Daruma dans les sanctuaires shintoïstes en janvier. Dans la religion au Japon, on considère qu'il est mal de jeter les objets porte-bonheur à la poubelle. Il faut plutôt les brûler dans un temple ou sanctuaire shinto. 

Les objets porte-bonheur vendus par les sanctuaires sont souvent décorés du symbole du zodiaque japonais de l'année en cours. Cela porte donc malheur de les garder après la fin de l'année.

Dondo Yaki

2. Lanternes flottantes

La tradition japonaise des lanternes flottantes dans les rivières, est connue sous le nom de Toro Nagashi. C' est une cérémonie shintoïste qui représente le voyage des âmes vers l'au-delà. Elle est utilisée pour célébrer la fête japonaise de l'Obon, une période de l'année où l'on croit que les esprits des ancêtres reviennent dans le monde des vivants. Les cérémonies sont également utilisées pour commémorer des événements tragiques tels que le bombardement atomique d’Hiroshima par exemple !

lanternes-flottantes-japon

3. Yukata d'été

Les yukata sont des robes coton traditionnelles peu coûteuses qui sont largement portées pour les matsuri (festival japonais) comme le hanami (contemplation des fleurs de cerisiers). Ils sont portés par les hommes et les femmes et contribuent à donner aux événements un caractère festif.

Les modèles de kimono yukata son colorés pour les femmes et avec des symboles japonais wagara plus discret pour les hommes. Nous t'invitons à lire notre article sur la signification des motifs japonais si tu souhaites comprendre la signification de ton vêtement japonais traditionnel avant de l'acheter 

Tu peux aussi les porter pour une tenue cosplay afin de te sentir à l’aise et dans un style japonais traditionnel et authentique !

le-yukata

4. Fukusasa : branches de bambou porte-bonheur

Dans la culture du Japon, les sanctuaires et les temples organisent des marchés pour vendre des branches de bambou décorées, ou des objets porte-bonheur pour les hommes d’affaires par exemple. En janvier, Osaka attire plus d'un million de personnes. Les armées de la ville Miko sont mêmê réquisitionnées pour décorer les branches que l’on appelle des Fukusasa !

bambou-porte-bonheu

5. Sumo et sel

Les lutteurs de sumo purifient le ring lorsqu'ils y entrent en lançant du sel dans l'air. Certains lutteurs sont particulièrement doués pour en faire un spectacle en lançant le sel de façon spectaculaire vers le plafond. Cette tradition est liée à un rituel connu sous le nom de Harae. Il est utilisé pour purifier les sanctuaires shintoïstes. Bien qu'il soit souvent traduit par "purification", Harae est en fait un exorcisme qui est censé chasser les mauvais esprits.

Dans le folklore japonais certaines divinités prenaient apparence humaine pour participer à des tournois. On appelle ces dieux ou démons facétieux des Kappa.

pourquoi-les-sumo-jettent-du-sel

6. Les fêtes de Bonenkai

Dans la société japonaise, les Bonenkai sont des fêtes organisées par des entreprises japonaises et qui ont lieu en décembre. Le terme signifie littéralement "fête de l’année". La plupart des entreprises en organisent au moins une. Dans de nombreux cas, elles sont organisées au niveau de l'entreprise, du département et de l'équipe. 

Les gens ont aussi des bonenkai avec des amis. Toutes ces fêtes rendent difficile l'obtention de réservations dans les lieux populaires ou se rendent ces salariés japonais.

bonenkai

7. Kimono Furisode pour les jeunes femmes célibataires

Ce kimono traditionnel est une tenue de cérémonie japonaise qui se décline en plusieurs styles dont chacun a une signification symbolique. Par exemple, les Furisode sont des kimonos aux couleurs vives et aux manches extrêmement larges qui pendent sous les genoux.

Ils sont assez difficiles à porter et ne sont traditionnellement enfilés que par les jeunes femmes célibataires. De nombreuses femmes portent les Furisode lors de leur cérémonie de passage à l'âge adulte. Lorsqu'elles atteignent l'âge de 25 ans, elles peuvent faire modifier le kimono pour avoir des manches de tailles standards.

how-to-wear-furisode

8. Hakama pour la remise des diplômes

Le hakama est un vêtement traditionnel japonais qui est noué sur les jambes d'un kimono. Historiquement, c'était un vêtement d'homme porté par les professeurs, les samouraïs et les ouvriers. Les premières femmes à porter le hakama étaient des enseignantes et, avec le temps, le hakama a acquis une image académique.  

C'est pourquoi les femmes portent généralement le hakama lors des cérémonies de remise des diplômes universitaires. Cette image est similaire à celle des chapeaux académiques carrés portés lors des remises de diplômes en Occident. Les hommes portent soit le hakama, soit un costume occidental.

port-hakama-femme

9. Lancer de Zabuton

Les arènes de sumo japonais sont organisées avec un espace tatami pour s’assoir comprenant un oreille japonais zabuton. Lorsque le peuple japonais veut spécifier son mécontentement par rapport à un un résultat qui ne lui convient pas. Ils jettent leur zabuton après le match de sumotori !

combat-sumo-japon-2017

10. Les feux de la montagne Yamayaki

La langue japonaise a un seul mot pour désigner le fait de brûler une montagne : yamayaki. Un yamayaki est un festival qui consiste à brûler la végétation d'une montagne avant le printemps. Ces feux peuvent être visuellement impressionnants et sont souvent combinés à un spectacle de feux d’artifice.

wakakusa-yamayaki

11. Le lancer de haricots de Mamemaki

Si tu comptes faire un voyage au Japon, tu dois absolument participer au Setsubun. C’est une fête japonaise célébrée la veille du printemps selon le calendrier lunaire japonais.

Les légendes japonaises racontent que le monde des esprits (divinités kami) se rapprochent du notre à cette époque et que des démons sont susceptibles d'apparaître. Le jour de Setsubun, les parents de tout le Japon mettent un masque japonais oni et essaient d'effrayer leurs enfants. Les enfants lancent à leur tour des graines de soja rôties pour faire fuir le démon.

setsubun-festival

12. Ehomaki

Les Ehomaki sont une tradition de rituels Setsubun qui consistent à manger un rouleau entier de sushi non coupé tout en faisant face à une direction portant chance. Autrefois, cette pratique n'était pratiquée qu'à Osaka, mais elle s'est répandue dans tout le pays ces dernières années grâce aux efforts de marketing des magasins de proximité japonais. Manger des ehomaki est une activité de bon augure qui se fait dans le plus grand silence.

Ehomaki

13. Kfc et Noël japonais

Dans l’archipel nippon certains pratiquent la coutume occidentale de manger une dinde pour Noël. Cependant, les dindes sont difficiles à trouver au Japon et la plupart des fours des appartements et des maisons japonaises sont trop petits pour une dinde. En guise de substitut, de nombreuses personnes préparent un dîner de poulet rôti à la place.

C'est aussi très populaire de manger du KFC la veille de Noël. Ce jour-là, il y a de longues files d'attente dans tous les KFC du pays. Naturellement, KFC encourage cette pratique par un marketing intensif avec des menus sur le thème de Noël.

japon-noel-kfc

14. La fabrication du moki

Au pays du soleil levant, les mochi sont des gâteaux de riz traditionnellement fabriqués en tapant et moullant sur  du mochigome (variété de riz) avec un grand maillet en bois. Le résultat est une pâte qui est très flexible. Les mochi se composent d'une grande variété d'aliments simples et sont extrêmement populaires dans la cuisine japonaise.

Tout comme le pain, il est rare de rencontrer quelqu'un qui n'aime pas les mochis. Les mochis sont majoritairemeht fabriqués en usine, et il est possible de les faire soit même. Cependant, de nombreuses familles aiment en faire de façon traditionnelle pour des occasions, ou bien assister à leur fabricaton (comme c'est le cas sur cette courte vidéo) !

15. Onsen et serviettes de bain

Les onsen sont l'un des passe-temps favoris des Japonais. Selon les traditions locales, les eaux des onsen doivent rester pures et les gens se lavent complètement avant d'entrer dans l'eau. Les Japonais apportent une petite serviette dans la zone de bain. La serviette a été utilisée pour se laver et ne doit pas entrer dans l'eau du bain. Le problème est qu il n'y a souvent pas d'endroit pour mettre les serviettes. La solution traditionnelle consiste à la mettre sur la tête.

onsen-pourquoi-serviette-sur-la-tete

16. Cadenas d’amour japonais

Tous les sites japonais considérés comme romantiques (tels que les points d’observation avec une bonne vue sur une ville) sont toujours fréquentés par des couples. Une vieille tradition consiste à écrire un message sur un cadenas et de le laisser accrocher dans un endroit romantique.

Ensuite, le couple jette la clé dans un endroit où elle ne pourra jamais être récupérée, par exemple dans la mer. Le Japon compte des dizaines d'endroits où l'on trouve des cadenas d'amour, comme la cloche de l'amour de l'île d'Enoshima. Dans la plupart de ces lieux, la tradition est tolérée.

cadenas-amour-japon

17. S’incliner pour se saluer

La salutation est une tradition importante au Japon depuis l’ère des samouraï, des shogun et des splendides geisha. Dans l’histoire du Japon traditionnel. on s’incline en de nombreuses occasion, pour se présenter, pour se saluer dans les sports de combats, pour les mariages.

 Il y a la légère inclinaison pour saluer un ami et une inclinaison très poussée pour des excuses. Si tu as déjà vu des films japonais ou des mangas avec des Yakuza, tu as du remarqué que lorsque ces derniers font une grave erreur envers leur maitre, ils s’inclinent jusqu’au sol pour implorer le pardon. Pour retrouver les bonnes faveurs de leur chef, les membres des clans pratiquent le Yubitsume. Il se coupe une partie de l'anulaire!

salut-japonais

18. Koinobori

Les koinobori sont des cerfs volants japonais en forme de carpe (koi) qui sont utilisées pour célébrer la Journée de l'enfant au Japon. Elles sont liées à une ancienne histoire chinoise qui raconte qu'une carpe remonta une rivière à contre-courant et se transforma en z

On pense que le mouvement vigoureux des Koinobori dans le vent représente une enfant en bonne santé. Des millions de Koinobori sont installés dans tout le Japon à l'occasion de la Semaine de l'or qui commence à la fin du mois d’avril. Ils sont traditionnellement placés au bord des rivières et devant les maisons des familles avec enfants.

koinobori-festival

19. Comment s’assoir au Japon ?

La seiza est une façon traditionnelle de s'asseoir sur les tatamis japonais. Cette position corresponds à la façon appropriée de s'asseoir lors d’évènements officiels. Comme par exemple les rituels d'un sanctuaire shintoïste ou pour assister à une cérémonie du thé. Elle est également largement utilisée dans les arts martiaux japonais.

En tant qu’Européen, nous avons du mal à maintenir cette position pendant un long moment mais c’est surtout une question d’habitude !

Les personnes âgées sont généralement pardonnées si elles doivent s'asseoir avec leurs jambes devant eux.

seiza-japon

20. Hatsuhi : lever de soleil

Hatsuhi, littéralement "premier soleil", est la tradition asiatique qui consiste à se réveiller pour voir le premier lever de soleil de l'année le jour de l'an. Au Japon, les familles prennent un grand petit-déjeuner traditionnel le jour pour ce jour particulier. La journée est associée à de nombreux rituels et passe-temps en famille !

lever-de-soleil-japon

21. Fundoshi aux festivals

Les fundoshi sont des pagnes japonais traditionnels qui étaient traditionnellement portés comme sous-vêtements d'homme et comme vêtements de sortie par les ouvriers et les conducteurs de rickshaw. Aujourd'hui, ils sont portés lors des festivals. Ils sont également célèbres grâce aux lutteurs de sumo. 

fundoshi-parade

22. Irasshaimase

Irasshaimase est la façon traditionnelle d'accueillir les clients au Japon, c'est essentiellement une façon ultra-politique de dire "entrez s'il vous plaît". C'est ce que disent les employés lorsqu'ils voient un client pour la première fois. Le personnel des lieux très fréquentés comme les grands magasins peut le dire des milliers de fois par jour, à chaque fois qu'un client passe.  

Chez izakaya, il est courant que tout le personnel crie "Irasshaimase" à l'unisson chaque fois qu'un client entre. Cela peut avoir un effet assez spectaculaire lorsqu'il est bien fait. La plupart des entreprises japonaises prennent cette phase d'accueil très au sérieux. Le personnel qui accueille les clients sur un ton apathique peut faire l'objet de mesures disciplinaires. En tant que client, il n'est pas nécessaire de répondre à l'irasshaimase.

23. Le Râteau du coq

Tori-no-ichi, littéralement "râteau de coq", est la coutume commerciale japonaise qui consiste à acheter un râteau en bambou décoré de symboles de chance à la fin de l’année. Les marchés pour le Tori-no-ichi apparaissent dans tout le Japon les jours du coq en novembre. Il est courant pour les hommes d'affaires de négocier un prix pour leur râteau. Lorsqu'un marché est bloqué, il est scellé par un rituel traditionnel d'applaudissements.

tori-no-ichi

24. Réservations avec Blue Mats

Il est d'usage de réserver une place pour les événements au Japon tels que les festivals, les feux d'artifice et les hanamis sur des bâches bleues. Cette convention est strictement respectée et une fois le tapis placé, la place est à vous. Il n'est pas nécessaire de rester avec le tapis. Lors de grands événements, des milliers de tapis peuvent être placés et il est courant que les gens étiquettent leur tapis avec un nom.

culture-et-tradition-japonaise

25. Les bains de Yuzu au moment du solstice d'hiver

Les fruits du yuzu sont ajoutés aux bains domestiques et aux onsen vers le 21 décembre de chaque année pour marquer le solstice d'hiver. Cette tradition a vu le jour il y a plus de 200 ans, mais les historiens ne savent pas trop comment elle a commencé. Les stations d'Onsen et les ryokan l'utilisent comme un événement promotionnel pour attirer les clients.

bain-de-yuzu

26. Hina matsuri

Le Hina Nagashi, ou Doll Floating, est une cérémonie de plus en plus rare au Japon qui consiste à faire flotter des poupées japonaises traditionnelles en mer ou sur une rivière. On croyait autrefois que la malchance pouvait être transmise des enfants aux poupées et être jetée à la mer. Le Hina Nagashi est toujours pratiqué le jour de la fête des filles au Japon dans plusieurs sanctuaires, dont le sanctuaire d'Awashima à Wakayama (ou encore le sanctuaire meiji).

hina-matsuri

27. Sento

Dans l'ancien Japon, les maisons n'avaient pas de bains et les gens se rendaient chaque soir dans des bains collectifs appelés sento. Bien que la plupart des maisons au Japon aient maintenant des bains, les gens ont continué la tradition du sento et des centaines d'entre eux sont restés dans tout le pays.  Le sento est considéré comme une activité communautaire et c'est un endroit sûr pour se tenir au courant des ragots du voisinage.

sento-japon

28. Fukubukuro

Le Fukubukuro, littéralement "sac porte-bonheur", est une tradition japonaise de shopping qui consiste à offrir des sacs mystérieux contenant des articles à prix fortement réduits au Nouvel An. Dans certains cas, des prix très chers peuvent être insérés au hasard dans les sacs. Cependant, les Fukubukuro sont un moyen d'éliminer les stocks excédentaires. Tu risques de te retrouver avec un Utsubukuro ou "sac déprimant" rempli d'objets indésirables.

fukubukuro

29. Kampai

Kampai est le mot japonais qui signifie "applaudir avant de boire".  Il peut être traduit littéralement par "verre sec" et a la même signification que "cul sec".  Le Kampai est pris au sérieux au Japon et il est considéré comme impoli de commencer à boire avant que tout le monde ne prenne un verre pour se réjouir.  Il est également considéré comme classe que tout le monde commande la même boisson pour la première tournée dans un esprit de camaraderie.

kanpai-japonais

30. Senpai et Kohai

Senpai et Kohai, ou Senior et Junior, est une relation qui est traditionnellement observée dans les écoles, les équipes sportives, les arts martiaux, les entreprises japonaises, mais aussi dans l’art japonais. Elle attribue les rôles en fonction de l'ancienneté uniquement et est strictement observée dans de nombreuses situations.

Les Kohai, ou juniors, peuvent être chargés de tâches subalternes telles que le nettoyage afin de gagner leur place dans l’équipe. Les Senpai, ou seniors, jouent un rôle de leader dans le groupe et ont des responsabilités telles que donner le bon exemple.

Le sensei est le maître, c'est celui qui enseigne. Ces dénomination sont souvent reprises dans la traditions des films d'animations japonais ou dans les mang. On pense notamment à Naruto ou encore Assassin Classroom !

sensei-japonais


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevoir en exclusivité nos dernier articles